L'histoire de Zhichao qui est devenu le Bouddha Kongwang
 

L'histoire de Zhichao qui est devenu le Bouddha Kongwang

La statue du corps véritable du Bouddha Kongwang (newsancai.com)

Le moine Zhichao a vécu 71 ans et est devenu un Bouddha dans le temple Baofu. Il fût la première personne de nationalité Han à devenir un Bouddha et était considéré comme la réincarnation de l'ancien Bouddha Kongwang (Kongwang signifie Roi du vide). La statue qui contient son corps véritable demeure dans le temple.


Baofu est le nom donné par l'empereur Taizong de la dynastie Tang qui a régné de 629 AD à 6349 AD. Aujourd'hui le temple s'appelle Temple Yunfeng. De nombreuses légendes entourent le moine Zhichao, la plus connue est celle qui raconte comment il aida l'empereur Taizong à faire reculer une sécheresse dévastatrice.


Le Bouddha vivant dans les montagnes Mian

D'après les archives historique, après 14 ans du règne de Taizong en 640 A.D, une grave sécheresse s'abattit sur Shanxi et les régions voisines.


L'Empereur Taizong apprit qu'il n'y avait que dans les Montagnes Mian à Jiexu que les gens continuaient à jouir d'un temps favorable avec un vent opportun et de la pluie pour les récoltes. Les gens disaient que tout cela était dû à la vertu toute puissante du Moine Zhichao qui cultivait dans Montagnes Mian.


L'Empereur Taizong alla personnellement lui rendre visite. Zhichao demanda à son disciple Muo Si, qui cuisinait, de répandre un pochon d'eau restant du rinçage du riz ans la direction du sud-ouest où se trouvait la région de Shanchi frappée par la sécheresse. La pluie s'ensuivit aussitôt, et la grave sécheresse prit fin.


Les millions d'habitants de Tang applaudirent la miséricorde du Moine Zhichao. Les gens l'appelaient "le Bouddha vivant dans les Montagnes Mian."


L'Empereur Taizong émit l'ordre d'inviter le Moine Zhichao à la capitale pour qu'il serve la cour impériale, invitation que Zhichao déclina. L'année suivante, l'Empereur Taizong mena ses fonctionnaires civils et militaires dans les Montagnes Mian, pour exprimer leur gratitude à Zhichao pour avoir mis fin à la sécheresse.


Yinkong, un disciple de Zhichao, accueillit l'empereur au Rocher Baofu. Il informa Taizong que son maître était décédé un peu plus tôt cette année, en 641 A.D.. Taizong fût attristé. Il leva les yeux vers le ciel et soupira "Ce voyage pour rendre visite au Bouddha s'est achevé en vain."


En chinois, une visite faite en vain se prononce Kongwang. Tout à coup, l'image du Moine Zhichao apparût dans le ciel avec quatre caractères dorés : Vide-Roi-Ancien-Bouddha. Il se trouve que le Roi Vide est également prononcé Kongwang en Chinois.


D'après les écritures bouddhistes, le Bouddha Kongwang, ou le Boudda Roi Vide, est un des anciens Bouddhas qui est venu dans ce monde, connu pour son incommensurable puissance et grâce.


Taizong et les gens de la Dynastie Tang savaient que Zhichao était le Bouddha Kongwang. Taizong émit un ordre d'établir le Temple Baofu dans lequel une statue qui enveloppait le corps du Moine Zhichao fût construite.


Alors qu'ils retournaient au palais impérial, Taizong s'arrêta au Temple Lingxi dans les Montagnes Kong pendant six jours, où il écrivit aussi un poème. Le Temple Lingxi fût par conséquent renommé le "Temple du retour au Palais."


Diligent dans la Cultivation

Le Moine Zhichao naquit durant les Dynasties du Sud et du Nord, de 420 A.D. à 589 A.D., dans une famille Tian de l'actuelle province de Shanxi.


Il devint moine à l'âge de 27 ans. Il entra dans le Temple Kaihua dans l'actuelle ville de Taiyan, dans la province du Shanxi, devenant un disciple de Huizan.


Huizan ne l'accepta pas au début, et lui demanda d'effectuer toutes sortes de corvées comme épreuve. Zhizhao n'en fût pas découragé. Il se levait tôt chaque jour et travaillait jusqu'à très tard.


Il y avait plusieurs centaines de moines dans le temple, et Zhichao était toujours le premier à s'acquitter des tâches les plus ardues. Huizang était heureux de voir que Zhichao était fortement auto-discipliné, doté de sagesse et prêt à endurer les épreuves. il l'accepta comme son disciple.


Après avoir prêté serment, Zhichao excella dans l'étude des écritures bouddhistes. Plus tard il retourna dans sa ville natale. Il trouva une montagne où il continua sa cultivation. Il établit une école Zen, cultiva dans les épreuves, et attira des disciples des villages voisins ainsi que d'endroits lointains.


Sauvegarder la Loi de Bouddha

Lorsque l'Empereur Yang de Sui prit le pouvoir et régna de 604 A.D. à 618 A.D., les gens furent dégoûtés par ses excès et son manque de respect pour les traditions. Il y avait de fréquent soulèvements.


L'Empereur Yang ordonna la fermeture de tous les temples et empêcha les moines de voyager en groupes. Zhichao s'inquiéta en apprenant l'ordre et écrivit des articles pour défendre le Bouddhisme.


Il voyagea dans des régions cosmopolites majeures afin d'y faire appel. Il endossa une robe de moine et apporta ses articles aux fonctionnaires, mais tous ignorèrent son appel.


Il n'abandonna pas, se rendit à la capitale de Jiangdu, et remit son témoignage écrit à l'historien officiel de l'Empereur Yang.


Vers la fin du règne répressif de l'Empereur Yang, la guerre éclata partout, les bandits étaient hors contrôle et les civils mouraient dans la misère. Zhichao continua à mener ses disciples à étudier la Loi de Bouddha.


Ses disciples portaient de la nourriture avec eux. Ils s'inquiétaient d'être volés par les bandits et pensaient à partir et à suivre des chemins séparés.


Zhichao leur dit ne pas être perturbés, expliquant que la cultivation est extrêmement sérieuse et ne peut pas être interrompue à mi-chemin. Les disciples se calmèrent et continuèrent à cultiver la Boddhéité.


Une nuit, un groupe de voleurs mirent le feu et entrèrent par effraction alors que Zhichao et ses disciples étaient assis en méditation.


Chaque voleur portait un couteau d'acier brillant. Cependant, tous les moines continuèrent à rester assis en pais, et aucun ne fût perturbé. Les voleurs en furent émus. Ils s'agenouillèrent et confessèrent leurs péchés. Zhichao les accepta comme disciples.


Il adapta ses enseignements selon leur degré d'intelligence et leur qualité innée. Tous les anciens voleurs cultivèrent diligemment pour éliminer les péchés qu'ils avaient commis dans le passé.


Inspirer les générations modernes

Li Yuan, le père de l'EmpereurTaizong qui devint par la suite l'Empereur Gaozu de Tang, commença un soulèvement militaire à Taiyuan.


Il obtint du soutien à travers le pays.Zhichao prit conscience du changement du climat céleste et comprit que la famille Li devait acquérir le pays. ils soutint Gaozu.


Lorsque Gaozu restaura la paix dans les vastes plaines centrales qui constituaient la plus grande partie de la Chine, Zhichao et 20 de ses disciples se rendirent à la capitale pour le féliciter.


Gaozu avait un immense respect pour Zhichao, il l'invita à venir au palais de l'empereur, et lui accorda la courtoisie due à un être divin.


Zhichao prenait la richesse et le confort légèrement. Il fit ses adieux à l'empereur Gaozu et à ses fonctionnaires. Dans la cinquième année du règne de Gaozu, après bien des détours, il arriva aux Falaises de Baofu dans l'actuelle province de Shanxi pour continuer sa
cultivation.


Les Falaises de Baofu se trouvent dans les montagnes, à environ 20 km au sud-ouest de l'actuelle ville de Jiexiu dans la province du Shanxi. Elles étaient célèbres pour leurs paysages magnifiques avec de profondes vallées, de hautes crêtes montagneuses, des ruisseaux clairs, des forêts ombragées et des saisons agréables. C'était comme une féerie.


Plus de 1.300 ans ont passé. Depuis l'ordre impérial de l'empereur Taizong des Tang de construire le Temple Baofu et commémorer le corps véritable du Bouddha Kongwang, venir brûler de l'encens et présenter ses respects au Bouddha Kongwang est devenu une tradition.


Cet élément de la culture chinoise créé conjointement par un empereur vertueux et un moine éminent continue de bénéficier au monde d'aujourd'hui et à inspirer les générations actuelles.


Source : Epoch Times


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.