Renforcer les Trois guides cardinaux et les Cinq vertus permanentes pour assurer l'harmonie entre mari et femme

 
Un couple en costume traditionnel coréen ou Hanbok, à l'intérieur du Palais de Gyeongbokgung à Seoul. (Benjamin Chasteen/Epoch Times)


Selon le confucianisme, afin de maintenir l’ordre social, il faut suivre les Trois guides cardinaux (le dirigeant guide le sujet, le père guide le fils et le mari guide la femme) et les Cinq vertus permanentes (la bienveillance, la droiture, la bienséance, la connaissance et la sincérité ) Plus spécifiquement, la famille est la pierre angulaire de toute société et en tant que telle, l'harmonie entre mari et femme est essentielle pour parvenir à une stabilité sociale

Un foyer chaleureux

Comme le dit le proverbe : “un yin esseulé ne se développe pas et un yang solitaire ne prospère pas”. En d'autres termes, le yin et le yang sont interdépendants et font tous deux partie d'un système dynamique. Le mariage entre une femme et un homme exprime le caractère sacré de la relation entre deux opposés complémentaires, qui est de créer de nouvelles générations qui permettent à l'humanité de survivre et de prospérer.


Selon les principes moraux traditionnels, un mariage légitime nécessite les arrangements de marieurs, l’approbation des parents et la bénédiction du Ciel. Certaines formalités sont nécessaires à la cérémonie de mariage, auxquelles les jeunes mariés doivent se soumettre (s'agenouiller et s'incliner si bas que la tête touche le sol en signe de vénération ultime) devant des entités différentes : d'abord le Ciel et la Terre, puis leurs parents respectifs et enfin l’un devant l’autre. Ce n'est que quand un homme et une femme se marient de cette façon que leur famille nouvellement créée aura une fondation solide sur laquelle grandir comme un pilier de la société.


Le principe taoïste de l'unité entre le Ciel et l'homme implique que dans une famille le mari soit yang et la femme yin. Il est en charge des affaires extérieures du ménage et elle des affaires intérieures. Il travaille dur pour entretenir sa famille et elle s'efforce d'être une épouse compréhensive et une mère aimante. Elle crée un refuge tel, qu'indépendamment du fait qu'il soit loin ou près, il a toujours hâte de rentrer chez lui. Ils savent tous les deux qu’ils se sont rencontrés grâce à une relation prédestinée, ils ont donc une profonde gratitude l’un envers l'autre. Il est viril, alerte et dominant, alors qu'elle est féminine, détendue et obéissante. Malgré leurs différences, ils savent comment être tolérant et attentif l’un envers l'autre. Construit sur le respect mutuel, leur mariage est indestructible, leur foyer chaleureux et accueillant et leur vie colorée et harmonieuse.


Les Trois guides cardinaux et les Cinq vertus permanentes sont les normes morales que nos ancêtres nous ont transmises pour nous aider à maintenir l'ordre familial et social. Ces normes sont conformes aux principes de l'univers et sont bénies par les dieux et les bouddhas. Pendant les 5000 ans d'histoire chinoise, ceux qui ont suivi ces normes ont été en mesure de construire une prospérité, des familles riches et vertueuses. Ceux qui violent les normes ont vu leur richesse s'amenuiser et leurs familles s'étioler. Après tout, les Daos et les démons coexistent dans le monde humain, le bien et le mal cohabitent main dans la main. Tout comme le dit le proverbe, les familles qui pratiquent la bienveillance ont beaucoup de privilèges à transmettre aux générations futures, alors que ceux qui font le mal laissent des rétributions sans fin pour leur progéniture.


Les normes morales, partie essentielle de la culture traditionnelle transmise par le Ciel, sont la base de la civilisation humaine. En tant que tel, l'humanité doit se conformer aux dispositions de la nature et se comporter en conséquence. En tant que pierre angulaire de la société, chaque famille doit assurer un développement sain et maintenir une existence durable. L'observation des normes morales permettra aux deux, l’époux et l’épouse, de rester sereins au milieu de ce monde laïc chaotique, s’apprécier mutuellement et vivre une longue vie.


Un tombeau de malheur

Depuis son arrivée au pouvoir il y a plus de 60 ans, le Parti communiste chinois (PCC) a vénéré le spectre communiste et promu la science moderne qu’il a importé du monde occidental. Pour renforcer son contrôle, le PCC a complètement abandonné les normes traditionnelles d'éthique et le principe de l'unité entre le Ciel et l'homme (qui est le fondement de l'ancienne science avancée traditionnelle) et en même temps lavé le cerveau du peuple chinois par l'athéisme. La perte de la croyance juste dans les Divinités et les Bouddhas a finalement conduit à la destruction de la fondation morale sur laquelle des familles et une société normales grandissent et s’épanouissent.


La Révolution culturelle qui a eu lieu de 1966 à 1976 a poussé les femmes dans la société et les a projetées sur le devant de la scène politique. On a dit à ces femmes "libérées" qu’elles étaient les égales des hommes et elles ont été encouragées à la lutte politique aux côtés de leurs homologues masculins. Au fil du temps les hommes et les femmes ont été malgré eux neutralisés. Les hommes sont devenus moins masculins et les femmes de moins en moins féminines. Les femmes, en particulier, ont fini par assumer plus de responsabilités. Elles quittent leur foyer pour aller travailler, pourtant elles sont toujours principalement responsables de prendre soin du ménage, d’élever les enfants et de prendre soin des parents âgés. Suite à ce déséquilibre, de nombreuses familles connaissent des conflits et deviennent instables. La soi-disant "réforme économique" qui a commencé à la fin des années 70 a encore plus exposé le peuple chinois à des facteurs extérieurs encore plus pervers qui les entraînent dans une quête aveugle de liberté sexuelle. Beaucoup de familles ont été par la suite en danger de désintégration et le fondement de la société a été ébranlé. En conséquence une calamité après l'autre a frappé le continent chinois.


Comme le dit le proverbe, une personne qui ne différencie pas le bien du mal attire les démons. Aujourd'hui en Chine, beaucoup de personnes ne croient pas que le bien et le mal recevront leur juste rétribution et deviennent victimes du spectre communiste. Leur base morale a été désintégrée. Ces hommes et ces femmes qui abandonnent volontairement leur vraie nature et leur âme ne sont pas différents de cadavres ambulants ou de bêtes. Ils baissent leur garde et ne fixent aucune limite à leurs comportements immoraux. Ils ont des mœurs légères dans leur recherche de liberté sexuelle et ne reculent devant rien pour tenter de satisfaire leur faim insatiable pour les intérêts matériels. Ils se dirigent vers la dépravation sur la terre de la bienséance (pudeur).


Dans la Chine d’aujourd'hui, on ne trouve plus aucune trace de la culture chinoise traditionnelle, ni de la pureté qui en découle. L'effondrement de la morale, la poursuite de la liberté sexuelle et les intérêts égoïstes sont les raisons fondamentales qui ont conduit à la période de la fin du Dharma. Pendant ce temps, la science moderne a fourni aux gens toutes les commodités pour poursuivre l'hédonisme. Beaucoup de gens n'ont aucune retenue et utilisent tous les moyens possibles afin de maximiser leurs intérêts matériels et la jouissance hédoniste. En fin de compte, la science devient le catalyseur qui conduit l'humanité à la dépravation et à la destruction.


Il y a parmi les jeunes gens en Chine aujourd'hui, la devise populaire " un tien vaut mieux que deux tu l'auras " s'agissant de chercher un conjoint. Plus précisément, ils veulent que leur compagne ait une maison et une voiture, mais pas de père ou de mère dont il faille s’occuper. Une telle norme va totalement à l'encontre du but du mariage, qui est de produire une descendance. Beaucoup d'hommes et de femmes vivent ensemble avant de se marier. La prostitution est devenue ouvertement une carrière professionnelle et commercialisable. Les relations extraconjugales sont monnaie courante, avec de nombreux maris ayant un, deux, voire plus de maîtresses. Le divorce semble être un phénomène de mode, et personne ne pense qu'il y a quoique ce soit de mal dans l'homosexualité.


Le manque de croyance droite et l'empressement à aller vers le bas ont conduit à la désintégration de la société et de la famille. Il y a une moyenne de plus de 2.000 divorces chaque jour en Chine. La poursuite de la liberté sexuelle a pris son péage sur ses participants. Les maladies sexuellement transmissibles se propagent rapidement dans certaines régions. Les gens aux mœurs légères ont perdu leurs talents et leur vigueur. Ils deviennent dépressifs et souffrent d’une santé affaiblie. Certains meurent même jeunes ou ont des difficultés à concevoir des progénitures. Même ceux qui sont capables d’avoir des héritiers, leurs enfants naissent avec toutes sortes de problèmes de santé. C'est un phénomène inquiétant qui met en danger l'avenir de notre nation chinoise.


L'histoire a prouvé que l'ignorance des principes moraux mène à la destruction des familles, les fondements sur lequel l'ensemble de la société repose. Les gens engouffrés dans ce dédale n'ont aucun moyen de savoir que c’est le spectre communiste qui tente d’éliminer l'humanité de la fondation de la société. Le PCC est entrain de complètement étouffer l'âme de notre nation et d’attacher étroitement les hommes et les femmes à son véhicule de combat qui se dirige tout droit vers l'enfer. Pourtant, les âmes perdues continuent à aider le PCC en accélérant la descente dans l'abîme.


La libération de la nature démoniaque de l’homme par un effet dominos amène les familles, puis la société toute entière au déclin. De nombreuses familles deviennent une simple formalité sans véritable mariage entre l’époux et l’épouse. Le foyer accueillant devient une tombe de malheur qui enterre l’esprit et l’âme.


Les familles sont la pierre angulaire de la société. S'il n'y a pas de fondements, y-a-il un espoir pour le reste de la structure de la société? Si tous les pays de ce monde adoptent ce chemin, cette terre deviendra comme une pomme pourrie. Où est la voie de sortie pour les êtres humains? Y-a-t-il un espoir?


Renforcer les trois guides cardinaux et les cinq vertus permanentes

L'existence et le progrès de l'humanité sont déterminés par les lois de la nature et tout est pré-arrangé par le Ciel. Un homme et une femme ne se marieront jamais s’ils ne sont pas destinés à devenir mari et femme. La façon dont on rencontre son compagnon n’a pas d'importance, que ce soit par ses propres efforts, présenté par d'autres personnes, ou l'arrangement des parents, il ou elle va sûrement rencontrer la personne qui est destinée à devenir son mari ou sa femme. Comment sera le mariage dépend de la relation prédestinée entre le mari et la femme. Que ce soit un succès ou un échec, c’est la vertu et le karma du couple qu’ils ont accumulé dans leur vie précédente qui est à l'œuvre.


En plus de l'affection, il y a également le sens de l'obligation que le mari et la femme ont l’un envers l’autre. Nous devrions être reconnaissants pour ces obligations octroyées par le Ciel. L'homme devrait être responsable de la femme, qui lui confie toute sa vie et la femme devrait être compatissante et chaleureuse envers son mari. Au cours des réincarnations sans fin, personne ne peut emporter avec lui la gloire et les intérêts matériels, mais la vertu et le karma le suivront toujours. Le plus mauvais parmi toutes les mauvaises choses dans le monde est le vagabondage sexuel, qui fera accumuler un karma énorme. Dès que quelqu’un tombe dans le vagabondage sexuel, sa bonne fortune sera réduite et il ou elle n’aura peut-être que du karma à laisser à sa progéniture. Toutefois, ce sont ses pensées qui déterminent le comportement d’une personne. Ce serait extrêmement précieux si l'on pouvait maîtriser ses mauvaises pensées et arrêter de faire de mauvaises choses.


Je souhaite avertir ceux qui se laissent entraîner dans ce monde chaotique et leur conseille d' abandonner leurs mauvaises pensées. S'ils continuent à aller à l'encontre des principes célestes et poursuivent la liberté sexuelle, tôt ou tard ils seront éliminés. J'espère que ceux qui sont perdus pourront élever leur moralité et accumuler de la vertu pour eux-mêmes et les générations futures. Je leur conseille de suivre les normes morales octroyées par le Ciel et de chérir la chance de se créer une vie renouvelée.


A mon avis nous devons renforcer les Trois guides cardinaux et les Cinq vertus permanentes afin d’aider à réparer et à renforcer les familles. Ce n'est que lorsque chaque composant retrouve une bonne santé que la société toute entière pourra retrouver un espoir à long terme. Après tout, les familles sont la force de notre nation.


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.