L'Arhat de métal qui fût laissé en arrière

 
Arhats à Hangzhou


Pendant le règne de Chenghua de la dynastie Ming (1465-87 Ap JC), un vieux moine bouddhiste de l'étang Yuhua dans les Montagnes Wutai, mendiait l'aumône dans le district Yu de la province de Shanxi, de laquelle il reçut un tas de métal. La fabrique de métal du district Yu coula le métal dans 500 statues d'Arhat. Chacune d'entre elles pesait environ cent catty (1 catty = 0.5 kg). Le moine devait déplacer les statues jusqu'à son temple et malgré tout le transport était un énorme problème. Les habitants n'avaient que des ânes. La charge était presque légère pour l'âne s'il ne transportait qu'une seule statue d'Arhat à la fois. Mais un âne n'était pas assez fort pour en transporter deux. Même si l'âne transportait deux statues à chaque fois, combien de temps faudrait-il pour trainer cinq cent d'entre elles ? Cela tourmentait le vieux moine. Il soupesa les Arhats immobiles, et se dit en lui-même, “Si vous pouviez marcher tout seuls, ce serait magnifique !” Juste comme il finissait ces mots, un miracle se produisit et les cinq cents Arhats se mirent à marcher.


Le vieux moine conduisit majestueusement les cinq cent Arhat vers le Mont Wutai. Un d'entre eux traînait derrière. Lorsqu'il arriva au village de Sigou, le soleil se levait. Il vit une femme lavant des vêtements au bord d'une source, et son coeur fut ému par les désirs mondains. Il s' approcha d'elle : "Jeune soeur, puis-je vous demander à quelle distance se trouve encore l'étang Yuhua du Mont Wutai? " " 60 Li( mile chinois approx 0.5km) ! lui répondit-elle sans même lever la tête.


"Jeune soeur, il est déjà tard, je ne veux plus marcher, pouvez vous m'offrir l'hébergement pour la nuit ? "La femme était un peu gênée et dit : " je n'ai pas de chambre dans ma maison, vous pouvez juste passer la nuit à coté de ce puits. "

" Comment puis-je passer la nuit à coté de ce puits ? "

" Vous êtes un Arhat de métal, de quoi avez vous peur ? "


Dès qu'il entendit le mot " métal ", l'Arhat se figea immédiatement dans sa forme initiale, s'assit rigidement à coté de la source et ne put plus bouger. Son profond chagrin et son expression de contribution marquait l'esprit de tous ceux qui passaient là et voyaient cette statue.


Chaque attachement est une montagne séparant un pratiquant de l'éveil.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.