ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies

  • Un rapport annuel de la commission des droits de l’homme des Nations Unies critique la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois

    A mesure que les efforts de clarification des faits de grande portée des pratiquants de Falun Gong sont devenus plus complets, les Nations Unies ont prêté une attention croissante à la persécution. Dans les rapports annuels sur les droits de l’homme 2007 et 2008 des Nations Unies, cette tendance est reflétée dans les deux domaines majeurs suivants : plus de cas concernant la persécution de Falun Gong ont été rapportés avec plus de détails, la condamnation par les Nations Unies de la persécution du Falun Gong par le régime chinois a recouru à un langage de plus en plus fort et sans équivoque.
  • La WOIPFG s'inquiète de l'intensification de la persécution avant les Jeux Olympiques de Pékin

    En juillet 2008, le taux d'arrestations s'est accru. Des centaines de milliers de pratiquants sont actuellement détenus dans des prisons, des camps de travaux forcés, des centres de détention et hôpitaux psychiatriques. La persécution contre le Falun Gong est devenue catastrophique pour les droits humains. Pour rendre les choses pires encore, le Département de Police et la police du Bureau de la Sûreté Publique de Pékin ont annoncé le 10 juillet 2008, que les personnes qui dénonceraient des menaces potentielles pesant sur les Jeux Olympiques de Pékin seraient récompensées d’une somme allant jusqu’à 500 mille yuans-- le Falun Gong est le seul groupe qui ait été cité dans cette annonce.
  • Plus d’un million de personnes demandent la fin de la persécution du Falun Gong

    Le 25 juillet 2008, la Coalition d’investigation sur la persécution du Falun Gong (CIPFG) a remis au Comité international Olympique (CIO) des lettres signées par des leaders politiques, des parlementaires, des avocats et des médecins dans le cadre de la «Campagne mondiale Des millions de signatures » Ces lettres exprimaient un soutien à la campagne mondiale pour dénoncer et mettre fin à la persécution du Falun Gong et demandaient au Parti communiste chinois (PCC) d’arrêter la persécution.
  • Une conférence de presse a lieu au Parlement européen concernant le récent "incident Eutelsat"

    Le 15 juillet 2008, avec NTDTV en Europe, Reporters sans frontières et l'Alliance de presse internationale, des députés de différents partis politiques du Parlement européen ont tenu une conférence de presse pour condamner l'interruption pa la Cie Eutelsat des signaux de NTDTV en Asie, à quelques semaines des Jeux Olympiques, et demander à l'Union européenne et au gouvernement français de faire pression sur l'opérateur satellite européen afin qu'il se soumette à la philosophie européenne des droits de l'homme, de la démocratie, et de l'état de droit, et réactive le plus vite possible les signaux de NTDTV. De nombreux fonctionnaires européens et des médias étaient présents.
  • Belgique : Le Vice-président du Parlement européen a de graves inquiétudes concernant la torture de pratiquants de Falun Gong

    “La principale raison pour laquelle je suis ici aujourd’hui est qu’il y a deux ans, j’ai rencontré d’anciens prisonniers de conscience et activistes des droits de l’homme à Pékin. Par la suite, ils ont été arrêtés et emprisonnés par le régime de Pékin. Au moins deux d’entre eux ont été soumis à la torture, en particulier un jeune homme du nom de Cao Dong. Il est actuellement emprisonné dans une prison du nord de la Chine. Il a été torturé. Nous savons qui l’a fait. Nous savons tout ce qui s’est passé. Je félicite Amnesty International pour initier cette activité et pour attirer l’attention sur ces victimes de la torture.
  • L’incident de Flushing est exposé aux Nations Unies – Des agents du PCC auraient, croit-on, interféré avec le forum

    Vers 14h l’après midi du 17 juin 2008, l’Association des Nations Unies de San Diego et la Fondation de la Conscience ont tenu une conférence de presse spéciale au centre des médias des Nations Unies à Genève, en Suisse. Des délégués gouvernementaux ainsi qu’une douzaine de médias occidentaux ont assisté à la conférence. La conférence de presse a exposé les faits concernant le tremblement de terre du Sichuan et l'incitation du Parti communiste chinois (PCC) outremer à un patriotisme à l'esprit borné, accusant le Falun Gong et orchestrant les attaques des pratiquants de Falun Gong à Flushing, New York. La conférence a aussi rendu publique l’interférence, dans les coulisses, avec le forum du 11 juin sur le tremblement de terre au Sichuan
  • La WOIPFG soumet au Congrès américain, un rapport d'enquête sur le contrôle des Chinois d'outre-mer par le régime communiste chinois

    Le 5 juin, l'Organisation mondiale d'investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a soumis un rapport au Congrès des Etats-Unis, fournissant des preuves du contrôle du Parti communiste chinois (PCC) sur les chinois d'outremer et la mise en place d'une "stratégie mondiale d'un front uni de travail." Le rapport stipule que les voies de fait contre les pratiquants de Falun Gong à New York, font partie de ces preuves.
  • Annonce concernant les enquêtes sur les arrestations en masse de pratiquants de Falun Gong en Chine dans la course aux Jeux Olympiques

    Le 1er mars 2008, l'Organisation mondiale d'investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a publié une " Annonce urgente pour enquêter sur les arrestations en masse des pratiquants de Falun Gong à Pékin, utilisant les Jeux Olympiques comme excuse ". Les faits à présent montrent que les arrestations s'étendent bien au delà de Pékin, dans une nouvelle vague d'intensification de la persécution dans toute la Chine, y compris dans 29 provinces, villes (quatre au niveau provincial) et régions autonomes.
  • Un groupe des Droits de l'Homme soumet aux Nations-Unies un rapport sur les pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Droits de l'Homme de Falun Gong (www.falunhr.org) a soumis un rapport à la commission des Droits de l'Homme des Nations-Unies. Le rapport documente les cas de vingt pratiquants de Falun Gong disparus. Ils viennent des provinces de Jilin, Heilongjiang, Liaoning, Hebei, Shandong et Hunan, des villes de Chongqing et Pékin. Leur âge s'étendent de 27 à la cinquantaine, et 14 sont des femmes. Ils incluent des étudiants d'université, des scientifiques, des soldats retraités, des ouvriers et des représentants de minorités ethniques.
  • Le Parlement européen tient une réception pour accueillir la Tournée européenne de Shen Yun

    Alors que Shen Yun était sur le point de donner les premières représentations de sa tournée européenne 2008, le Parlement européen a organisé une réception dans ses salons en leur honneur. L'hôte de la réception était la Vice Présidente du Comité Education et Culture du Parlement européen & Membre de la délégation de l'UE en Chine, Helga Trpel. Plus de soixante politiciens du Parlement européen et des représentants d'ONG ont assisté à la réception et exprimé leur grand désir d'assister à la représentation du groupe des Arts de la scène Shen Yun.
  • La Grande Époque: Le militant Hu Jia s’entretient avec le Parlement européen

    Durant la session du mois de novembre de la sous-commission des droits de l’Homme du Parlement européen, une entrevue téléphonique a été accordée à Hu Jia, militant renommé des droits de la personne en Chine.
  • La résolution du Parlement Européen s'inquiète des violations des droits de l'homme par Pékin

    Au vue de l’existence d’une persécution continue en Chine, y compris la torture, l'esclavage à grande échelle (rééducation par le travail) et une répression systématique de la liberté de religion, d’expression, de presse etc., le Parlement Européen s’est montré très préoccupé par les récents accroissements de la persécution politique liée aux Jeux Olympiques, dont la persécution des défenseurs des droits de l’homme, des journalistes, des avocats, des pétitionnaires et des fidèles des différentes religions en particulier les pratiquants du Falun Gong.
  • Radio France International : Amnesty International condamne le PCC pour son échec à tenir sa promesse d'améliorer les droits de l'homme

    L'avocat des droits de l'homme, Biao Teng a dit : "Si les droits de l'homme en Chine ne s'améliorent pas, les activistes des droits de l'homme devraient appeler les gouvernements et les athlètes de tous les pays à boycotter les Jeux Olympiques de Pékin". La Commission française consultative des droits de l'homme a récemment remis un Prix des droits de l'homme à Biao Teng. Les avocats des droits de l'homme Mo Shaoping et Jinsong Li se sont également vus remettre un prix par cette même commission.
  • Allemagne : La Société internationale pour les droits de l'homme condamne le Parti communiste chinois

    Citant le rapport du rapporteur spécial sur la torture, M. Manfred Nowak et le rapport de deux enquêteurs canadiens indépendants, Koerper a fait remarquer que le prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants est un crime plus brutal que la torture : "Deux sur trois victimes de la torture sont des pratiquants de Falun Gong." "Non seulement cela, le rapport d'enquête intitulé "Prélèvements meurtriers" publié par deux canadiens, David Kilgour et David Matas, a envoyé des ondes de choc. Le rapport détaillait comment le régime totalitaire du PCC profite des organes de pratiquants de Falun Gong jeunes et sains. Les deux canadiens ont rassemblé plus de trente sortes de preuves, qui montrent clairement que les pratiquants de Falun Gong en Chine sont systématiquement assassinés pour leurs organes."
  • Le militant Hu Jia discute avec le Parlement européen

    "... En ce qui concerne les Jeux olympiques, cette affaire a commencé le 13 juillet 2001 lorsque la Chine a obtenu les Olympiques. Nous avions tous espoir que les Jeux olympiques amèneraient la démocratie, mais le PCC [Parti communiste chinois] utilise les Jeux comme une justification, comme en 1936! [Jeux de Berlin 1936, dans l’Allemagne nazie.] En ce moment même, la persécution atteint son paroxysme en Chine. Un bon exemple est le fait que le plus haut responsable de l’organisation des Olympiques est aussi le chef du Bureau de la Sécurité publique à Pékin ! C’est vraiment ironique et ça démontre que c’est comme si la mafia était en charge des Olympiques. En fait, à Pékin d’innombrables gens sont persécutés et arrêtés... "