Une ministre Finlandaise : la Corée ne devrait pas rapatrier les pratiquants de Falun Gong

2011-09-29

Haidi-Hao Tala, Ministre du développement international de la Finlande a déclaré le 28 septembre lors d'une interview à Bruxelles qu'aucun gouvernement ne devrait rapatrier des membres du Falun Gong en Chine.

"Je suis désolée de cet évènement, car je ne pense vraiment pas que la Corée soit un pays qui puisse exposer la vie des gens à une situation très dangereuse, et tiens donc à étudier cette question. ”

Mme Hao Tala a ajouté qu'aucun gouvernement ne devrait rapatrier des demandeurs d'asile du Falun Gong.

"je crois qu'en principe, un gouvernement quel qu'il soit, recevant des demandeurs d'asile du Falun Gong devrait comprendre la très grave situation à laquelle ces personnes font face en Chine. Ils ne devraient pas y être renvoyés. ”

Mme Hao Tala est une célèbre personnalité politique de Finlande, toujours préoccupée par la situation des droits de l'homme en Chine et dans le monde. Elle a rejoint le Cabinet de l'actuel gouvernement de la Finlande en tant que Ministre du développement national et est une ancienne présidente de la Commission sur les droits de l'homme du Parlement européen.


Historique

Le 6 septembre 2011, deux agents du ministère de la justice et quatre agents de police locaux se sont rendus au domicile de M. Jin Jingzhe, âgé de 25 ans et de son épouse, Mme Ma Yue. Ils ont arrêté le couple sur la base de leur statut illégal d’immigration après que leur demande d’asile ait été refusée. M. Jin a été emmené dans le " centre de détention et de protection des étrangers ", où le personnel lui a déclaré qu’il avait sept jours pour formuler un recours expliquant pourquoi il ne pouvait être rapatrié. Mme Ma n’a pas été détenue. Selon une source, en plus de Jin, un autre pratiquant de Falun Gong, Shen Xianzhi, reste aussi dans un centre de détention pour immigrant, face à une déportation potentielle.

M. Jin a appris le Falun Gong en Chine avec sa mère alors qu'il était à l'école élémentaire. Après que le Parti communiste ait lancé la campagne pour persécuter le Falun Gong en 1999, Jin a été forcé d'abandonner le lycée et sa mère a été détenue dans un camp de travail de Pékin. En 2008, Jin est arrivé en Corée, où il a été un membre actif de la communauté du Falun Gong.

Parmi d'autres activités, il a travaillé comme journaliste pour la Station de Télévision indépendante New Tang Dynastie, couvrant toutes sortes de sujets considérés comme politiquement sensibles par le PCC. Parmi lesquels les appels des pratiquants de Falun Gong pour la fin des abus des droits humains en Chine et des sujets en lien avec la Corée du nord.

http://News.zhengjian.org/node/9084

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.