L'idée des Neuf vertus de Gao-yao

Confucius a dit un jour : "Lorsque Shun était l'empereur, il a choisi Gao-yao pour assumer une très importante position, et les mauvaises personnes se tenaient à distance" (Analectes de Confucius. "Duc Wen de Teng," 1ère partie). Selon les livres d'histoire, Gao-yao était chargé du système judiciaire du temps de Shun. Il appliquait la loi avec équité et avec cœur. En conséquence, il n'y avait pas de cas d'injustice. Il disait prêter une grande attention à la compréhension et l'éducation, et établit des règles pour les cérémonies et la musique.


Gao-yao naquit à Gao Cheng (Ville de Liu'an, province d' Anhui). Il était le fonctionnaire supervisant le système judiciaire. Ensemble avec les Empereurs Yao, Shun et Yu, il est considéré comme un des "Quatre sages de la Chine ancienne" Gao-yao croyait que le ciel a créé toutes choses sur la terre et donné aux gens des caractéristiques de bienveillance et de vertu Par conséquent les gens doivent suivre les arrangements du ciel. C'est le devoir sacré d'une personne que de maintenir les caractéristiques bienveillantes. Il proposa aussi les idées de "Le Ciel distingue les vertueux. Le Ciel punit les coupables. Les sages manifestent neuf vertus dans leur conduite."


L'idée de neuf vertus, de Gao-yao, inclue les traits de caractère suivants ; être large d''esprit et prudent, être mesuré et avoir sa propre opinion, être modeste et sérieux, capable et précautionneux, bon à écouter les opinions des autres et capable de décider, droit et doux, direct et prêtant attention aux détails, consciencieux et terre à terre, fort et droit.


De plus, Gao-yao suggéra à l'Empereur Yu une stratégie sur comment bien gouverner un pays. L'empereur devait être strict avec lui-même dans sa 'cultivation' personnelle. L'empereur sert d'exemple et donc les gens suivront et respecteront l'empereur. Si l'empereur ne peut pas agir avec bonté et droiture, les gens ne seront pas capables de se soumettre aux lois et aux règlements, même si un pays en a. L'empereur devrait savoir comment choisir les bons fonctionnaires. Ce n'est qu'une fois les bonnes personnes placées à chaque position, que ces fonctionnaires peuvent bien servir le peuple. L'empereur devrait respecter son peuple et leur offrir sécurité et prospérité. La stabilité et la prospérité du peuple reflètent la bonté d'un empereur.

(Extrait de Minghui Weekly )


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/5/31/201867.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.