Histoires peu connues de l’Histoire: Lao Tseu, Confucius, et Sakyamuni (3ème partie)

 


Sakyamuni

Au moment où le grand Tao était diffusé sur la terre de Chine, dans un autre ancien pays, l’Inde, la loi du Bouddha Sakyamuni avait aussi commencé à se transmettre.


Sakyamuni naquit à Kapilavastu, dans l’Inde ancienne. Sa mère, la Reine Mayadevi, donna naissance à Sakyamuni à Lumbini (aujourd’hui le sud du Népal) alors qu'elle retournait chez sa mère. Les générations ultérieures ont dit qu'à sa naissance Sakyamuni avait fait sept pas, et qu’à chaque pas, une fleur de lotus avait fleuri, et qu'il avait dit un doigt pointé vers le ciel et un doigt pointé vers la terre : ‘’ Au-dessus du ciel et sous la terre, je suis le seul vénérable.’’ C'est en fait une invention des générations ultérieures. Dans cet univers, il y a de nombreuses divinités et bouddhas de différents cieux. Qui oserait être aussi arrogant et vantard ? Sakyamuni n’aurait jamais agi de la sorte. Cette histoire est en réalité le résultat d’un sentiment religieux fanatique. Un Bouddha sera plus heureux de voir les gens cultiver en accord avec ses enseignements plutôt que de s’exalter pour un rien.


Sakyamuni nourrissait des sentiments compatissants pour toute l’humanité depuis un très jeune âge et aimait réfléchir à la vérité ultime de la vie. Alors qu’il était âgé de 19 ans, Sakyamuni abandonna son trône pour cultiver. Il y avait alors en Inde de nombreuses écoles pour la ‘cultivation’. D’abord, Sakyamuni cultiva ‘’Wu Xiang Ding’’ (Vide, Pensée, Eveil) pendant trois ans et parvint au but de la méthode, mais il sentait que ce n’était pas le Tao et la vérité ultime, et l'abandonna. Puis Sakyamuni cultiva ‘’Fei Xiang Fei Fei Xiang Ding’’ (Pas de pensées, Pas de non pensées, Eveil) pendant trois ans et finalement atteignit cet état. Cependant, il découvrit que ce n’était pas non plus le Tao, et l’abandonna aussi. À deux reprises, Sakyamuni abandonna ce qu’il savait ne pas être le Tao. Ne pouvant trouver aucun maître véritable, il se retira dans une montagne où il faisait excessivement froid, pour être un ascète complet et cultiver. Ne mangeant que quelques fruits sec et se passant finalement de manger au point qu'il ne ressemblait plus à un être humain. Il souffrit ainsi dans le but de découvrir la vérité. Mais six ans plus tard, il découvrit qu’être un ascète n’était pas non plus le Tao, alors il redescendit de la montagne.


Sakyamuni se rendit au fleuve Gange où il tomba et perdit connaissance parce qu’il était très maigre et ne pouvait plus supporter le jeûne. Une chevrière se trouva à passer et lui offrit quelques bons fromages. Sakyamuni prit de la bonne nourriture et recouvra ses forces. Mais il n’avait aucun moyen de trouver un véritable maître pour le guider, alors, il traversa le Gange et alla sous l’arbre de la Bohdi sur les berges du Gange et s’assit en méditation.Il fit le vœu de devenir le ‘’suprême être éveillé’’ où de mourir là.


Sakyamuni médita sous l’arbre de la Bohdi pendant 49 jours. Tôt le matin du 49eme jour, il leva sa tête et regarda les étoiles brillantes dans le ciel. Avec ce seul regard, ses pouvoir divins et supra normaux furent instantanément débloqués, et ses pensées ouvertes. Il se rappela soudain tout ce qu’il avait cultivé auparavant et connut ses vies actuelles et passées et toutes les choses qu’il devait savoir après avoir atteint l’éveil. En raison de l’impact de l’énergie libérée suite à l’éveil de Sakyamuni, un choc se produisit sur une très large zone géographique au moment de son éveil. Les gens pensèrent qu’il s’agissait d’un léger tremblement de terre, d’un effondrement de montagnes, ou d’un tsunami, mais ce fut en réalité causé par l’éveil de Sakyamuni. Bien sur, l’énergie du Bouddha est compatissante et ne nuit pas aux gens. Sakyamuni savait qu’il avait atteint le Tao, parce qu’il possédait déjà la sagesse et des capacités après son éveil. Après douze ans de ‘cultivation’ ardue, le Bouddha Sakyamuni atteint finalement l’éveil. Puis Sakyamuni débuta ses 49 années de prêche de sa Loi.
.

Les caractéristiques de l’école de Sakyamuni sont ‘’préceptes, concentration, sagesse.’’ Les préceptes ont pour but l’abandon des désirs et des attachements des gens ordinaires, la concentration se réfère à la ‘cultivation’ réelle, et la sagesse à devenir éveillé avec une grande sagesse. Les plusieurs milliers de volumes d’écritures ont tous digressé sur ces trois caractéristiques. Bien sur, les détails sont très compliqués si on en parle largement, mais ces caractéristiques en sont l'essence.


À cette époque, huit religions étaient pratiquées dans cette société. La Loi que Sakyamuni enseignait a combattu idéologiquement sept autres religions. À cette époque, le Brahmanisme était très fort et rivalisait tout spécialement avec Sakyamuni.


Selon M. Li Hongzhi ‘’Vous savez, le Brahmanisme était ce à quoi Sakyamuni s’est opposé le plus. Il pensait que c’était une religion qui était devenue mauvaise, et était en opposition avec le Bouddhisme de Sakyamuni. En réalité, je peux vous dire que ce à quoi s’opposait Sakyamuni était le Brahmanisme mais pas les divinités du Brahmanisme. Durant la première période du Brahmanisme, les gens avaient foi dans les Bouddhas—des Bouddhas même antérieurs à Sakyamuni. Mais après une longue période de temps, les gens ont abandonné leur foi juste dans les Bouddhas et c’est devenu une religion perverse, même au point d’utiliser des sacrifices rituels pour les Bouddhas. Finalement, la divinité en laquelle ils croyaient n’avait plus l’apparence d’un Bouddha ; ils ont commencé à croire en des esprits pervers et des démons ayant l’image de monstres. Ce sont les hommes qui ont rendu la religion mauvaise.’’ (Traduction non officielle tirée de ‘’Enseignement du Fa lors de la Conférence de Fa à Houston’’)


Les mots et le comportement des gens étaient empreints des enseignements de Bouddha depuis la préhistoire, ainsi le Brahmanisme est entré dans la période de la fin de la Loi. À cette époque, la Loi de Sakyamuni a commencé à se transmettre en Inde. Parce que ce qu’enseignait Sakyamuni était la Loi juste et qu’il a continuellement corrigé les principes des autres religions, de nombreuses personnes des autres religions ont abandonné leur religion et se sont converties au Bouddhisme. Par exemple, un de ses étudiants qui, plus tard est devenu le Bouddha She Li, et a atteint la sagesse la plus élevée parmi tous les élèves, était autrefois pratiquant du Brahmanisme. Il a discuté avec Sakyamuni et en est venu à savoir que Sakyamuni enseignait la Loi juste, ainsi, il laissa le Brahmanisme et devint le disciple le plus sage du Bouddha Sakyamuni. De cette façon, la Loi de Sakyamuni est devenue de plus en plus puissante alors que les autres religions ont graduellement décliné. Le Bouddhisme est devenu graduellement inacceptable pour les pratiquants des autres religions. Les conflits entre les religions se sont intensifiés au point que les religieux de Luo Xing ont tué ouvertement les Bouddhistes. Mu Jian Lian, l’étudiant de Sakyamuni qui possédait les plus grands pouvoirs supra normaux fut assassiné avec un rocher poussé du haut d’une montagne par les religieux de Luo Xing et est devenu le premier martyr Bouddhiste. Les gens d’autres religions ont aussi capturé les Bouddhistes et les ont jetés dans les flammes ou les ont attachés à des poteaux, puis les ont tués avec des flèches. Les Bouddhistes étaient décapités par groupe de 500. Toutes ces persécutions étaient réellement tristes !


Après que Sakyamuni ait atteint le Nirvana, les autres religions prospérèrent à nouveau. Le Bouddhisme a traversé plusieurs réformes et a finalement incorporé des choses du Brahmanisme pour devenir une nouvelle religion appelée Hindouisme. L’Hindouisme ne croit plus en Sakyamuni, ni ne vénère aucun Bouddha. Le Bouddhisme a commencé en Inde, mais il a finalement disparu de l’Inde. Cependant, la Loi du Bouddhisme s’est propagée à d’autres régions telles que l’Asie du Sud-est et la Chine, et a profondément influencé les cultures de ces pays.

Références :

1.’’Enseignement de la Loi lors de la conférence de la Loi européenne’’ par Maître Li Hongzhi
2 .Zhuan Falun par Maître Li Hongzhi
3.‘’Enseignement de la Loi lors de la conférence de la Loi de Houston’’ par Maître Li Hongzhi

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.