ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Soutiens divers

  • Un séminaire sur le communisme et la démocratie tenu aux Nations Unies à Genève

    Pendant la période de la 57eme rencontre annuelle du Comité des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève, un séminaire sur le Communisme et la démocratie a été tenu par une organisation ‘Inter-faith internationale’ aux Nations Unies. Plusieurs organisations ont participé au séminaire. L'écrivain Russe M. Marejko, l'ancien journaliste de l'agence Xinhua M. Bao Zhang Wu, une étudiante chinoise en Suisse et la journaliste d’ Epoch Times M. Grangier ont été invités à prendre la parole lors de la rencontre.
  • Les Nations Unies prêtent attention à la persécution de la petite Yuanyuan par le régime communiste chinois (Photos)

    Dans une lettre datée du 10 juin 2004, envoyée conjointement avec le Rapporteur spécial sur la vente d' enfants, la pornographie et la prostitution d'enfants et le Rapporteur spécial sur la violence contre des femmes, le Rapporteur spécial a informé le gouvernement qu'il avait reçu des allégations concernant Y. de Z., âge 4 ans. Le 1 janvier 2004, elle a été enlevée de chez elle dans la municipalité de Zitong, comté de Tongnan, ville de Chongqing, par quatre policiers de l'équipe de la sécurité nationale du comté de Tongnan . Son père et sa mère avaient tous deux été arrêtés précédemment parce qu'ils sont des pratiquants de Falun Gong.
  • Nations Unies : Compte-rendu du rapporteur spécial sur le droit de chacun à bénéficier du plus haut standard possible de santé physique et mentale [extrait]

    Le 15 juillet 2004, le Rapporteur spécial a envoyé ensemble avec le Rapporteur spécial sur la liberté d'opinion et d'expression, le Rapporteur spécial sur la torture et le Rapporteur spécial sur la violence contre des femmes un appel urgent concernant Geng Juying et Su Yanhua. Selon l’information, Le 25 mai 2002, Mme Geng, une pratiquante de Falun Gong, avait été amenée au commissariat de Mengzhou. Elle était alors enceinte. L’information révélait que les policiers lui ont donné une injection de force pour déclencher un avortement afin de pouvoir l’envoyer au camp de travail de Shibalihe.
  • France : Un discours donné à Paris au nom de la Société Internationale des Droits de l’Homme allemande

    Récemment le Parti communiste chinois (PCC) a célébré son 84ème anniversaire. C’est une honte pour l’humanité qu’au 21ème siècle un parti célèbre 84 années de tuerie, de tricherie, de tromperie, de lavage de cerveau et de torture mentale et physique. Depuis que le PCC est arrivé au pouvoir en Chine, il y a eu 80 millions de morts résultant directement de sa tyrannie.Sa persécution du Falun Gong est une terrible honte pour l’humanité.
  • Espagne : Amnesty International exprime son soutien aux pratiquants de Falun Gong

    Le jour de la Journée Internationale en soutien aux victimes de la torture des Nations Unies, Amnesty International a organisé une collecte de signatures pour soutenir les victimes de la torture et dénoncer en accord avec la loi ceux qui sont responsables de torture . L’activité avait pour but d’éveiller les consciences sur les cruelles persécutions qui sévissent dans le monde afin d’y mettre fin le plus vite possible.
  • Le gouvernement malais interdit l'importation de l'Epoch Times

    Reporters sans frontières proteste contre le silence imposé par les autorités malaises au quotidien en langue chinoise Epoch Times, en bloquant tous ses exemplaires à la douane de l'aéroport de Kuala Lumpur, depuis le 2 juin 2005.
  • Lettre des Amis du Falun Gong au Premier Ministre du Royaume Uni

    Nous désirons attirer votre attention sur la situation des violations des droits de l’homme en Chine et en particulier sur la situation critique des pratiquants du Falun Gong qui subissent la plus grave des persécutions aux mains du gouvernement chinois depuis que l’ancien dirigeant Jiang Zemin a lancé une répression contre le mouvement en juillet 1999. Environ 2500 pratiquants ont été torturés à mort par les autorités chinoises et des milliers croupissent toujours en prison ou dans des camps de travail à travers le pays avec peu de chance d’être libérés.
  • Mme Liu Yawen a été arrêtée alors qu’elle distribuait de l’information, Amnesty International lance une campagne de sauvetage

    Selon une annonce d'Amnesty International des Etats-Unis, Mme Liu Yawen, 56 ans, a été arrêtée le 31 mars à Pékin lorsqu’elle distribuait des VCD contenant de l’information sur le Falun Gong. Elle a été mise en réclusion et soumise à un interrogatoire au centre de détention de Xuanwu à Pékin. Il est probable qu'elle ait été également brutalement torturée. Nous avons appris que les fonctionnaires du centre de détention ne permettent pas à la famille de Mme Liu de lui rendre visite. En attendant, les fonctionnaires du comité de voisinage et le commissariat sont allés fouiller la résidence de Mme Liu.
  • Les Amis du Falun Gong européens soumettent une liste de criminels membres du Parti communiste chinois au Ministère de l’Intérieur britannique

    Les Amis du Falun Gong européens ont mis l’accent dans leur lettre au Ministère de l’Intérieur sur le fait que les membres du AFGE ne sont pas des pratiquants du Falun Gong, ce sont des supporters de la liberté de croyance et des droits humains fondamentaux des pratiquants du Falun Gong. Les six dernières années, la persécution brutale du Falun Gong par le Parti Communiste Chinois (PCC) a violé la Convention Internationale des Droits de l’Homme que la Chine a signée. Le PCC est aussi allé contre nature par sa destruction massive de la vie d’un si grand nombre de personnes innocentes. D’autre part les crimes du PCC sont des crimes contre l’humanité.
  • Le témoignage aux Nations Unies d’une pratiquante de Falun Gong qui a été persécutée en Chine

    Lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong sur la base de mensonges fabriqués, j’ai mis à profit ma propre expérience pour expliquer à autrui la vraie situation du Falun Gong. Mais, du 5 janvier 2002 au 4 janvier 2004, j’ai été enfermée dans un camp de travaux forcés. Le 13 février 2004, dans son rapport soumis à la commission des droits de l’homme des Nations Unies, le gouvernement chinois a prétendu qu’ils avaient essayé de me « transformer » par « l’éducation et ne m’avait nullement maltraitée ni appliqué de punition corporelle. » La gestion de leur camp de travaux forcés est « légale, civilisée et scientifique, » preuve que la persécution des pratiquants de Falun Gong n’est simplement jamais survenue. Aujourd’hui j’aimerais dénoncer devant le monde entier le fait que ces déclarations sont toutes mensongères !
  • L'exposé du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de croyance condamne le contrôle de la religion et la censure de l'Internet du Parti Communiste Chinois

    "Finalement, il a été allégué que les comités religieux nationaux, qui font partie de l'administration de chaque ville, maintiennent également le contrôle sur la vie des croyants. Les communautés ne peuvent fonctionner qu'une fois qu'elles se sont enregistrées auprès du comité religieux national, et leurs dirigeants par des gens dont la candidature a été approuvé par les autorités. Les chefs de toutes les communautés religieuses doivent régulièrement participer aux réunions organisées par les comités religieux nationaux au cours desquels des fonctionnaires leur expliquent quelle politique ils devraient mener pour leurs croyants."
  • Le rapport annuel d’ Amnesty International critique la persécution du Falun Gong qui continue en Chine

    « Le mouvement spirituel Falun Gong est resté la cible clé de la répression, qui selon des rapports inclue de nombreuses détentions arbitraires. La plupart de ceux qui sont détenus ont été condamnés à des périodes de « rééducation par le travail » sans jugement et sans procès, durant lesquels ils courent un grand risque de torture ou de mauvais traitements, particulièrement s’ils refusent de renoncer à leur croyance. D’autres ont été détenus dans des prisons et dans des hôpitaux psychiatriques. »
  • Un appel est lancé à l’Agence des NU pour les Réfugiés et aux Organisations Internationales des Droits de l’Homme pour sauver la pratiquante de Falun Dafa Mme Zhang Xinyi

    Mme Zhang Xinyi et son mari avait obtenu précédemment le statut de réfugiés et étaient sous la protection de l’Agence des NU pour les Réfugiés du Cambodge. Néanmoins le couple a été expulsé vers la Chine , parce qu’elle pratique le Falun Dafa. Puis le 28 avril 2005 des fonctionnaires du département de police de la province de Hunan, et le département de police du district de Tianxin de la ville de Changsha ont arrêté Mme Zhang et ont mis à sac sa maison.
  • Extrait des communications de sept rapporteurs spéciaux des Nations Unies sur la persécution du Falun Gong en Chine

    Pendant la 61ème session de la Commission des Nations Unies sur les Droits de l’Homme, le Haut Commissaire des Nations Unies sur les Droits de l’Homme a présenté plusieurs exposés sur les droits de l’hommes ainsi que les résultats des différents dialogues tenus entre la Commission et la Chine. Voici des extraits des exposés des sept rapporteurs spéciaux des NU sur la République Populaire de Chine :
  • Allemagne : Xiong Wei prend la parole à la réunion annuelle de la Société Internationale pour les Droits de l’Homme et révèle les manigances du Parti communiste chinois pour duper les médias occidentaux

    Xiong Wei a aussi appelé à soutenir Jiang Renzheng qui a été expulsé vers la Chine par l’Allemagne et condamné à trois ans de travaux forcés. Le gouvernement allemand a expulsé Jiang Renzheng ne voulant pas croire qu’il serait persécuté s’il rentrait en Chine. Le 24 avril, l’assemblée a passé une décision pour demander au gouvernement chinois de libérer immédiatement Jiang Renzheng et a demandé au Chancelier allemand et au Ministre des Affaires Etrangères de garantir la sécurité de Jiang et sa famille par tous les moyens diplomatiques possibles.