La police de la ville de Chifeng sépare une famille

Mon nom est Hu Suhua. Avant de pratiquer le Falun Gong, j’avais plusieurs maladies. Ces maladies de longue date étaient restées incurables. Je souffrais tellement que je n'avais plus envie de vivre. Depuis que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong, toutes mes maladies ont disparu miraculeusement. J’ai été cible de la persécution à plusieurs reprises dans le ville de Chifeng, de la Région de la Mongolie intérieure autonome. Mon mari a divorcé à cause de cette énorme pression.

En novembre 2005, un pratiquant de Falun Dafa, de l’extérieur de la ville a été arrêté chez moi. Bu Ren, un agent de la sécurité d’État et d’autres policiers ont saccagé ma maison. Ils ont emporté tous les documents de Dafa et les machines qui étaient entreposées dans ma maison, ils ont aussi confisqué mes effets personnels, incluant le réfrigérateur, la télévision couleur, une table , une chaise à bascule, un container d’essence, un cuiseur à riz, un lit, un sommier, des valises et tous mes ensembles de coton , literie et vêtements. Ils ont aussi pris 5,000 yuan en argent et les articles personnels de mon enfant. La perte financière se monte bien à 10 000 yuan ce qui m’a placée dans une situation difficile. Je n’ai pa eu d'autre choix que de quitter la maison pour éviter la persécution. Mon fils, qui étudie dans un collège à l’extérieur de la ville, ne pouvait pas me contacter. Trouver de l’argent pour s’acheter à manger était pour lui tout un problème, il a demandé à un patron de restaurant de l’aider. Le patron du restaurant a accepté de lui venir en aide quand il a vu cet adolescent qui n’avait pas mangé depuis plusieurs jours. Le compagnon de classe de mon fils a appris un peu plus tard ses difficultés. Même s’ils sont pauvres il a quand même gentiment aidé mon fils.

Ma soeur souffrait d'hypertension et d'une maladie de la peau depuis plusieurs années. Toutes ces maladies ont disparu quand elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Après que le régime de Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, la police du poste de la rue Sanzhong a forcé ma sœur à signer un document promettant d’arrêter la pratique. Les membres de sa famille, qui ne connaissaient pas la vérité, l’ont aussi surveillée et même frappée et maudite. Elle a très mal vécu de ne plus pouvoir pratiquer. En juin 2002, ma sœur s’est évanouie dans la rue et elle a été envoyée à l’hôpital. On lui a diagnostiqué une hémorragie cérébrale. Elle est depuis paralysée au lit et ne peut plus parler. Le mari de ma sœur a aussi souffert de plusieurs maladies, incluant une maladie de cœur et un cancer du colon, Mon frère fait de l'hypertension avec une thrombose cérébrale et a besoin de bien se soigner. Ma mère a près de 80 ans, j’aimerais rendre visite aux membres de ma famille qui sont sévèrement malades et prendre soin de mon fils. Cependant, les agents de la Division de la sécurité d’État surveillent les résidences de ma famille. Ma sœur et mon frère sont inquiets à ce sujet et ils voudraient me visiter mais ils ne le peuvent pas. Leur santé se détériore

Je demande aux personnes charitables de porter attention à ma situation urgente et d’aider à faire cesser la persécution

Traduit de l’anglais au Canada le 15 août 2006

Version anglaise : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/8/14/76833.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.