Ayant appris le Falun Dafa dans un centre de détention en 1996, Mr. Zhao Naiqian est persécuté et reçoit des injections de drogues inconnues.

M. Zhao Naiqian, âgé de 45 ans, travaillait dans l'usine Geyser de Qianfeng dans la ville de Chengdu, province du Sichuan, mais en 1996 il fut condamné à l'emprisonnement à vie pour avoir volé 20.000 Yuans de matériel à son lieu de travail. Alors qu'il était détenu dans le centre de détention, M. Naiqian à eu la chance d'apprendre le Falun Dafa. En 1997, il a été envoyé à la prison de Nanchong pour son crime. Puis en 2001, il a été transféré à une autre prison, ou il a été persécuté parce qu'il pratique le Falun Gong, et les autorités de la prison lui ont injecté de force des substances inconnues. En avril 2004, M. Zhao Naiqian a été transféré à la prison de Peng'an.

Lorsque Zhao Naiqian a été la première fois envoyé au centre de détention, son moral était vraiment bas . Il pleurait tellement la perte de sa liberté qu'il souhaitait souvent être mort. D'après la loi criminelle de l'époque, si une personne volait plus de 30.000 yuans il devait être condamné à mort. Zhao Naiqian avait volé des articles évalués à 20.000 yuans

C'est la mère de Zhao qui lui a donné le livre , Zhuan Falun. Après avoir fini le livre, il se sentait comme s'il avait trouvé un trésor inestimable. Avec l'aide d'une autre personne, il a envoyé le message suivant à sa mère: « Donne moi tous les livres du Maître qu'il y a à lire » Lorsque Zhao Naiqian a commencé à comprendre la vraie signification de la vie, il n'était plus du tout contrarié. Il a laissé tomber son passé et a commencé à cultiver Falun Dafa dans le centre de détention.

Le 20 juillet, 1999, le régime de Jiang a lancé la persécution contre le Falun Gong. Même en prison, une recherche méticuleuse des pratiquants de Dafa était effectuée. Un officier de police de la Prison de Nanchong a menotté Zhao Naiqian sur le "lit de la personne morte" pour l'obliger à abandonner sa cultivation. Zhao Naiqian a refusé. Au début de 2001, Mr. Zhao a été transféré par les autorités de la Prison Nanchong pour un lavage de cerveau et la torture dans la Prison de Deyang. Il a été forcé à travailler pendant des périodes de temps prolongées, a du tenir des postures difficiles pendant de longues périodes de temps , il est resté dans une petite cellule et il n'a pas été autorisé à parler. Il a également été interdit de visites des membres de sa famille. Dans la cinquième Unité il a été battu par le criminel Zhang Dingqian et d'autres criminels, mais l'officier de police Wu Tinghai a justifié les coups avec des excuses déraisonnables, disant que Zhao Naiqian n'avait pas terminé la tache de travail forcé de dénuder les fils de cuivre. En fait, d'autres qui n'étaient pas des pratiquants de Falun Dafa étaient autorisés à accomplir cette tache à leur convenance, et ils pouvaient demander de l'aide. Les pratiquants de Dafa cependant, devaient accomplir leur tache dans une période de temps spécifiée, et ils n'étaient pas autorisés à demander de l'aid. Utilisant cette méthode, les autorités de la prison ont persécuté les pratiquants de Dafa . D'août 2002 à avril 2004, Zhao Naiqian a été confiné dans une petite cellule dans la seconde Unité de la Prison de Deyang, pendant une période de 20 mois.

Au début de 2004, les gardes de la prison de Deyang ont attaché Zhao Naiqian à un lit dans une unité médicale et lui ont injecté de force un liquide inconnu. Après cela, Zhao Naiqian était étourdi et a eu mal au ventre pendant une longue période de temps. Malgré ces souffrances, personne n’a pu affecter la foi droite en Dafa de Zhao Naiqian.

En avril 2004, M. Zhao a été transféré de la prison de Deyang pour la prison de Peng'an dans la ville de Nanchong. Il souffre encore de la persécution et de la torture dans la prison de Peng'an.

Version chinoise disponible à:
http://minghui.org/mh/articles/2005/2/28/96331.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.