Nations Unies

  • Un rapport annuel de la commission des droits de l’homme des Nations Unies critique la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois

    A mesure que les efforts de clarification des faits de grande portée des pratiquants de Falun Gong sont devenus plus complets, les Nations Unies ont prêté une attention croissante à la persécution. Dans les rapports annuels sur les droits de l’homme 2007 et 2008 des Nations Unies, cette tendance est reflétée dans les deux domaines majeurs suivants : plus de cas concernant la persécution de Falun Gong ont été rapportés avec plus de détails, la condamnation par les Nations Unies de la persécution du Falun Gong par le régime chinois a recouru à un langage de plus en plus fort et sans équivoque.
  • Plus d’un million de personnes demandent la fin de la persécution du Falun Gong

    Le 25 juillet 2008, la Coalition d’investigation sur la persécution du Falun Gong (CIPFG) a remis au Comité international Olympique (CIO) des lettres signées par des leaders politiques, des parlementaires, des avocats et des médecins dans le cadre de la «Campagne mondiale Des millions de signatures » Ces lettres exprimaient un soutien à la campagne mondiale pour dénoncer et mettre fin à la persécution du Falun Gong et demandaient au Parti communiste chinois (PCC) d’arrêter la persécution.
  • L’incident de Flushing est exposé aux Nations Unies – Des agents du PCC auraient, croit-on, interféré avec le forum

    Vers 14h l’après midi du 17 juin 2008, l’Association des Nations Unies de San Diego et la Fondation de la Conscience ont tenu une conférence de presse spéciale au centre des médias des Nations Unies à Genève, en Suisse. Des délégués gouvernementaux ainsi qu’une douzaine de médias occidentaux ont assisté à la conférence. La conférence de presse a exposé les faits concernant le tremblement de terre du Sichuan et l'incitation du Parti communiste chinois (PCC) outremer à un patriotisme à l'esprit borné, accusant le Falun Gong et orchestrant les attaques des pratiquants de Falun Gong à Flushing, New York. La conférence a aussi rendu publique l’interférence, dans les coulisses, avec le forum du 11 juin sur le tremblement de terre au Sichuan
  • Un groupe des Droits de l'Homme soumet aux Nations-Unies un rapport sur les pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Droits de l'Homme de Falun Gong (www.falunhr.org) a soumis un rapport à la commission des Droits de l'Homme des Nations-Unies. Le rapport documente les cas de vingt pratiquants de Falun Gong disparus. Ils viennent des provinces de Jilin, Heilongjiang, Liaoning, Hebei, Shandong et Hunan, des villes de Chongqing et Pékin. Leur âge s'étendent de 27 à la cinquantaine, et 14 sont des femmes. Ils incluent des étudiants d'université, des scientifiques, des soldats retraités, des ouvriers et des représentants de minorités ethniques.
  • Le dernier rapport de l'ONU mentionne le prélèvement d'organes à vif de pratiquants de Falun Gong

    Selon une information diffusée le 9 mai 2007 sur la radio Sound of Hope, le rapport de l’ONU récemment publié inclut le dernier rapport par le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Manfred Nowak. Il y récapitule des cas particuliers. En plus des cas liés au Falun Gong, il a également répertorié les cas de Gao Zhisheng et des prélèvements d’organes de pratiquants de Falun Gong vivants. Ce qui suit est une partie du rapport sur les prélèvements des organes.
  • Information de la Haute Commission aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR) : Une demandeuse d'asile chinoise et sa fille de 8 ans ont été déportées de force de la Russie

    Selon une information crédible reçue par l'UNCHR, une demandeuse d'asile et sa fille de 8 ans ont été emmenées par les autorités de leur résidence de St Petersbourg mercredi dernier (28 mars) et mises dans un avion pour la Chine via Novosibirsk. La femme et sa fille avaient soumis une demande d'asile en accord avec la Loi de la Fédération russe sur les réfugiés Leur appel contre une prémière décision négative devait être reconsidéré par la cour de District de Dzerzhinky à St Petersbourg cet après-midi. Toutes deux étaient enregistrées par l'UNHCR, en tant que personnes nécessisant une protection internationale.
  • Le délégué de l'Association Citoyens du Monde aux Nations Unies, Genève, soutient la coalition d’Investigation sur la persécution du Falun Gong

    "Je ne peux être avec vous que par l'esprit alors que vous organisez vos importants efforts pour enquêter sur les abus des transplantations d'organes, particulièrement concernant les pratiquants de Falun Gong. Comme je m'occupe de ces questions de liberté spirituelle de l'intérieur même des procédures des droits de l'homme aux Nations Unies, j'ai été préoccupé par la répression du gouvernement contre le Falun Gong depuis le début de l'interdiction par le gouvernement. Je crois qu'il est important de continuer d'insister sur la nécessité pour le gouvernement chinois de respecter la "Déclaration sur l'Elimination de Toutes Formes d'Intolérance et de Discrimination Basées sur la Religion ou la Croyance" pour le Falun Gong aussi bien que pour les autres mouvements religieux ou spirituel. "
  • The Epoch Time : Le Vice Président du parlement européen demande au Secrétaire des Nations-Unies de chercher à faire libérer des prisonniers de conscience

    Edward McMillan-Scott, Vice-Président du Parlement européen, a remis une lettre au Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan vendredi dernier en lui demandant son aide pour secourir l’avocat des droits de l’homme chinois emprisonné Gao Zhisheng et le pratiquant de Falun Gong Cao Dong. Dans sa lettre, McMillan-Scott demandait l’intervention personnelle du secrétaire général auprès des autorités chinoises pour appeler à la libération des deux hommes.
  • l'Association de Télécommunication Suisse : "Trafic d'organes en Chine: l'ONU va enquêter"

    Genève (ats) - La Chine n'a pas pu empêcher un débat au Conseil des droits de l'homme, réuni à Genève jusqu'au 6 octobre, sur les prélèvements d'organes de pratiquants du Falun Gong. Plusieurs rapporteurs de l'ONU ont été saisis du dossier et vont enquêter. David Kilgour, au nom d'Interfaith International, a interpellé l'ambassadeur chinois au Conseil et a demandé à la Chine de répondre sur les assertions mentionnant la privation de liberté, la torture et les disparitions des membres du Falun Gong, avant la date butoir des Jeux olympiques à Pékin.
  • Lettre d’appel au Haut Commissaire aux réfugiés des Nations Unies – La communauté internationale doit devenir consciente de l’infiltration et de la tromperie du Parti communiste Chinois dans le monde entier

    "J’ai reçu récemment une lettre d’un agent de l’immigration de l’ambassade canadienne en Thaïlande dans laquelle j’étais informé que ma demande de transfert au Canada était rejetée. Ce qui suit sont les raisons pour lesquelles je vous contacte à présent. Cette information est vitale pour nombre de ceux qui font des demandes aux Nations Unies et pour d’autres...
  • Suisse : l'exposition Neuf Commentaires sur le Parti communiste aux Nations-Unies

    Le 8 septembre avait lieu à Genève la seconde rencontre de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies. Les pratiquants de Falun Gong de Suisse ont tenu une exposition face aux Nations-Unies du 18 au 22 septembre. L'exposition présentait les 'Neuf Commentaires sur le Parti communiste' et révélait la brutale persécution du Falun Gong . L'exposition a attiré l'attention des participants à la rencontre et des passants.
  • Genève : Les pratiquants de Falun Gong exposent la persécution et réfutent les arguments du délégué de Singapour à la Réunion des Droits de l’homme des NU (photos)

    Pendant la deuxième session du Conseil des Droits de l’Hommes des NU à Genève, Mme Ng Chye Huey pratiquante de Falun Gong de Singapour a exposé aux assistants la brutale persécution du Falun Gong en Chine ainsi que la discrimination et le traitement injuste qui lui ont été infligés à Singapour. Le délégué de Singapour a aussitôt demandé un droit de réponse et prétendu que Singapour n'avait jamais persécuté le Falun Gong, omettant de faire mention de la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois.
  • Des rapports des Nations Unies documentent de nouveau la vaste répression du Falun Gong en Chine

    Le Groupe de Travail sur les Droits de l'Homme du Falun Gong a récemment mis sur son site Internet plusieurs rapports de l'ONU à propos des violations des droits de l'homme concernant cette méthode en Chine. La persécution de Falun Gong en Chine reste toujours brutale et largement répandue. Certains cas enregistrés dans ces rapports sont décrits ci-dessous.
  • Les Nations Unies prêtent attention aux pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, a récemment annoncé la situation des disparitions en Chine qu’ils ont étudiée l’année dernière, et les disparitions de pratiquants de Falun Gong représentent la plus grande part de toutes les disparitions de ces années. Le groupe de travail prête une attention spéciale aux disparitions des enfants et a mené une enquête sur un enfant de quatre ans disparu après avoir été enlevé par les autorités.
  • Le FGHRWG lance un appel aux Nations Unies, des gens dans le monde entier condamnent la persécution en Chine

    Le 13 mars 2006, le Groupe de travail sur les droits de l’homme de Falun Gong ( FGHRWG) a déposé un appel auprès des Nations Unies, concernant la persécution des pratiquants de Falun Gong dans le camp de concentration secret de Sijiatun. L’appel exposait les atrocités du régime Communiste Chinois dans le meurtre de pratiquants pour prelever et vendre les organes. Le camp de concentration Sujiatun rappelle les camps de concentration Nazis durant la seconde guerre mondiale. Des investigations plus poussées sont actuellement en cours pour fournir au monde, plus de faits et de détails sur les atrocités.