Réflexions sur l'histoire : Jiang Ziya quitte la dynastie Shang en raison de la tyrannie de l'empereur Zhou

 
Portrait de Jiang Ziya pêchant seul


Depuis le début de la civilisation chinoise, se sont succédées l’apogée et la chute de nombreuses grandes dynasties. La disparition de chaque dynastie a été plus que certainement due à la tyrannie absurde et complaisante ou au médiocre pouvoir de décision d'un premier ministre ne pensant qu’à lui-même et de fonctionnaires de cour corrompus. Tout aussi certaine était l'arrivée d'un nouveau gouvernant à l’esprit droit qui se conformerait à la volonté du ciel, rectifierait le chaos, et rétablirait l'ordre en Chine. Il attirerait les fonctionnaires civils et militaires qui pourraient clairement distinguer la volonté du ciel, c’est-à-dire aider le nouveau gouvernant à établir et gouverner une nouvelle dynastie.


Jiang Ziya était un fonctionnaire civil de l'empereur Zhou de la dynastie Shang, un tyran idiot et satisfait. Un jour il décida que l'empereur Zhou serait bientôt cause de sa propre ruine, Jiang Ziya prit la sage décision de l'abandonner, et de passer à la dynastie Zhou où Jiang Ziya devint par la suite le premier ministre le plus célèbre dans l'histoire de la Chine.


Le nom de famille originel de Jiang Ziya était Lu. Son nom à sa naissance était Shang. Le nom qu’il se donna par la suite était Ziya. [ seuls les littérateurs se donnaient de tels noms parce qu’eux seuls pouvaient l’apprécier et de cela dérive un style approprié et agréable.] Selon la légende, quand Lu Shang passa à la dynastie Zhou, l'empereur Wen de la dynastie Zhou s’exclama avec enthousiasme, " Depuis longtemps j’espérais que vous veniez à moi ! " Alors l'empereur Wen bénit Lu Shang lui conférant le titre honorable de " Tai Gong Wan ", qui signifie en chinois : " Grande envie de rencontrer le vieux gentleman très estimé ". Quand le dirigeant suivant, l'empereur Wu de la dynastie Zhou, hérita du trône, il appela Lu Shang " Maître Lu Shang." Lu Shang aida l'empereur Wu en conquérant la dynastie Shang, et il lui fut constamment d’un service remarquable. Finalement, l’Empereur appointa lu Shang comme le Seigneur féodal de Jiang de l’état de Qi. C'est pourquoi il est généralement connu comme " Le vieux gentleman de Jiang très estimé."


Lu Shang grandit dans une famille obscure, luttant contre la pauvreté. Il était né dans la dynastie Shang à une période de turbulences. Lu Shang était très intelligent et vif dès son jeune âge. Il lisait beaucoup et avait une mémoire photographique. Il avait la connaissance et l'ambition nécessaires pour gouverner une nation. Finalement, Lu Shang eut l'occasion de travailler en tant que fonctionnaire civil aîné pour l'empereur Zhou de la dynastie Shang. Malheureusement, l'empereur Zhou était non seulement le pire des libertins mais aussi un alcoolique. Il était un tyran et n’avait aucun respect des valeurs morales. Il recourrait à des mesures extrêmes pour commander ses fonctionnaires, traitait irrespectueusement les seigneurs féodaux, et persécutait brutalement sa propre population. Il affligea la société de Shang avec une administration obscure, extrêmement corrompue. La dynastie Shang était dans l'agitation et sombra inéluctablement.


L’ambitieux Lu Shang avait apparemment une grande perspicacité à propos de la dynastie Shang. Un jour, l'empereur Zhou assigna à Lu Shang de diriger la construction de la " plate-forme du cerf" [ note : un cerf symbolise la Chine, ou le gouvernement de la Chine. ] L'empereur Zhou exigea spécifiquement que la "plate-forme du cerf " devait être de quarante neuf pieds de haut. De surcroît, il devait y avoir au dessus de la "plate-forme du cerf" des bâtiments verts somptueux, ainsi qu'un palais avec un pavillon de deux étages, des balustrades décorées d'agate, et des piliers décorés de gemmes. Après avoir étudié les diagrammes de conception architecturale, Lu Shang calcula dans son esprit : " Chao Ge [ la capitale de la dynastie Shang ] n'est pas un endroit pour moi. La construction de la " plate-forme du cerf» épuiserait et gaspillerait les ressources économiques du peuple, mais si j'essaye de persuader ce tyran de laisser tomber le plan, il refuserait certainement d'écouter et me tuerait en recourrant à des tortures comme me griller au fer chaud sur un portique géant. Je pourrais aussi bien feindre de suivre son souhait, et trouver une manière de déserter pour un autre pays. Pourquoi ne m’exilerai-je pas alors que l'espoir a abandonné cette terre ?" Il feignit obéir aux ordres, et se précipita immédiatement à la maison. Son épouse, dont le premier nom était Ma, le salua avec enthousiasme et lui dit : "Félicitations, M. le haut fonctionnaire, à votre retour à la maison. Bienvenue ! " Mais Lu Shang répondit froidement : " j'ai démissionné. " Ma fut choquée et s'enquit de la raison. Lu Shang répondit : "L'empereur Zhou veut satisfaire sa concubine Da Ji en faisant construire une "plate-forme du cerf" . Il m'a ordonné de diriger la construction, mais je ne peux pas supporter de voir la douleur et la calamité de myriades de gens frappés de pauvreté en raison de ce projet inutile. J'ai décidé que l'empereur Zhou n'est pas un empereur sage et je ne souhaite pas le servir. Mon épouse, nous passerons à l’état de Xi Qi, et verrons où la chance nous mènera. "


L’état de Xi Qi était un état féodal appartenant au duc Xi Bo appelé Ji Chang, qui plus tard établit la dynastie Zhou et devint l'Empereur Wen. Pendant son règne, Ji Chang se conduisit avec compassion et droiture, il respectait les aînés, et prenait soin des jeunes. En termes de développement de la nation, Ji Chang recruta activement des talents, il développa l'économie de la nation, coupa toutes dépenses inutiles, et essayait toujours de trouver des moyens d'augmenter le revenu indivuel. Xi Qi ne tarda pas à connaître la prospérité et l’ordre. Les seigneurs féodaux autour de Xi Qi commencèrent à se rassembler autour de Ji Chang. Des gens de près et de loin immigraient à Xi Qi avec une dévotion envers Ji Chang. En bref, Ji Chang avait graduellement transformé Xi Qi en puissant état féodal qui mettrait bientôt un terme à la dynastie Shang.


" Le seigneur féodal Jiang était un homme de renom, et avait un jour travaillé pour l'Empereur Zhou de la Dynastie Shang. Quand l'empereur Zhou perdit sa présence d’esprit et sa moralité, Jiang le quitta." (De " La biographie du Seigneur féodal Jiang de la Dynastie de Qi " dans le Chapitre des 'Biographies des Seigneurs féodaux' du Livre de l'histoire.) Lu Shang quitta l'empereur Zhou de la dynastie Shang pour passer à l'Empereur Wen de la Dynastie Zhou, qui le nomma conseiller militaire en chef. Avec le conseil stratégique de Lu Shang, l'empereur Wu partit en croisade contre l'empereur Zhou de la Dynastie Shang, et il élimina toute l'armée de Shang dans la bataille de Mu Ye. Selon Le livre de l'histoire l'empereur Zhou mourut d’une mort tragique. " L'empereur Zhou se retira en haut de sa plate-forme du cerf dans une longue robe couverte de gemmes et de bijoux, et s’immola. " (de "Biographies des Empereurs de la dynastie Zhou " dans le Chapitre des Biographies des Empereurs du Livre de l'histoire.) Quand le tyrannique empereur Zhou s’immola sur " la plate-forme du cerf" , il mit un terme à la dynastie Shang.


À travers l'histoire, l'abandon des valeurs morales a toujours été suivi de la ruine d'une dynastie. Chaque homme raisonnable devrait exercer la maîtrise de soi pour se protéger contre l'immoralité. Chaque homme sage devrait respecter et se conformer à la volonté du ciel.


[Note du rédacteur : Jiang Ziya est l'une des figures historiques mentionnées dans le livre Zhuan Falun. ]

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.