Le Général Liu mourut d’une mort violente après avoir défié des être divins

Durant la Dynastie Jin (1115-1234), lors de la seconde année de règne de l'empereur, la région de Tai'an (dans la Province du Shandong) endura une sécheresse sévère et prolongée, et pas une goûte de pluie ne tomba pendant plusieurs mois d'affilée. Le général Liu, défendant la région de Tai'an, se rendit au Mont Tai afin d'implorer l'aide des êtres divins, mais il ne reçut aucune réponse. Il offrit un sacrifice à l'étang du dragon, mais le soleil brilla de plus bel.


Fou furieux, le général ordonna aux civils de charrier des pierres et de la terre afin d'en remplir l'étang du dragon. La nuit un être divin lui dit dans un rêve : "Cette grande sécheresse n'a rien à voir avec moi. Comment oserais-je faire quoique ce soit contre la volonté du ciel et déclencher aléatoirement la pluie? Puissiez vous le comprendre "


Le rêve n'apaisa pas la colère du général, loin de là. Après l'aube, il prit la tête de plusieurs milliers de soldats afin d'accélérer le remplissage de l'étang du dragon. Quand la nuit fut presque tombée, la surface de l'étang était plate. Mais après une seule nuit, l'étang du Dragon était retourné à son état d'origine.


Non seulement le Général Liu n'avait pas suivi le conseil, mais il était devenu comme fou dans l'entreprise épuisante de remplir l'étang. C'était une chaude journée, et un vent froid se mit soudain à souffler au-dessus de l'étang du dragon, accompagné du tonnerre et de la foudre, secouant les montagnes environnantes. Les civils enrôlés dans l'armée étaient effrayés, mais Liu insista pour qu'ils remplissent l'étang avec de la terre et des pierres. Quelques jours plus tard, le Général Liu mourut subitement d'une mort violente. Puis de fortes pluies s'abattirent.


Les personnes ignorantes qui sont présomptueuses veulent lutter avec les êtres divins, mais la conséquence de cela est l'anéantissement.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.