Le pratiquant de Falun Dafa M. Shi Shengquan de la province de Guizhou est mort durant la persécution en 2003

M. Shi Shengquan était âgé de 40 ans, et il était un employé de l'Usine de Ciment de la Province de Guizhou. Il a été arrêté plusieurs fois, détenu et forcé d'assister à des classes de lavage de cerveau parce qu'il pratiquait le Falun Dafa. Il a vécu sous la terreur du harcèlement, des menaces et de la surveillance rapprochée. Il n'a plus pu supporter l'angoisse et la pression , et il est mort le 28 novembre 2003.

Après le 20 juillet 1999, le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong. Afin d'oser dénoncer la persécution du Falun Dafa, M. Shi Shengquan a remis sa démission à son employeur (1) en décembre 1999. Il est allé à Beijing pour faire appel, espérant que sa sincérité toucherait le gouvernement afin que celui-ci revienne sur sa décision. M. Shi a été arrêté et détenu quinze jours dans le Centre de Détention du District de Nanming dans la ville de Guiyang.

Après sa libération du centre de détention, M. Shi est de nouveau allé à Beijing pour faire appel en faveur du Falun Dafa. Cette fois, il a été encore une fois détenu au Centre de Détention de Nanming, et peu après, il a été envoyé dans la Classe de Lavage de cerveau de Ergezhai tenue dans la ville de Guiyang.

Après avoir été libéré de la classe de lavage de cerveau, il a été constamment harcelé et maltraité par les voyous. Il a été privé de tous ses avantages au niveau de son emploi, y compris les congés et les augmentations de salaire. L'administration locale du voisinage et la police locale se sont relayés afin de le harceler chez lui. Ils ont établi un poste d'observation de police devant sa porte, et espéraient que ses voisins rapporteraient sa vie quotidienne. (Ses bons voisins n'ont pas coopéré avec la police, mais souvent l'informaient afin de le protéger.)

M. Shi Shengquan a été arrêté deux fois sur son lieu de travail pendant la période où il a été forcé de retourner travailler. La première fois, les gardes de sécurité de son employeur l'ont envoyé en maison d'arrêt à Xifeng. L'autre fois, le secrétaire du Parti Politique et du Comité Judiciaire de Nanming, Yang Guozhong (un homme), l'a kidnappé pour l'envoyer une fois de plus dans une classe de lavage de cerveau, où Yang l'a forcé à écrire une Déclaration de Garantie afin qu'il cesse de pratiquer le Falun Dafa.

Après que M. Shi Shengquan ait été libéré de la classe de lavage de cerveau, le Bureau 610 local, un policier du sous poste de police de Gantang, l'Administration du Voisinage de Zhongcao, ainsi que des représentants de son employeur sont venus sans relâche le harceler, le menacer et le surveiller à son domicile. Il a vécu sous un incroyable stress qui a brisé son corps et son esprit. Il est mort le 28 novembre 2003, alors qu'il ne pouvait plus supporter la pression.

(1) Afin d'éviter à son employeur d'être impliqué, devait-il être arrêté, il a remis sa démission. Cependant, son employeur n'aurait pas accepté sa démission, parce qu'il n'était pas permis de le relâcher, et ainsi laisser un pratiquant libre d'aller faire appel. Le régime demande souvent aux employeurs de garder les pratiquants sous haute surveillance dans leur unité de travail. Les employeurs et d'autres organisations sont des extensions du système tentaculaire de la police sous les ordres du PCC.

Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2005/3/12/97195.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.