Trois courtes histoires des actions droites de la pratiquante Zhang Li

La pratiquante de Falun Dafa, Zhang Li, était résidente de la ville de Anshan dans la province de liaoning. Ayant une grande compassion, elle était toujours bienveillante et prévenante, et pensait aux autres avant de penser à elle. Au début de 2002, la police fit irruption chez elle et la kidnappa. Elle fut cruellement torturée pendant plus de cinq mois. A de nombreuses occasions, elle but battu si brutalement qu’elle perdit conscience.Le 27 août, elle fut torturée à mort. Voici trois histoires de ses actions droites en rétablissant la réputation du Falun Dafa et en clarifiant la vérité.

(1) Sortir ouvertement du poste de police
Une fois, la police arrêta Zhang Li alors qu’elle transportait des matériaux de clarification de la vérité. Elle fut détenue dans une pièce au troisième étage d’un commissariat. Elle pensa, « Je ne peux pas permettre au mal de me persécuter. Je sais que je peux sortir d’ici avec dignité. » A environ 2h du matin, les gardes s’endormirent. Elle descendit les escaliers et vit qu’il y avait quatre ou cinq personnes en train de jouer au Mah Jong à côté de la porte d’entrée. Zhang pensa, « Je n’ai peur de rien. » Personne ne la vit et elle sortit sans problèmes du commissariat..

(2) Interrompre une exposition calomnieuse
Une galerie allait exposer des dessins qui calomniaient le Falun Dafa et Maître LI. Après que Zhang l’ait appris, elle et plus d’une dizaine de pratiquants allèrent à la galerie émettre des pensées droites. L’exposition ne put pas ouvrir à cause d’une coupure de courant. Le soir, de nombreux pratiquants couvrirent les collines avoisinantes de bannières avec Falun Dafa. Ils distribuèrent aussi des documents clarifiant la vérité autour de la galerie. L’exposition fut ainsi interrompue avant même d’avoir commencé.

(3) Clarifier la vérité en utilisant des hauts-parleurs
Un jour en mai, Zhang et plusieurs pratiquants de Falun Dafa placèrent des hauts-parleurs sur les toits des bâtiments entourant un marché matinal pour diffuser une radio de Falun Dafa tôt le matin. De bonnes personnes répandirent les nouvelles, et on put entendre beaucoup de gens dire, « Le Falun Gong est si surprenant ! » Pendant un moment, personne n’osa enlever les hauts-parleurs et la diffusion eut lieu pendant à peu près une heure.

Publié le mercredi 22 janvier 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.