Briser les barrières afin de former un corps

Alors que la rectification de la Loi approche de la surface, de nombreuses choses dégénérées dans d’ autres dimensions sont reflétées. Ce qui se manifeste dans cette dimension-ci sont les notions humaines et les attachements qui sont exploités par les forces anciennes. Ainsi, des barrières se sont formées entre pratiquants. Cela crée de la disharmonie entre pratiquants, et beaucoup ont révélé leurs attachements à la compétition, à se mettre en avant, à la jalousie, et à la validation de soi. Il y a eu des arguments sur qui a raison et sur la façon d’effectuer les tâches. Notre groupe local a cédé aux arrangements des forces anciennes sans en être conscient. Nous étions piégés, mais ne pouvions trouver de moyen d’en sortir. Ceci a causé des tensions non résolues pendant de longues périodes, de temps, notre xinxing ne pouvait s’élever, et la coopération est devenue mauvaise.

J’ai observé que de nombreux endroits vivaient cette situation. Grâce à l’étude de la Loi, nous avons échangé des expériences basées sur les principes de la Loi et réalisé les causes des barrières. Lorsque nos attachements étaient suscités par un autre pratiquant, la tension apparaissait. Lorsque nous savons d’après la Loi, que ces attachements ne sont pas nos véritables sois et que nous devons les éliminer, le point important est de considérer les choses du point de vue de la Loi. Ces mauvais comportements, comme pointer les fautes d’un autre pratiquant, penser que l’un est meilleur qu’un autre, refuser d’écouter une autre personne parce que l’on a une haute opinion de soi-même, sont exactement les raisons pour lesquelles nous devons nous cultiver nous-mêmes. Mais beaucoup d’entre nous n’ont pas regardé en eux pour se changer eux-mêmes, nous avons plutôt trouvé des excuses pour ces attachements. Ainsi, les forces anciennes les ont utilisés pour créer des barrières entre nous et affaiblir le pouvoir de notre corps entier. Nous n’avons pas pu nous améliorer et avons été pris dans les pièges des forces anciennes, sans pourtant le réaliser.

Le conflit entre les pratiquants et la personne responsable est devenu un problème très sérieux. Les pratiquants ne voulaient pas écouter le responsable. Ils pensaient qu’il ou elle ne considérait pas les problèmes du point de vue de la Loi et avait trop d’attachements humains.

J’ai dit : « Je fournis seulement un environnement pour l’étude de la Loi en groupe pour nous tous. Comme il s’agit de mon domicile, je suis donc la personne responsable sur cette question. Cela ne signifie pas que je suis meilleur que vous tous. La pratiquante A est très responsable envers les autres pratiquants. Si elle les voit en retard dans l’étude de la Loi, elle prend l’initiative de les guider. Elle est très responsable dans ce domaine et est donc responsable dans ce domaine. La pratiquante B est très capable et aide facilement les autres pratiquants. Elle est la personne responsable dans ce domaine. »

Lorsque j’ai dit cela, deux autres pratiquants ont répondu: « Dit de cette manière, nous sommes d’accord avec toi. »

J’ai dit: « Dans la ‘cultivation’, il n’y a pas de position ni de statut ; une personne responsable n’est seulement qu’un titre. Se battre pour un titre est inutile, puisque Maître ne regarde que notre cœur. Si nous réalisons réellement les choses de la perspective de la Loi et éliminons nos attachements, je pense que Maître serait très heureux de le voir. Ce à quoi nous faisons face ne sont pas simplement les compagnons de pratique, mais comment nous éliminons, en cultivant, nos notions humaines et nos attachements, et apprenons à briser les arrangements des forces anciennes, de façon que les êtres sensibles puissent être sauvés. Nous sommes un corps. Si des choses doivent être faites, c’est pour éliminer la perversité et sauver plus d’êtres sensibles. Pourquoi passer du temps à discuter entre nous ?

Mes compagnons de pratique ont aussi été d’accord avec ce raisonnement. De cette façon, ils ont regardé en eux et amélioré leur xinxing. Les barrières ont été enlevées et nous avons formé un corps. Nous avons alors partagé nos bonnes idées et plus utilisé notre énergie à faire les trois choses qui nous ont été demandées.

Lors de ce processus, j’ai vu mes insuffisances et réalisé que j’avais l’attachement au sentiment que j’étais meilleur que les autres pratiquants; j’étais arrogant, et donc les pratiquants ne voulaient pas m’écouter et des barrières ont été créées. J’espère que les autres apprendront de mes failles et de mes échecs après avoir lu cet article.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2011/1/21/交流--消除间隔形成整体-235075.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.