Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Quelques expériences pendant mon voyage à la Conférence de New York en avril 2003

    Je me souviens qu’à l’aéroport d’Amsterdam, après avoir clarifier la vérité à un chinois portant un masque de protection sur le visage (suite au SARS), je me suis dirigé vers une fille asiatique. Pensant qu’elle était chinoise, j’ai commencé à lui parler du Falun Dafa et lui ai distribué un tract. C’était une coréenne faisant ses études en France. Elle était captivée par la méthode et m’a dit : « c’est ce que j’ai toujours cherché, le fait que tu viennes m’en parler n’est pas un hasard. Où peut-on pratiquer ? »
  • Partage d’expérience de Lili Lin

    Ceci m’a fait comprendre que j’étais une particule de Dafa, où que je sois je ne serai jamais isolée et resterai toujours inévitablement connectée à mes compagnons de pratique formant un seul corps adamantin, impossible à briser. Je suis fière d’être une particule de Dafa. J’en profite pour vous remercier tous d’avoir aidé à ma libération. Merci !
  • Clarifier la Vérité aux membres d’une famille Ethiopienne

    Nous restâmes à la maison quatre semaines. Je pus les voir établir une compréhension solide et correcte de Dafa. Je pensais que la calomnie du malveillant régime de Jiang était la dernière chose à utiliser pour duper le peuple éthiopien.
  • Toujours se concentrer sur ce que “les disciples de Dafa devraient faire”

    Nous sommes comme les combattants du feu, nous épuisant nous même en éteignant les flammes des situations d’urgence. Je ne pense pas que c’est ce que nous sommes supposés faire.
  • Comprendre le concept d’"Un seul corps " après avoir étudié les récents enseignements du Maître

    Je sens que peu importe où je me trouve, que je sois ou non avec d’autres pratiquants, tant que je fais ce que le Maître et la Loi exigent de nous ; étudier la Loi, émettre des pensées droites, et clarifier la vérité, alors je fais partie du seul corps des pratiquants de Dafa. Je me sens en paix et serein. Je ne me sens pas isolé même si je suis seul, et je sens que je fais partie du corps entier, en faisant ce qu’un pratiquant de Falun Dafa doit faire.
  • Un rêve sur l’importance que les pratiquants se chérissent mutuellement et prennent soin les uns des autres

    "Même dans les périodes et les circonstances les plus éprouvantes en Chine, je me suis souvent trouvé entouré d’une atmosphère faite d’un indescriptible sentiment – comme de sainteté, d’authenticité et de sincérité, qui n’existe qu’entre pratiquants. Il y avait aussi un sentiment d’attention mutuelle et de respect, radicalement différent de l’amour et de la passion de l’homme ordinaire, car il n’y avait pas dedans d’égoïsme..."
  • L’histoire de rectification de la loi d’une étudiante à l’université (suite)

    "Nous nous sommes assis et allions partager nos expériences. Le mari non pratiquant est arrivé précipitamment et m’a demandé de partir. Alors, je lui ai raconté mes expériences. Je lui ai dit que j’avais laissé derrière moi des conditions de vie confortables et la perspective d’un poste important, en faisant le voyage jusqu’à cet endroit étranger. Ce n’était pas pour moi-même mais par dévouement pour ceux qui ne connaissaient pas la vérité. Que pouvions nous attendre en faisant tout cela dans ce monde humain ? Etre arrêtés, emprisonnés, brutalement torturés. Lorsque j’ai terminé, il m’a dit, « Vous êtes extraordinaire. » Lui et sa famille m’ont donnée beaucoup d’aide depuis lors."
  • Les expériences d’un pratiquant suédois en Israël

    "Les journalistes étaient curieux de savoir ce qui était si spécial au sujet de la persécution des pratiquants de Dafa, alors qu’Israël a déjà lui-même tant de problèmes. Nous leur avons expliqué comment le Falun Gong bénéficie à la société ; les pratiquants israéliens leur ont parlé longuement et expliqué comment ils en ont bénéficié personnellement."
  • Les expériences d’un pratiquant britannique à Mexico

    Le peuple mexicain a répondu très chaleureusement et amicalement au Falun Gong. De nombreuses personnes se sont jointes aux pratiquants pour apprendre les exercices dans le parc local, et beaucoup d’enfants ont pu bénéficier de la pratique des exercices en un temps pourtant très court.
  • Partage à la conférence de Fa d’Israël

    "Peu après avoir commencé de cultiver dans Falun Dafa, j’ai fait un rêve : je courrais en direction d’un bus, la porte était presque fermée et je savais que je ne pourrais pas y monter. Tout à coup, j’ai vu un vieil homme entouré de nombreuses valises. Il était manifestement embarrassé et voulait demander mon aide. Ce me semblait être la décision la plus importante de ma vie : soit monter à bord du bus et l’oublier, soit aider le vieil homme et laisser partir le bus."
  • Une anecdote survenue dans mon entreprise

    Les mots de Maître Li me sont soudain venus à l’esprit. Nous devons toujours tenir compte des autres en toutes circonstances. En tant que chinois d’outremer, nous devrions respecter les habitudes occidentales et leur manière de traiter les choses. Par exemple, les chinois pensent que ce n’est pas une grosse affaire de tenir ou non la porte pour ceux qui sont derrière, chacun devrait ouvrir sa propre porte. Mais les occidentaux le prennent comme un signe de bonne éducation et de respect des autres...
  • L’expérience d’une Pratiquante Suisse Lors du Meeting d’une Organisation Humanitaire

  • Article de la Conférence de la Loi à Copenhague : Business et cultivation-pratique ?

    "Beaucoup de gens disent que, si vous faites les choses selon Zhen Shan Ren, alors vous ne pourrez pas bien travailler en tant que directeur. Mon expérience a prouvé le contraire. Si quelqu'un fait une erreur par distraction dans ses rapports d'affaires, s'il peut faire des excuses sincèrement à ses clients, non seulement il sera pardonné, mais ceux-ci lui feront bien plus confiance."
  • Royaume-Uni : Anecdotes sur les permanences de 24 heures sur 24 face à l’ambassade de Chine à Londres

    "Le sergent a ensuite discuté avec les pratiquants qui lui ont dit que la persécution du Falun Gong par le gang politique de Jiang est la plus perverse parce que, non seulement ils persécutent les bonnes personnes qui pratiquent Vérité, Compassion, Tolérance mais qu’ils persécutent aussi les vertus les plus magnifiques de l’humanité. Le sergent a acquiescé d’un signe de la tête. Par la suite, il a parlé à un jeune pratiquant, qui lui a fait part de ses expériences de cultivation. Le sergent a dit : « J’aimerais essayer le Falun Gong moi-aussi »."
  • Etre une vraie pratiquante de Falun Dafa