Les pratiquants illégalement emprisonnés à la prison de Beijiao dans la ville de Shijiazhuang, province de Hebei, donnent les détails de leur persécution

M. Shi Yan, condamné à une peine de 11 ans est incarcéré à la 3e sous-division du district de la prison No. 7 Il expose au public la persécution qu'il a éprouvée en prison. Ces actes de persécution sont notamment : extorsion de confession par la torture, tabassage impitoyable et inhumain et le maintien sur une *chaise en métal pendant plus de 40 jours. Avant le Jour national 2003, le détenu Xu Haiying a attaqué M. Shi et l'a battu violemment à la poitrine. L’attaque lui a causé des dommages internes sérieux et M. Shi crachait le sang à ce moment-là. Ceci s'est produit malgré que le gardien de prison ait été présent sur la scène immédiate.

M. Zhang Junmin, âgé de 43 ans du village de Hugejin de la ville de Liushouying dans le comté de Funing, a été enlevé pour avoir fait imprimer des copies de documents de clarification de la vérité sur le Falun Dafa. Il a été condamné à une peine de sept ans de prison et il a été illégalement emprisonné dans le district de la prison No 7. En racontant les faits de sa persécution, M. Zhang dit : « J'ai été enfermé dans une salle de gardien parce que j'avais pratiqué les exercices de Falun Gong en prison le 15 décembre 2001. Bien qu'il ait faisait extrêmement froid, la police a ouvert la fenêtre afin que le vent froid me glace jusqu’aux os. Après trois jours, je leur ai dit qu'ils manquaient totalement de décence humaine. Je ne mangeais plus et je leur ai promis d'exposer leurs actions sur l'Internet. Ceci les a effrayés et ils ont scellé la fenêtre. J'avais été si sauvagement battu dans la classe de 'transformation' que je ne pouvais plus distinguer les choses. Mon estomac était meurtri et enflé et pendant trois jours et nuits on m’a forcé de m'asseoir sur un tabouret retourné à l’envers, les pattes vers le haut.

M. Wang Bin, âgé de 36 ans du district de Yunhe de la ville de Cangzhou, a été arrêté le 20 août 2001. Il a été condamné à une peine de prison de 11 ans et il a été illégalement emprisonné dans la 4e sous-division du district de la prison No.7 En exposant la persécution qu’il a éprouvé en prison il a dit : « Du 25 février au 17 mars 2003, j'ai été torturé pendant plus de 20 jours. Ceux qui sont responsables de cette persécution de la prétendue 'Division d'éducation ' sont notamment Wang Guobin, chef de division ; Yue Yuhai, chef associé de division ; Li Like ; Zhao Juin ; Zhang Zhonglin et Li Yabin, un ancien policier dans le district de la prison No. 12. Les détenus de la prison impliqués sont entre autres Liu Ximing, Chen Guoquan et Ma Shujun, qui a été libéré depuis. Sous les ordres de la police, ces trois détenus m'ont battu impitoyablement. Ils ne m'ont pas laissé dormir pendant 24 heures et se sont servis de fouets de bambous pour me frapper le bout des doigts »

M. Xia Xingmin, un cadre de 52 ans à l'usine d'automobile de Changzheng dans la ville de Xingtai, a été enlevé le 28 septembre 2001, parce qu'il avait fait imprimer et distribuer des copies de documents de clarification de la vérité sur le Falun Dafa. Il a été condamné à une peine de 9 ans en incarcération illégale dans la 3e sous-division du district de la prison No.5. Il rapporte les faits de sa persécution inhumaine. « Ils m'ont torturé pendant presque deux mois entre le 28 septembre et le 21 novembre 2001, pour m’extorquer une confession. Pendant ce temps, la police perverse, menée par Wei Jikao, le commissaire-adjoint politique du département de police de la ville de Xingtai, m’a torturé et battu. On m’a frappé au sol, on m’a mis un tabouret à 4 pattes sur le dos, sur lequel s’est assis un policier. Par la suite on s’est servi de matraques électriques pour me donner des chocs et me battre impitoyablement. Lorsque ma bouche a été ensanglantée et meurtrie, on y a enfoncé une guenille sale tachée de sang. J’ai été par la suite maintenu pendant trois jours sur une *chaise de métal spécialement conçue pour torturer les pratiquants. Ils se sont servis de bâtons en bois de 24 pouces de long et d’une épaisseur d’un pouce pour me frapper sur le dos et les jambes qui ont tourné au bleu-noir sous la douleur insupportable. Ils m’ont également fouetté la tête et le corps avec une ceinture en cuir. Mes oreilles sont devenues enflées en raison du nombre de fois. Le 17 novembre Wei Jikao a utilisé pour la première fois le bâton en bois pour me frapper violemment à la tête. Il m'a battu si férocement que le bâton s'est cassé en morceaux. Ensuite, il m’a donné des coups de pied à la tête avec ses bottes jusqu'à ce que ma tête saigne. Le sang a coulé pendant longtemps. Afin d'obtenir le degré de solvabilité nécessaire et être récompensé, en ce qui me concernait, ils ont filmé et édité une fausse bande vidéo pour tromper les gens. En mars 2003, quatre détenus violents de la prison m'ont strictement surveillé dans une classe de « transformation » dans la prison No. 4. J'ai été forcé de m'asseoir sur un tabouret retourné à l’envers pendant cinq jours, 24 heures sur 24 on m’a interdit de dormir et même de faire un petit somme. »

M. Lei Zhongfu, âgé de 48 ans vit au 302, Building 21-6, Chatouhechan Beili, District de Chaoyang, Pékin et travaille au 2e bureau de la 1re compagnie de construction. Il a été enlevé de son domicile, le 9 mars 2002. M. Lei a été condamné à une peine de 3 ans d’incarcération illégale dans le sous-district No. 4 du district de la prison No. 5. En parlant des faits de sa persécution, il a dit : « Le 9 mars 2002, j'ai été torturé pendant dix jours dans un camp de concentration du district de Tongzhou. Les gardiens de camp ne m'ont pas laissé dormir et ils m'ont battu. Une fois, 10 gardiens m'ont battu impitoyablement. Certains d'entre eux avaient l'habitude des bottes et manches à balai pour battre, certains d'entre eux m'ont donné des coups de poings et claqué le visage. D'ailleurs, plus de 10 gardiens m’ont assailli de partout et m'ont poussé au sol. Ils m’ont mis un stylo dans la main pour écrire une déclaration de garantie. À ce moment on m’avait presque écrasé à mort. Après être resté étendu à l’horizontal pendant plusieurs heures sous une table, je me suis mieux senti. J’ai eu la poitrine blessée et souffrante pendant plus d'un mois. Au camp, ils ont tenu une série de sessions de lavage de cerveau. Ils ont fait une série des programmes visuels qui calomniaient et diffamaient le Falun Dafa et on forçait les pratiquants à les suivre. Ils ont également forcé les pratiquants à rapporter leurs 'points de vue 'contre leur gré. Au centre de détention, tout argent que votre famille vous apportait était presque toujours volé ou emporté. La majeure partie du temps, je dormais sur le plancher de ciment. L'humidité du plancher m'a donné l'eczéma et a encouragé la propagation de la gale. Plus tard, j'ai souffert de divers genres de dermatite pendant très longtemps. »

M. Liu Huimin, est âgé de 36 ans. Il est un cadre à la Pension du gouvernement du comté de Qinglong, ville de Qinhuangdao. M. Liu a été enlevé le 2 août 2000, quand il a rapporté au gouvernement les injustices subies par les pratiquants de Falun Dafa. Il a été condamné à une peine d’incarcération de 5 ans et emprisonné dans le 7e sous-district du district de la prison No. 5. Il a raconté la persécution inhumaine qu'il avait subie. « Le 20 août 2000, lors de ma grève de faim en protestation, les policiers, chef du centre de détention Jin et directeur-adjoint Zhang Xi m’ont battu impitoyablement. En avril et juin 2001, j’ai été battu férocement à 2 reprises par des détenus violents. Ces coups m’ont blessé le tympan de l’oreille et conséquemment j’ai perdu l’ouie. En mars et avril 2002, en sessions de lavage de cerveau, ils m'ont battu et fracturé une de mes côtes à gauche. »

M. Guo Hongshan, âgé de 48 ans travaillait à la division de sécurité de l’Usine générale de spath de Yaohua dans la ville de Qinhangdao. Il vivait au numéro 9, Suite 3, Unité 18, Édifice 156, Qiaodongbeili dans le district de Haigang. M. Guo a été enlevé de son domicile le 14 mai 2001, condamné à une peine de 10 ans dix de prison et emprisonné dans le district de la prison No. 11. M. Guo a dit au sujet de son traitement brutal : « Mon épouse et moi avons été enlevés lorsque nous sommes allés à Pékin faire appel pour le Dafa. Nous avons été illégalement détenus pendant 30 jours et avons éprouvé toutes sortes de torture. L’usine de machineries électriques où mon épouse travaillait l’a mise à la porte à cause de son action. En février 2000, j’ai encore été illégalement détenu pendant 45 jours et mon lieu de travail m'a par conséquent congédié. Le 14 mai 2001, un policier est venu chez moi et m'a trompé afin que je l'accompagne à la succursale locale du département de police. On a essayé de me forcer à admettre des accusations fabriquées, mais j'ai fermement refusé. Sept ou huit policiers m'ont alors battu avec des bâtons en bois. Ils m'ont battu si férocement qu'ils ont cassé certains de leurs bâtons. Ma peau a été lacérée en raison des coups reçus Au cours des sept ou huit tabassages, je ne sais pas combien de fois je me suis évanoui. Bien que j'avais subi de nombreux dommages tout partout sur le corps, ils n'ont toujours pas cessé de me torturer. Ils m’ont menotté les mains à une chaise particulièrement faite pour la torture. Tandis que j'étais en détention, mon épouse est allée voir le chef de la succursale du département de police le Commissaire Peng au sujet de ma libération.. Au lieu d’acquiescer à sa demande, la police malveillante a envoyé mon épouse à un hôpital psychiatrique pour dix mois de torture. Mme Zhang Deyi, une pratiquante du même district qui vivait à la Suite #1, Unité 33, Qiaodongnanli du district de Haigang, a été envoyée à un camp de travaux forcés pendant trois ans. Puisque Mme Zhang a protesté contre la persécution, elle a été envoyée à l'hôpital psychiatrique de Tangshang où elle a été persécutée. »

M. Niu Mingang, âgé de 40 ans et directeur adjoint du terminus de la voie ferroviaire de transport demeurait à l’Unité18-3-503, Dortoir No.16 de la voie ferroviaire de la ville de Shijiazhuang. M. Niu a été enlevé de sa maison, le 3 octobre 2001, condamné à une peine de 12 ans, emprisonné dans le district de la prison No. 8. Selon M. Niu : « J’ai été enlevé de chez moi le 3 octobre 2001 et illégalement détenu plus tard au commissariat de police pendant cinq jours. En novembre 2001, quand un policier me persécutait à la pension de Hesi de l’avenue Tiyu Est, il a annoncé : « Beaucoup de pratiquants de Falun Gong ont été tués, parce que nos supérieurs ont publié un ordre qui déclare que si nous battions un pratiquant de Falun Gong à mort, le décès serait considéré comme un suicide. »

Le 20 juillet 1999, je suis allé au gouvernement provincial pour en appeler pour le Falun Gong. Le gouvernement provincial n'a rien fait, prétextant que la persécution relevait de la responsabilité du gouvernement central de Pékin. Par conséquent, mes camarades de pratique et moi sommes allés à Pékin faire appel, mais les policiers nous ont brutalement attaqués et empêchés d’atteindre la capitale. J’ai été également suspendu de mon lieu de travail et j’ai subi une probation d’un an. Pendant un mois, suivant le 14 novembre 2001, j'ai été renfermé dans la pièce 104 de la Pension de Hesi. Ils m'ont menotté à une chaise de fer pendant les 18 premiers jours. On ne m'a pas permis de dormir. Yan Shengkai, capitaine adjoint de la brigade politique de sécurité du département de police de Xinhua, a donné l’ordre à ses subalternes de suivre son exemple en martelant sans cesse sur mes menottes pendant 8 à 12 heures. Ils m’ont claqué les oreilles à plusieurs reprises, ils m’ont fait « rôtir » avec le feu ; ils m’ont soufflé de la fumée au visage ; ils m’ont brûlé avec des bouts de cigarette ; et ils m’ont frappé de nombreuses fois avec des bâtons et des ceintures de policier. On s’est servi d’une brosse à chaussures en bois et d'autres objets durs pour me marteler le dessus de la tête de nombreuses fois. On m’a martelé, donné des coups de pied et persécuté avec des aiguilles en me piquant les doigts. On utilisait également d'autres méthodes pour me torturer, difficiles à décrire. On m'a torturé jusqu'à ce que je sois aussi mince qu’une planche de bois. Mes mains et mes fesses se sont infectées. Mon corps gonflé était pourpre foncé. Aujourd'hui même, mes membres ne fonctionnent toujours pas bien et j'éprouve souvent de la douleur, de l'engourdissement, et de l’enflure aux mains et aux pieds.

M. Chai Baohua, âgé de 48 ans, du village de Chaizhuangzi de la ville de Fengjiakou, comté de Nanpi, a été enlevé le 25 mars 2002, en distribuant de la documentation de clarification de la vérité de Falun Dafa. Il a été condamné à sept ans d'emprisonnement et illégalement emprisonné dans la 5e sous-division du district de la prison No. 5. M. Chai raconte sa persécution inhumaine : « Le 23 juillet 1999, j’ai fait un parcours de 3 jours en vélo pour me rendre à Pékin faire appel pour le Falun Gong. Après avoir été arrêté et renvoyé, j'ai été détenu pendant 16 jours. En 2000, la police a fouillé ma maison et trouvé des livres de Falun Dafa, ainsi elle m'a illégalement emprisonné pendant trois mois et m'a imposé une amende de 300 yuans En décembre 2000, je suis allé à Pékin faire appel pour le Falun Dafa à nouveau et j'ai été détenu pendant plus de 150 jours. J'ai été battu impitoyablement à ce commissariat de police pendant 20 minutes. Quatre policiers se sont remplacés à tour de rôle pour me battre parce que j'avais fait la grève de faim. À la fin de 2001, j'ai été détenu pendant plus de deux mois puisque j'avais distribué des documents de clarification de la vérité sur le Falun Dafa. Après 25 jours d'une grève de faim, j'ai été alors libéré. Cinq jours avant la Nouvelle Année chinoise 2002, j'ai encore été enlevé alors que je distribuais des documents de clarification de la vérité de Falun Dafa. Après cinq jours d'une grève de faim, la veille du Nouvel An chinois, ils m'ont laissé partir. Le 25 mars 2002, j'ai été trompé et arrêté à la maison et j'ai été condamné à sept ans en prison. En mai 2002, j'ai été envoyé à la 4e prison. En prison, j'ai été impitoyablement battu deux fois pendant l’émission de pensées droites. J'ai été torturé pendant sept jours dans 'une classe de transformation' et ai été battu de nombreuses périodes par Guan Gengshan, Pang Zhiyi, et Zhao Aiguo. Le chef de la sous-prison ne s'est pas inquiété. Après lui avoir rapporté la persécution, il n'a rien répondu du tout.

M. Yang Yanxiang, âgé de 36 ans du village de Daxinzhuang du canton de Xiaoxinzhuang, ville de Xinji, a été illégalement détenu dans la 3e sous-division du district de la prison No. 5. Les détails de la persécution de M. Yang sont comme suit : En novembre 2001, M. Yang s'est heureusement renseigné sur le Falun Dafa et a commencé à pratiquer en prison. Il n'a pas changé d'avis et a continué à pratiquer le Falun Dafa même lorsqu'on lui a infligé une sévère pression de beaucoup de sources, à plusieurs reprises. Le 5 octobre 2002, M. Yang a été détenu dans une salle de gardien pendant 15 jours pour avoir fait la distribution de documents de Falun Dafa. Il a dû se tenir debout pendant 109 jours comme punition parce qu'il n'avait pas voulu écrire une déclaration de garantie. Chaque fois qu'une personne est renfermée dans une salle de gardien, cela signifie que la peine de prison de cette personne sera prolongée pendant deux années supplémentaires. La foi ferme de M. Yang en pratiquant le Falun Dafa était une source d’alarme considérable pour les autorités. Bien qu’il n’ait pas fini de lire le Zhuan Falun il se cultivait bien. De près de 400 mille prisonniers, M. Yang a été le seul criminel à pratiquer fermement le Falun Dafa en prison. Le 25 décembre 1988 pour une tentative de vol, il avait été condamné à la peine de mort, jouissant de 2 ans de grâce avant son exécution. Il est en prison depuis 15 ans.

Note:
La chaise en métal est souvent faite de tuyaux en métal. Les victimes sont retenues sur les chaises avec les deux bras et jambes attachés pendant de longue période. Voir l'illustration: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/1/9/17577.html

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Traduit de l'anglais au Canada le 14 mars 2005
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2005/2/13/95417.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/3/14/58432p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.