Les pratiquants de Falun Gong de Hong Kong appellent à sauver M. Chan Wing-Yuen, qui a été secrètement condamné à la prison à Myanmar

Les pratiquants de Falun Gong de Hong Kong ont le 23 janvier appelé le gouvernement de Hong Kong à secourir un résident permanent de Hong Kong et pratiquant de Falun Gong Chan Wing-Yuen qui est illégalement emprisonné à Myanmar (Birmanie).

   


M. Chan, 71 ans était un chinois de Miyanmar et sorti de l’Université de Rangoon . En 2001, il est retourné à Myanmar rendre visite à ses proches et participer à la traduction du livre essentiel du Falun Gong Zhuan Falun. Après avoir appris que Jiang visiterait Rangoon à la fin 2001, il décida de tenir un appel pacifique et de dérouler une petite banderole avec écrit Vérité Bonté Patience sur la route menant à l’aéroport le 12 décembre 2001. La police de Myanmar l’a arrêté avant l’arrivée de Jiang. Le 31 janvier 2002, il a été secrètement condamné à un lourd terme de sept ans de prison sans la présence de son avocat ou de sa famille. Il est actuellement emprisonné dans une prison de Rangoon.

L’emprisonnement illégal de M. Chan est en fait le résultat de la pression du régime de Jiang sur les autorités de Myanmar. Le Consulat Chinois de Myanmar et la police de Myanmar ont fréquemment demandé que M. Chan écrive une « déclaration de garantie »et promettre de renoncer au Falun Gong, mais M. Chan a fermement refusé. On a appris que M. Chan persiste dans sa croyance même en prison et continue à pratiquer le Falun Gong.




M. Chan Wing-yuen

Dans leur lettre au chef exécutif de Hong Kong Tung Chee-hwa, les pratiquants de Hong Kong indiquaient “Un homme de 70 ans a été honteusement condamné à sept ans de prison, seulement pour avoir déployé une banderole avec Vérité Bonté Patience, malgré qu’il n’ait affecté rien ni personne de manière négative. Nous sommes choqués devant ce complet dédain de la justice, et nous nous indignons aussi que le régime de Jiang en Chine perpètre une persécution illégale contre des pratiquants de Falun Gong outremer par l’intermédiaire des Consulats Chinois. Nous espérons que le Gouvernement de Hong Kong pourra immédiatement secourir M. Chan et qu’il sera de nouveau réuni avec sa famille. »

Après que M. Chan soit arrêté, les pratiquants de Hong Kong ont continuellement contacté le Consulat de Myanmar à Hong Kong et l’Ambassade chinoise à Myanmar pour demander la libération de M. Chan. Cependant, les agences chinoises et les fonctionnaires de Myanmar ont exercé des pressions sur les membres de la famille de M. Chan, ce qui a rendu difficile de lui porter secours. Après presque une année d’efforts, les pratiquants ont décidé de rendre public ce sérieux incident de violation des droits de l’homme par le régime de Jiang outremer et de l’exposer à la communauté internationale.

Dans de récents contacts avec le Consulat de Myanmar à Hong Kiong, les pratiquants de Falun Gong ont demandé aux fonctionnaires de Myanmar d’indiquer quelle loi demanderait un terme de 7 ans d’emprisonnement, mais ceux-ci n’ont pas répondu.

Précédemment, l’Association de Falun Dafa de Hong Kong a écrit à l’ambassadeur chinois à Myanmar et formellement demandé qu’il presse Myanmar de relâcher M. Chan inconditionnellement.


Traduit de l'anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200301/9856.html

Published : Monday, 27 January 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.