Sun Simiao, 1ère partie

Sun Simiao était un médecin chinois extraordinaire. (LGE)

Sun Simiao, également appelé le roi de la médecine chinoise ou le docteur merveilleux était un médecin chinois célèbre. Il pratiquait également le qigong pour préserver la santé.

Sun est né sous la dynastie occidentale de Wei. La légende raconte qu'il a vécu cent quarante et un ans. Sun a choisi d'apprendre la médecine car dans son jeune âge, il était souvent malade. Il maîtrisait bien les classiques chinois, l'histoire et les enseignements des cents écoles.

À l'âge de sept ans, il mémorisait déjà des milliers de caractères chaque jour. Il a même reçu le prix «d'enfant sacré» car son excellente mémoire lui permettait de mémoriser quotidiennement un article de plus de 1.000 mots.

Vers l'âge 20 ans, il discutait avec des experts des théories de Lao Zi et Zhuang Zi, il connaissait également très bien les classiques bouddhistes.

Sun a refusé de devenir un fonctionnaire du gouvernement pendant les dynasties Sui et Tang. L'empereur Li Shimin de la dynastie Tang lui avait pourtant rendu visite.

Sun Simiao s’est fait un nom parce qu’il a résumé les expériences cliniques et les théories médicales antérieures à la dynastie des Tang. Il les a compilés dans deux livres médicaux, Qian Jin Yao Fang et Qian Jin Yi Fang qui contiennent des prescriptions représentant trente volumes et couvrant 232 sujets médicaux.

Sun Simiao a écrit plus de quatre-vingts livres durant sa vie. En plus des livres mentionnés ci-dessus, il a écrit Lao Zi Zhu (notes sur Lao Zi), Zhuang Zi Zhu (notes sur Zhuang Zi) et bien d'autres.

Sun Simiao pensait qu’une vie humaine est extrêmement précieuse, qu’elle valait bien plus que mille liang d'or. C’est pour cette raison qu’il a intitulé son livre Qian Jin, ce qui signifie 1.000 liang d'or. Le livre rassemble 5.300 prescriptions, couvrant un éventail très riche.

C'est un travail colossal pour la science médicale qui fut réalisé durant la dynastie des Tang. Cela a eu un grand impact sur le développement médical, particulièrement les prescriptions qu’ont utilisées les générations suivantes. Ces textes savants ont également permis à la Corée et au Japon d’acquérir des avancements médicaux conséquents.

Qian Jin Yi Fang se compose aussi de trente volumes. Sun Simiao l’a écrit à une phase avancée de sa vie. C'est un complément détaillé du Qian Jin Yao Fang.

Il a divisé le livre Qian Jin Yi Fang en 189 sujets, couvrant plus de 2.900 prescriptions. Il décrit plus de 800 drogues médicinales et fournit des prescriptions pour traiter les maladies fébriles, les crises cardiaques, l'acné, les furoncles et diverses maladies.

La semaine prochaine, dans la deuxième partie nous aborderons la vision qu’avait Sun Simiao de l’éthique médicale et de ses autres contributions à la médecine.

Source: les livres de Sun Simiao transmis aux générations futures
http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Sante-et-bien-etre/Sun-Simiao-1ere-partie.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les Editeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.