Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Divers

  • Résister avec droiture à la persécution perverse

    Je suis une paysanne ordinaire vivant en Chine. A la mi-septembre 2001, j’ai entendu que des gens ducommissariat de police local et du gouvernement de la ville faisaient intrusion dans les maisons de pratiquants de Falun Dafa pour les arrêter sans autorisation...
  • Une pratiquante de Changchun cruellement torturée : le bout des seins brûlés, le visage couvert de marques sanglantes, les cuisses ulcérées par les chocs des bâtons électriques

    En me torturant, ils disaient, « ta souffrance va s’intensifier, et plus de souffrance est à venir. ‘Ils m’ont brutalement torturée ainsi pendant 24 heures. A part ces deux tortures, ils m’ont forcée à m’asseoir sur la chaise du tigre pendant quatre jours et nuits consécutifs. Finalement, un policier a demandé au chef de section en pointant ses doigts sur moi, « Où devrions nous l’envoyer ? » Le chef de section a dit, “Envoie là à l’escadron de police et fais la enterrer vivante. »
  • SOS Appel Urgent : Secourez Lin Wenrong qui est illégalement détenue en Chine

    Li Wenrong est une pratiquante de Falun Gong de 35ans. Elle est originaire de Wuhan en Chine, et diplômée de l’Ecole de Musique de Wuhan. Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997, et est restée déterminée dans sa croyance et a continué à pratiquer en dépit de la brutale persécution des pratiquants initiée par Jiang Zemin en juillet 1999.
  • L’Histoire déchirante d’un jeune garçon – ses parents ont été envoyés dans un Camp de Travail et son frère condamné à la prison

    Ils ont menotté mes parents et les ont forcés à aller dans un centre de détention. C’était une scène terrifiante ! Je ne voulais pas qu’ils y aillent, mais les étrangers n’ont pas écouté. Cela fait de ça six mois. Mes parents me manquent beaucoup ! Mon oncle est allé au centre de détention pour essayer de faire revenir mes parents à la maison, mais on lui a dit, “Tous les deux ont été condamnés à l’éducation par le travail forcé pendant trois ans. La caution est de 10.000 Yuan. »
  • Chinois en Europe : Vérité-Compassion-Patience est l’essence de la culture chinoise

    Un ingénieur réputé, titulaire d'un doctorat s’est adressé à nous. Il se rappelait qu’un an auparavant il se sentait nerveux et craintif en prenant nos imprimés et nos journaux. Mais maintenant il connaissait la vérité. Il a dit que les cultures d’autres pays pouvaient à peine être comparées avec la culture chinoise. Vérité-Compassion-Patience est l’essence de la culture chinoise. Aujourd’hui les occidentaux l’ont adopté comme quelque chose de très précieux. Cependant, notre gouvernement l’a réprimé, et il a opprimé notre culture.
  • Allemagne : Parler en faveur de mon ancien camarade, Wang Weiyu

    "Etant de retour en Chine, je suis allé rendre visite à mes anciens camarades. La seconde fois que j’ai vu Wang Weiyu, il étudiait dans un programme de doctorat. Il était toujours modeste et en le voyant, je ressentis un profond sentiment de droiture. Je ne me souviens pas exactement ce qu’il m'a dit dans la chambre, mais je fus profondément affecté par ses mots. C’était la première fois que j’entendais parler du Falun Gong et j’étais attentif à ce qu’il disait."
  • Les mots"Falun Dafa est bon !" choquent et restreignent la police du Centre de Détention de la ville de Daqing

    Les criminels commencèrent à torturer les pratiquants. Malgré cela, les pratiquants montraient les uns après les autres leur pure compassion et leur grande tolérance qu’ils avaient cultivé du Falun Dafa, risquaient leur vie pour réclamer le droit de pratiquer le Falun Dafa, pour éveiller la conscience de ces criminels et améliorer l’environnement de la prison.
  • Enlèvements massifs de pratiquants pour le Camp de Travail Forcé de Masanjia

    Ils ont essayé de forcer les pratiquants à écrire les soi-disant “quatre déclarations” [promettre de ne plus pratiquer le Falun Gong , déclarer qu’on regrette d’avoir pratiqué dans le passé, déclarer qu’on se sépare du Falun Gong, et dénoncer le Falun Gong] et à payer des amendes très élevées. Les pratiquants ont fermement rejeté leurs demandes. Parmi les 14 pratiquants arrêtés, 11 ont été envoyés au Camp de Travail de Masanjia. Leurs familles n’ont pas été averties, et personne ne connaît leur actuelle situation."
  • La vie d’une pratiquante de Dafa soumise à la persécution dans une prison pour femmes de Changchun est en grand danger

    Les policiers cruels ont aussi gavé chaque jour Mingwei de sel et de gruau de maïs au moyen d’un tube épais. Ils lui ont laissé le tube pendant un long moment et ont menotté ses membres de sorte qu’elle ne pouvait plus faire un mouvement. La situation a duré pendant plus de 3 mois. A présent Mingwei est extrêmement émaciée et faible et sa vie est en grand danger.
  • Un officier de police parle franchement

    "Il était très étrange qu’une punition aussi sévère me soit appliquée en tant qu’agent de la sécurité publique, causant la stupéfaction de mes parents et de mes amis. Encore plus surprenant, alors que j’étais dans le centre de détention, j’ai rencontré le pratiquant de Falun Gong dont j’avais fouillé le bureau. Il ne m’a pas reconnu mais je le connaissais parce que j’avais vu sa photo, et je connaissais aussi son nom. Alors j’ai observé en silence chacun de ses mouvements et ai découvert qu’il avait une excellent comportement."
  • Un pratiquant de Falun Dafa est arbitrairement condamné à 18 ans de prison

     Song Tao, un pratiquant de Falun Dafa dans la ville de Jiamusi, province de Heilongjiang, a été illégalement arrêté à Weihai par la police de la région de Fushan, Yantai, en juillet 2002 ...
  • Le pratiquant Chen Ruichang, ancien sous-chef du bureau du rédacteur en chef à la station de télévision de la province de Guangdong, libéré suite à un effort mondial

     "Les journaux locaux en Australie et les médias de langue chinoise ont rendu compte de ce cas de persécution. Certains dans la province de Guangdong ont eu connaissance de la détention illégale de Chen Ruichang et de la campagne pour sa libération alors qu'ils visitaient les USA. Ils ont rapporté les nouvelles à la maison dans la province de Guangdong et ont dit aux gens que ce cas était exposé dans le monde entier..."
  • Une femme est traînée de force au Camp de Travail de Masanjia, son jeune enfant reste seul

     "Ce soir-là, la police du conté a reçu l’ordre des hautes autorités de faire irruption dans la maison de Qu Hongrong, de la piller illégalement et d’arrêter les gens. L’enfant réveillé par le bruit a appelé sa mère. La police a poussé la mère et la belle mère dehors malgré les cris du petit garçon, et les ont fait monter de force dans la voiture de police."
  • Les mots justes d’un journaliste et d’un exploitant

     Par une journée étouffante d’août 2002 alors que je postais des matériaux clarifiant la vérité, quelqu’un m’a vu et m’a suivi en silence. J’ai marché pendant un bon moment avant de réaliser que quelqu’un me suivait. Il m’a arrêté et m’a dit, « La police en civil a assigné des patrouilles dans chaque rue vingt quatre heures par jour. N’avez-vous pas peur ? »
  • La pratiquante Hu Kelin est violemment persécutée à l’hôpital psychiatrique de la ville de Laixi, province Shandong

     "Après avoir obtenu des ententes signées des collaborateurs du premier cycle de l’école secondaire Shiyan et de son ex-mari Gao Yongbo, ils ont envoyé Hu à l’hôpital psychiatrique de Laixi. Les autorités essaient de bloquer toute information concernant le cas de Hu."