Culture traditionnelle : Fidèle à sa parole

 

Zhuo Shu était une personne renommée durant la période des Trois Royaumes [i.e la période entre 220-265 lorsque les Royaumes Wei, Shu et Wu étaient souvent en guerre] Il était honnête et fidèle à sa parole.


Un jour, Zhuo Shu visita Zhuge Ke pour lui dire adieu avant de quitter Jianye (l'actuelle ville de Nanjing) pour sa ville natale de Huiji (actuellement Shaoxing, dans la province de Zhejiang). Lorsque Zhuge Ke demanda à Zhuo Shu quand il reviendrait, Zhuo Shu lui en précisa l'année et le jour.


Le jour où Zhuo Shu devait revenir, Zhuge Ke invita de nombreux invités. Mais il leur dit de ne pas commencer leur repas immédiatement. "Attendons un peu l’arrivée de Zhuo Shu." leur dit-il. Les invités manifestèrent leur surprise "Huiji se trouve à des milliers de kilomètres et des rivières et des montagnes séparent Huiji de Jianye. Comment pouvez vous être certain qu’il reviendra aujourd’hui, " Au moment où ils disaient cela, Zhuo Shu apparût.


Zhuo ke déclara négligemment : “personne ne l'a contraint et il n'avait aucun contrat, pourtant il a tenu sa parole et remplit sa promesse. Il a vraiment mis en pratique " Tenir sa parole."C’était juste comme Yuan Fu l’enseignait dans la Dynastie Song dans son livre de discipline familiale 'Enseignements de Yuan pour les Générations' " N’importe quelle partie de ce qui a été promis doit être accomplie. On doit se soumettre au temps qui a été désigné. Cela s’appelle la foi. " Ce qui a été promis à d’autres doit être fait sans en rien omettre.


Pourquoi Lao-tzu a-t-il dit “Celui qui promet avec négligence manque assurément de foi “ ? C’est-à-dire, si vous dites que vous ferez quelque chose, alors vous devriez le faire. Ceux qui promettent négligemment n'arrivent pas à maintenir leur foi.


La foi, ainsi que la bienveillance, la justice, la courtoisie et la sagesse sont les cinq vertus hautement prisées dans la moralité traditionnelle. Elles sont les cinq critères moraux élémentaires qu’un être humain devrait suivre.


"Ils pensaient ce qu’ils disaient. S’ils promettaient quelque chose ils l’accomplissaient certainement. C’est ainsi que des êtres humains devraient être." déclare M. Li Hongzhi dans l' Enseignement de Fa à la conférence des Assistants de Changchun .


La foi est la fondation sur laquelle une personne s'appuie et selon laquelle elle se conduit en société. C'est la fondation de l'établissement d'une politique pour gouverner et le principe directeur que chacun devrait suivre. Si une personne ne tient pas sa parole, elle perd le critère fondamental pour être un être humain.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.