J’aimerais exprimer ma gratitude à mon mari

Mon mari n’a pas encore commencé à pratiquer le Falun Gong. Il est chauffeur pour une grosse entreprise et c'est une personne très honnête et altruiste. Il déteste la corruption qui nous entoure. Je me souviens que tout de suite après le Festival de Printemps 2000, un ami pratiquant m’a donné des imprimés qui clarifiaient la vérité de la persécution et m’a demandé d’en mettre dans les boîtes à lettres de certains journaux. Je n’osais pas y aller tant j’avais peur. En découvrant cela, mon mari m’a dit « j’irais avec toi. » Ainsi, j’ai fait mes premiers pas sur la voie de clarifier la vérité avec l’aide de mon mari.
Quand nous avons commence à clarifier la vérité plus en profondeur, nous avons produit encore plus de documents, et nous avons couvert des régions de plus en plus vastes. Un jour, je lui ai demandé de m’emmener dans un endroit distant pour faire passer des matériaux. Il a accepté immédiatement. Lorsque nous sommes arrivés , je lui ai dit d’attendre dans la voiture, mais il a répondu, « Je préfère t’accompagner. » Nous sommes allés de porte en porte faisant tous les appartements des résidences, d’en haut jusqu’en bas. A chaque étage, mon mari disait, « un pour cette porte. Ok, il en faut un pour cette porte. Si on ne mettait un sur le mur ? » Il n’arrêtait pas de parler, et parlait de plus en plus fort. Ma peur a fait surface, et je ne pouvais pas m’empêcher de lui dire, « arrête de parler s’il te plaît », « fais attention sinon les gens vont t’entendre ! » A ma surprise, il m’a répondu d’une voix forte, « vois comme tu as peur, personne ne nous entendra ! »

Je me suis immédiatement éveillée au fait que cela visait à me faire surmonter ma peur. Nous avons distribué plusieurs centaines de documents très rapidement. En rentrant chez nous, j’ai demandé à mon mari, « S’il te plaît ne parle pas la prochaine fois. » A cela, mon mari a répondu, « comment surmonteras-tu ta peur si je cesse de parler ? » Nous nous sommes souris avec complicité et dans mon cœur j’ai pensé « Merci, chéri ! »

L’hiver 2000, le besoin de documents clarifiant la vérité était très grand. Pour être en sécurité, j’allais toujours moi-même rechercher les documents. Un jour, il a remarqué qu’il y avait d’énormes quantités de documents pour clarifier la vérité et m’a dit, « Tu es plus courageuse chaque jour ! comment as-tu réussi à ramener tout ça à la maison ? « j’ai répondu, « en les portant sur mon dos et dans mes bras. Peu importe la taille des difficultés, elles ne peuvent pas arrêter des pratiquants de Dafa . » Mon mari a dit, « c’est censé. Mais dorénavant, laisse moi le faire . » Depuis lors, mon mari a porté presque tous les documents de clarification sur son dos, qu’il pleuve ou qu’il neige, il ne s’est jamais plaint.

Un jour, en mai 2001, d’autres pratiquants et moi-même étions en train de fabriquer des banderoles pour suspendre à nos maisons à l’occasion du 13 mai, journée du Falun Dafa. Lorsque mon mari est revenu chez nous de son travail et a dit, « Vous autres continuez à travailler dur, je préparerais le repas pour vous. » Nous avons confectionné plus d’un millier de banderoles ce soir-là jusqu’à tard dans la nuit. Plus tard il a aidé à tout ranger .

Après la soi-disant “auto-immolation” de Tiananmen, j’ai montré le VCD de clarification de la vérité à mon mari. Depuis lors, ils saisit chaque opportunité pour clarifier la vérité à ses collègues et amis. Il parle de tout ce qu’il voit sur les VCD, de la vérité à propos de la mise en scène de l’auto-immolation, aux prétendus 1.400 cas de morts, de la persécution du Falun Gong à la propagation du Falun Dafa dans le monde entier. Lorsqu'il voit des jeunes gens en parler au travail, il leur dit, « ne parlez pas de non-sens, et laissez moi vous raconter une histoire. « Alors il leur raconte les histoires qu’il a lues dans nos documents clarifiant la vérité. Quand il a fini une histoire, les jeunes gens lui en demandent une autre. Je suis si heureuse de voir comment il clarifie la vérité au monde extérieur, et je lui dis toujours, « Chéri, pourquoi ne commences-tu pas à cultiver maintenant ? » A quoi il répond généralement « peut-être que je ne cultive pas mais je suis déjà dans le Dao » [le Tao peut se traduire à peu près par la voie de la nature et de l’univers]

Une fois, notre centre de production de documents a été détruit. Nous n’avions plus de documents clarifiant la vérité pendant un long moment, alors nous avons décidé de les fabriquer nous-mêmes. Mon mari nous a aidé à peindre des emblèmes du Falun, et a écrit de nombreux caractères de calligraphie sur nos banderoles, comme « Falun Dafa est bon. » « Restaurez la réputation du Falun Dafa, « Vérité Bonté Patience, » etc Chaque soir, les trois d’entre nous [ Bien que ma fille ne cultive pas, elle offre souvent son aide pour fabriquer les documents clarifiant la vérité, et distribue des imprimés] nous asseyons ensemble autour de la table, et coopérons pour produire des documents. Nous avons fabriqué toutes sortes de posters, plus de 20.000 pièces .
Voyant tout ce qu’a fait mon mari, je n'ai pu m’empêcher de lui dire, « Chéri, pourquoi ne commences-tu pas à cultiver maintenant ? il a répondu avec un sourire, « je suis l’élite de la prochaine phase du Falun Dafa. » Je ne sais pas exactement ce qu’il prépare, mais de toute façon, je veux lui dire, « Merci, chéri ! merci pour tout le soutien que tu m'as offert sur mon chemin ! »


Ecrit le 22 décembre 2002


Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200212/9206.html

Published : Tuesday, 31 December 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.