ONG, Associations, Parlementaires d'Europe, Nations Unies, Soutiens divers

  • Genève : Les pratiquants de Falun Gong exposent la persécution et réfutent les arguments du délégué de Singapour à la Réunion des Droits de l’homme des NU (photos)

    Pendant la deuxième session du Conseil des Droits de l’Hommes des NU à Genève, Mme Ng Chye Huey pratiquante de Falun Gong de Singapour a exposé aux assistants la brutale persécution du Falun Gong en Chine ainsi que la discrimination et le traitement injuste qui lui ont été infligés à Singapour. Le délégué de Singapour a aussitôt demandé un droit de réponse et prétendu que Singapour n'avait jamais persécuté le Falun Gong, omettant de faire mention de la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois.
  • Déclaration des Amis Européens du Falun Gong sur l'enlèvement de l'avocat Gao Zhisheng

    "Nous sommes ici aujourd'hui afin d'exprimer notre profonde inquiétude face à l'arrestation de l'avocat chinois des droits de l'homme, Gao Zhisheng, par les autorités chinoises le 15 août. Nous demandons expressément à la Chine qu'elle le libère immédiatement et qu'elle lui permette de poursuivre sa carrière en tant qu'avocat des droits de l'homme. Cet épisode est le dernier d'une longue liste d'activités intentées par le Parti communiste chinois pour intimider et broyer toute résistance à son autorité et contrôler le peuple chinois. Nous le condamnons complètement et demandons aux autorités chinoises de relâcher immédiatement Gao. "
  • Nouvelle Zélande : Le directeur exécutif d'Amnesty International soutient l'enquête sur l'atrocité de récolte d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants perpétrée par le Parti communiste chinois (Photo)

    Simpson a dit qu'Amnesty International soutient une enquête internationale sur les atrocités de prélèvement d'organes de pratiquants vivants par le Parti communiste chinois. Il a dit qu'il s'inquiétait que certains politiciens n'aient pas voulu parler à la Chine, prétendant qu'AI ne l'avait pas encore approuvé. Quelquefois, une organisation de droits de l'homme ne peut pas enquêter en profondeur sur une accusation grave, en particulier s'agissant de la Chine. Mais ceci ne peut pas être une excuse pour que les politiciens n'enquêtent pas
  • Amnesty.ca : Agir

    Bu Dongwei, également connu sous le nom de David Bu, a été condamné à deux ans et demi de « rééducation par le travail » (RPT) le 19 juin pour ses activités en tant que membre du mouvement spirituel Falun Gong. Il est détenu dans un endroit inconnu et Amnesty International le considère comme un prisonnier de conscience. Il est en grave danger d’être torturé ou maltraité
  • Bulgarie : Le Comité Helsinki Bulgare annonce son soutien aux pratiquants

    Le Comité Helsinki Bulgare (BHC), une organisation des droits de l’homme non gouvernementale, a exprimé son soutien aux pratiquants de Falun Gong, lors d’une conférence de presse organisée le 20 juillet 2006, marquant sept années de persécution de Falun Gong par le régime Communiste Chinois. Lors de l’évènement, Mme Juliana Metdieva, rédacteur en chef du magazine de BHC Objective, a pris la parole et dit que la persécution de Falun Gong était le crime le plus cruel. Elle a ajouté que Falun Gong est une voie unique, pour que les gens vivent une vie harmonieuse, abondante et naturelle.
  • Des rapports des Nations Unies documentent de nouveau la vaste répression du Falun Gong en Chine

    Le Groupe de Travail sur les Droits de l'Homme du Falun Gong a récemment mis sur son site Internet plusieurs rapports de l'ONU à propos des violations des droits de l'homme concernant cette méthode en Chine. La persécution de Falun Gong en Chine reste toujours brutale et largement répandue. Certains cas enregistrés dans ces rapports sont décrits ci-dessous.
  • Les Nations Unies prêtent attention aux pratiquants de Falun Gong disparus

    Le groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, a récemment annoncé la situation des disparitions en Chine qu’ils ont étudiée l’année dernière, et les disparitions de pratiquants de Falun Gong représentent la plus grande part de toutes les disparitions de ces années. Le groupe de travail prête une attention spéciale aux disparitions des enfants et a mené une enquête sur un enfant de quatre ans disparu après avoir été enlevé par les autorités.
  • Des personnalités répondent aux Amis européens du Falun Gong au sujet du prélèvement d’organes

    Les Amis européens du Falun Gong ont reçu des réponses de la part de députés, de conseillers régionaux et de syndicats condamnant le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants en Chine par le Parti communiste chinois (PCC). Le Commissaire européen Ferrero-Waldner a répondu que la Commission “enquêtera sur l’affaire de façon approfondie". Elle a dit aussi "Je peux vous assurer que, si ces allégations se confirmaient, la Commission traitera d’urgence la question avec son homologue chinois de la manière la plus appropriée et avant toute autre dans le cadre du dialogue bilatéral Chine-Europe sur les droits de l’homme. "
  • Au parlement européen, une conférence de presse aborde le sujet de la liberté religieuse en Chine

    Le 30 mai 2006 a eu lieu au Parlement européen une conférence de presse sur le thème de la liberté religieuse en Chine. Les organisateurs ont appelé le gouvernement chinois à permettre à un Rapporteur Spécial sur la Liberté de Religion, d’évaluer la liberté religieuse en Chine et d’enquêter dans les camps de travaux forcés qui emprisonnent les adeptes de diverses croyances.
  • Suggestions adressées à la "coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine" (CIPFG)

    Je suis une victime de la persécution que Jiang Zemin et le PCC mène contre le Falun Gong. J'ai été envoyé deux fois en camps de travaux forcés et ai été détenu cinq ans en tout. J'ai fait personnellement l'expérience de l'esprit vicieux des gardes et ai été témoin de la façon dont l'administration pénitentiaire dissimule ses crimes lorsque des groupes d'enquêteurs arrivent...
  • Des professionnels de la transplantation de plusieurs pays condamnent la récolte d’organes vivants par le Parti communiste chinois

    La troisième conférence internationale de transplantation d’organes de donneurs dont le cœur a cessé de battre s’est tenue à Londres, RU, du au 11 au 12 mai 2006. Environ quarante sept professionnels médicaux ont signé la déclaration d’appel condamnant les prélèvements d’organes immoraux opérés par le Parti communiste chinois, à l'initiative de quelques pratiquants de Falun Gong anglais présents devant le site de la Conférence. Cette déclaration encourage les Nations Unies et l'Organisation mondiale de la santé à mener une enquête publique indépendante en Chine sans se laisser entraver par le PCC.
  • Professeur Sun Wenguang : J’aimerais rejoindre la Coalition pour Enquêter la Persécution du Falun Gong en Chine (CIPFG)

    "Les medias internationaux sont en train de former un groupe d’enquête sur les faits de la persécution en Chine. Plusieurs organisations et agences y sont intéressées et je souhaiterais m’y joindre aussi. Afin de résoudre le problème du Falun Gong je pense que nous devons mener des enquêtes afin de connaître la vérité et la révéler afin qu’elle puisse restaurer la réputation d’innocentes personnes et amener les tueurs en justice. Voici quelques informations sur moi-même ....
  • Le Comité pour enquêter sur le génocide du Falun Gong (CEGFG) accueille chaleureusement un nouveau membre, l’avocat Gao Zhisheng

    Le 14 avril, Sherry Zhang, porte-parole du Comité pour enquêter sur le génocide du Falun Gong(CEGFG), a chaleureusement accueilli Gao Zhisheng, emblématique avocat chinois en droits civils qui s'est joint au comité. Gao a dit à cette occasion : "J’espère qu’une telle enquête se fera le plus tôt possible parce que chaque minute de retard coûtera de nombreuses vies innocentes. Nous ne devrions pas considérer ces vies simplement comme un sacrifice des pratiquants du Falun Gong ou de leurs parents ; c'est un sacrifice de la valeur de la justice pour toute l'humanité. "
  • Annonce : " Le Comité pour enquêter sur les faits " annonce le premier groupe d’établissements visés pour l’enquête et pour rassembler des preuves

    Le 7 avril 2006, le Comité intégré pour enquêter en profondeur sur les faits de la persécution du Falun Gong en Chine (Abrégé le " Comité pour enquêter sur les faits") a publié un Annonce sur la portée de l’enquête et la compilation de preuves par le " Comité pour enquêter sur les faits ". L’annonce déclare que tous les camps, prisons, hôpitaux et établissements connexes où les pratiquants du Falun Gong sont illégalement détenus sont la cible d’enquête. Selon l'information sur la persécution compilée par le site Web Minghui, le premier groupe visé pour l’enquête et pour rassembler des preuves est énuméré ci-dessous :
  • Les Amis européens du Falun Gong écrivent à l’Association médicale britannique concernant le camp de concentration chinois

    "Ces derniers jours est arrivée de Chine la nouvelle que le PCC vend les organes des pratiquants de Falun Gong tués dans un de ses centres de détention, le Camp de concentration de Sujiatun dans le Nord de la Chine, à des acheteurs étrangers. L’établissement de ce camp de concentration est déjà suffisamment grave dans les sept ans de campagne du gouvernement pour réprimer et écraser ceux qui exercent leur droit démocratique à la liberté de croyance et d’expression en pratiquant le Falun Gong, mais que le PCC traite la vente de leurs organes à la fois en Chine et à l’étranger montre une insensibilité et une brutalité au-delà de tout ce que nous avons vu jusque là."