Deux courtes histoires de policiers aux pensées justes

Ne jamais renoncer
Il y a un gardien de prison dans une des maisons d'arrêt du nord-est de la Chine qui a de la sympathie pour les pratiquants de Falun Dafa. Un jour en septembre 1999, les autorités ont organisé une réunion pour condamner les pratiquants de Falun Dafa aux camps de travaux forcés. Les pratiquants de Falun Dafa ont fortement applaudi quand les noms de ceux qui ont été condamnés aux travaux forcés ont été annoncés. Ils employaient les applaudissements pour encourager les pratiquants à être fermes. La réunion de condamnation est devenue une réunion pour encourager et soutenir les pratiquants de Falun Dafa. Le gardien de prison a été profondément ému par ce qu'il a vu. Il est allé vers Sun, un des pratiquants condamné aux travaux forcés, lui a serré la main et lui a vivement recommandé de ne jamais renoncer.

Le futur de ce gradé de la police sera certainement brillant
La femme et la fille d'un gradé de la police d'une ville de la province de Shandong sont des pratiquantes de Falun Dafa. Après qu'elles ont commencé à pratiquer le Falun Dafa, les maladies chroniques dont elles avaient souffert pendant un certain nombre d'années ont disparu. Ce policier a ainsi réalisé que Falun Dafa est une bonne méthode. Après le 20 juillet 1999, la mère et la fille sont allées à Beijing dire au monde que le Falun Dafa est bon. Elles ont été interceptées et renvoyées chez elles. Les autorités ont exercé des pressions sur le policier pour que sa femme et sa fille renoncent. Mais peu importe ce que disaient les autorités, il a de tout coeur soutenu sa femme et sa fille dans leur pratique du Falun Dafa. L'avenir de ceux qui soutiennent le Falun Dafa est brillant et ce gradé de police ne fait pas exception.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.