Histoires de la Chine ancienne: "Rendu humble par le grand océan "

 
"Chutes de Hukou" Par Fanghong — Travail personnel, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1332259


Les anciens Chinois conféraient une grande importance au Fleuve jaune, le considérant comme le berceau de la civilisation chinoise. Les fermiers utilisaient ses eaux pour irriguer leurs champs de riz. C’est pourquoi ils appelaient ce fleuve " le Dieu fleuve " ou " le fleuve céleste. "


Selon la légende, un automne, les chutes de pluie surabondantes firent enfler toutes les rivières. Beaucoup débordèrent et se déversèrent dans le Fleuve jaune, qui devint encore plus large, plus profond et plus puissant. Le Fleuve jaune en fut exalté et devint impudent, s’imaginant lui-même comme le corps tout puissant de l’eau sous le ciel.


Descendant le courant il arriva à la Mer de la Chine du nord. Regardant au loin en direction de l'est il ne put en apercevoir les rives. À ce moment, le fleuve Dieu devint humble et murmura au dieu à la mer de la Chine du nord “J’étais arrogant et dominateur, pensant être plus grand que tous. À présent j’ai vu la puissance de l’océan et reconnu ma suffisance. Si je n’avais voyagé jusqu’ici, je n’en aurais pas pris conscience."


Néanmoins le Dieu de la mer de la Chine du nord demeura modeste et répondit “Entre le ciel et la terre je ne suis qu’un petit espace entre des masses de terre immenses. Les sept océans pris ensemble ne sont rien de plus qu’un grain de poussière dans l’univers. Je suis loin d’être tout puissant.”


Telle est l’histoire à la source de l’expression chinoise “Rendu humble par le grand océan," qui indique qu’une personne a découvert ses limites et s’en satisfait.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.