Vingt minutes pour clarifier la vérité à un membre du Parlement européen

En raison de la résolution à la Conférence du Parlement européen quant à l'Article 23 de la mini-constitution de Hong Kong le 19 décembre, des pratiquants de divers pays sont venus à la Conférence du Parlement européen qui a eu lieu à Strasbourg, en France, pour clarifier la vérité aux représentants de leurs pays respectifs. Quelques pratiquants ont fait des appels téléphoniques à l’avance pour prendre rendez-vous, mais les membres du Parlement étaient tous très occupés et leurs assistants disaient fréquemment qu'ils ne disposaient pas de temps pour nous. Nous sommes donc allés directement frapper à leurs portes et nous sommes directement adressés à eux pour révéler la vérité. Je me suis rendu compte que pendant ce temps, nos cœurs étaient très justes et la réponse des membres du Parlement était aussi très positive.

Je me rappelle que je suis allé avec un pratiquants d'Allemagne rendre visite à un MEP. Il n'avait pas entendu parler de l'Article 23 de la mini-constitution et ses responsabilités ont peu en commun avec la Chine. Au début, son expression montrait de l'indifférence. Nous avons analysé le contenu de l'Article 23 avec lui et il a été capable de comprendre rapidement que cette loi était contre la démocratie et la liberté. Il nous a demandé quand le vote avait lieu [vote d’une résolution pour ou contre l'Article 23 de la mini-constitution] et nous lui avons dit. Il nous a simplement répondu qu'il ne serait pas à Strasbourg à cette date-là et qu’il ne pourrait pas participer au vote. Nous lui avons dit que nous voulions seulement l’informer de ce sujet précis avec l'espoir qu'il pourrait en parler avec ses collègues. Ensuite, nous avons dévié le sujet de la conversation vers le Falun Gong. Nous lui avons fait part de notre expérience des pays démocratiques mettant les pratiquants de Falun Gong sur une liste noire à la suite de la pression du régime de Jiang et aussi du procès injuste de Hong Kong contre seize pratiquants. Nous avons saisi l’occasion d'expliquer comment Hong Kong et d'autres pays seraient affectés si l'Article 23 de la constitution de Hong Kong passait. Il a continué à écouter et soudainement, il a dit de nouveau avec beaucoup de regret qu'il était incapable d'assister au vote. Cependant, cette fois-ci, le ton de sa voix était différent. Quand nous l’avons salué, il nous a serré la main, nous a sincèrement souhaité le succès, a exprimé sa reconnaissance pour notre passion quant à cette question et pour lui avoir fait savoir.

Maître a dit à la conférence de Philadelphie, "Comme j'ai dit, tout ce qui arrive aujourd'hui dans la société ordinaire est le résultat des pensées des disciples de Dafa" (Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Philadelphie de 2002, Etats-Unis).

Fréquemment, dans ces dix ou vingt minutes, nous voyons les gens changer, depuis leur manque d’intérêt à leur reconnaissance envers nous et leur admiration pour notre courage, nous souhaitant même un franc succès. Tant que nos cœurs sont droits, notre environnement change aussi en conséquence. Mais quand nos pensées droites ne sont pas fortes, nous ne pouvons pas éveiller les pensées justes de ceux à qui nous parlons et n'obtenons pas de réponse. Tant que nous continuons à étudier les principes du Falun Gong et maintenons des pensées droites à tout moment, nous pouvons alors bien faire chaque pas.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.