Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Quelques Pensées sur les Pratiquants Taiwanais

    Ce qui est pour moi le plus inoubliable est la conscience unie des pratiquants de Taiwan. Peut-être nous ont ils donné un exemple sur comment traiter la relation entre l’individuel et le collectif, comment traiter la relation entre pratiquants. Les pratiquants Taiwanais parlent peu. Pour reprendre leurs propres mots "nous sommes ici pour faire des choses, s’il y a des tâches qui doivent être faites dîtes le nous simplement, nous ferons ce que vous nous assignerez". Assignez simplement le job aux pratiquants Taiwanais et il est garanti qu’ils le feront bien, peu importe que ce soit ardu, peu importe les difficultés rencontrées. N’est-ce pas le comportement manifesté par une particule de Dafa ?
  • Pourquoi est-ce que je pratique et cultive Zhen Shan Ren (Vérité Compassion Patience) ?

    Le docteur Lu, auteur de cet article, est professeur d’université en Chine. Sa femme et six autres pratiquants de la même université ont été illégalement condamnés à une année de camp de travail pour être allés sur la Place TianAnMen rendre justice au Falun Dafa.
  • Le pouvoir des Médias dirigés par l'état en Chine

    En Chine, il n'y a pas de médias indépendants qui puissent exposer la corruption et les méfaits des officiels du gouvernement. Il n'y a pas de branche législative ou judiciaire qui puisse avoir un contrôle sur la branche exécutive ; la séparation du pouvoir est purement nominale. Si quelqu'un se sent offensé par le Gouvernement dans nos pays, il ou elle peut toujours se tourner vers les tribunaux ou la presse. En Chine, où cette personne peut-elle se tourner ?
  • Une non pratiquante : Falun Dafa m'a sauvée d'un cancer en sept jours

    Mon nom est Tian Guimei. Je suis une femme de l'agglomération de Zhoukou dans la province du Henan. Le 27 mars 2013, j'ai eu une échographie dans un hôpital local. Les médecins ont dit que quelque chose s'était développé dans ma rate.
  • Histoires de guérison en pratiquant Falun Dafa

    Avant de commencer la pratique du Falun Dafa, j'étais en mauvaise santé. J'ai souffert de nombreuses maladies, y compris des migraines, une névralgie du trijumeau, l'insomnie, une pharyngite chronique, une gastro-entérite, une adénite, et une hyperplasie cervicale. Je ne pouvais pas boire d'eau froide sans avoir des douleurs atroces. Je traînais constamment des médicaments pour mes maux d'estomac. Mon cou était raide et je ne pouvais pas tourner la tête. Tout mon salaire allait pour payer mes médicaments, des herbes médicinales et mes traitements, mais ils ne me procuraient aucun soulagement. Je ne pouvais pas travailler et ma famille était dans une situation désastreuse. En raison de toute la pression, j'étais déprimée.
  • Nous devons nous examiner nous-mêmes à l'apparition de conflits

    Au début de cette année, un nouveau projet est apparu dans notre région. Nous gravions les caractères chinois pour « Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] » sur de petits articles de plastique comme des petites gourdes ou lingots, les attachions avec des nœuds chinois ou des glands et les donnions aux gens pour qu’ils les mettent dans leur voiture. J’avais remarqué que certains véhicules portaient ces décorations et cela semblait bien ...
  • Un brusque changement de cœur

    Un jour alors que j’arrivais chez moi en sortant du travail, une amie s’est précitée et m’a dit: “Je veux apprendre le Falun Gong.” Je dois dire que j’ai été surprise. Un an auparavant, en discutant avec cette amie je lui avais parlé du Falun Gong. Elle avait été intéressée et avait regardé la série de conférences de Shifu. Toutefois, elle pratiquait en même temps le bouddhisme et avait du mal à lâcher ses croyances. Elle était également hésitante à apprendre le Falun Gong. Je me suis demandé : “Pourquoi tout d’un coup veut-elle apprendre le Falun Gong maintenant ?”
  • Des agents du bureau 610 n'osent pas confronter mon père

    Je suis un pratiquant de Falun Dafa de la province du Shandong. Mon père est un cadre du village qui était à l'origine dans l'armée. Il n'a pas beaucoup d'éducation et avait été endoctriné par le Parti communiste chinois (PCC) depuis des décennies. Bien qu'il sache que le PCC est pourri jusqu'à la mœlle, il était toujours empoisonné par la culture du Parti. Après que ma mère et moi ayons commencé à pratiquer le Falun Dafa, mon père a été témoin des énormes changements dans la santé de ma mère, aussi il ne s'est pas opposé à notre pratique.
  • Pratiquer le Falun Gong m'a sauvé d’un abysse de misère

    Je suis né dans une famille de paysans du nord-est de la Chine. J'ai six frères et sœurs. Depuis toute petite, j'ai aidé mes parents en prenant soin de mes frères et sœurs et j'ai ainsi traversé beaucoup d'épreuves. Mon père alcoolique avait un très mauvais caractère. Mes parents se sont souvent battus, et quelques fois mon père a même battu ma mère. À cause de leurs luttes incessantes et de leurs querelles sans fin, je vivais dans la peur et j'ai presque eu une dépression nerveuse.
  • Cultiver pour me purifier et retourner avec le Maître

    Je suis âgé de 66 ans. Ma femme et moi avons commencé à pratiquer Falun Dafa en 1996. Nous élevons quelques vaches afin de vendre leur lait. Avant que je ne commence à pratiquer Dafa, nous mélangions de l'eau au lait, mais après la cultivation de Dafa, nous avons arrêté de faire ceci. Après que j'ai commencé à pratiquer Falun Dafa, ma santé s'est améliorée tout autant que mon xinxing. Je peux facilement porter 100 kg de lait sur mon vélo et ressentir encore que quelqu'un est en train de me pousser dans le dos.
  • Une belle musique peut être entendue dans un centre de détention de la ville de Baoji

    In 2009, I was illegally arrested and taken to a detention center in Baoji. As soon as I arrived there, I told all the prisoners about the facts of Dafa.
  • Maître m'a éveillé durant ma fâcheuse situation

    C'est une opportunité rare pour moi de partager mes expériences de cultivation avec les compagnons de pratique durant ce moment (cette période) de grande préoccupation pour les êtres vivants. Je dois ma capacité à marcher sur le chemin de la cultivation de Dafa aux bénédictions et à la protection de Maître, aussi bien qu'à l'aide altruiste (désintéressée) des compagnons de pratique tout au long de ces quatorze dernières années.
  • Compréhensions à propos d’abandonner l’attachement au confort

    Mon amie, une personne ordinaire, m’a récemment fait part de son expérience d’avoir découvert la culture traditionnelle. Elle a un travail décent, un bon salaire et une jolie fille. Par le passé, quand elle voyageait ou allait faire les magasins avec sa fille, elle achetait toujours de beaux habits ou de belles choses mais sans nécessité. Après avoir découvert la culture traditionnelle avec sa fille, elle a réalisé qu’on devrait se restreindre à rechercher la luxure. Plus tard, quand elle sortait pour faire les magasins, la plupart du temps elle jetait un coup d’œil sans acheter quoi que ce soit. Elle a aussi donné trois cent beaux habits de sa fille à d’autres personnes.
  • Une femme paralysée marche à nouveau

    J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa en 2008. Avant cela, j’étais paralysée suite à une anémie et une atrophie musculaire. Je souffrais tellement, je pensais que c’était pire que la mort. Durant cette période, je voulais même me suicider, mais Falun Dafa m’a sauvé et aidé à marcher à nouveau.