Ne regardez pas ce qui n'est pas en accord avec la bienséance ; n'écoutez pas ce qui n'est pas en accord avec la bienséance.

Ce que l'on voit et que l'on entend a une influence subtile sur nos propres pensées et nos valeurs morales. Une fois qu'une notion est profondément enracinée dans le coeur, elle devient habituelle et naturelle. Naturellement, une telle notion se reflétera dans la conduite. Comme Confucius l'a dit : " Ne regardez pas ce qui n'est pas en accord avec la bienséance ; n'écoutez pas ce qui n'est pas en accord avec la bienséance; n'agissez pas lorsque cela n'est pas en accord avec la bienséance. "


Dans "se fondre dans la Loi" dans Points essentiels pour un avancement diligent, Maître Li Hongzhi a dit :


    "L homme est juste comme un récipient, qui est tout comme ce dont il est rempli. Ce que l' homme voit par les yeux et entend par les oreilles, ne sont que violence, pornographie, intrigues contre les autres montrées dans les Suvres artistiques et littéraires et les luttes pour les intérêts, le culte de l argent ainsi que d autres manifestations de la nature démoniaque dans la société actuelle, etc., n' étant rempli que de ce genre de choses, un homme de ce genre est un homme véritablement mauvais, quoi qu il manifeste, la conduite de l homme est dominée par ses pensées, que peut faire l' homme quand il n a que ce genre de choses dans la tête ? "


Dans Zizhi Tongjian (un important texte historique chinois) est raconté comment Jia Yi, alors Premier Ministre de l'Etat de Liang, s'adressa à l'empereur Hanwen s'agissant de l'éducation du prince dans la vertu et la bienséance. Il s'exprima ainsi :


" Il était une fois dans l'ancien temps, un grand empereur qui suivait les règles de la bienséance pour traiter son prince dès sa naissance. Bien vêtus et observant les bonnes manières, tous les fonctionnaires étaient en route pour la partie sud de la ville pour une célébration. Lorsqu'ils passaient la porte de l'empereur, ils sortaient de leur chariot et conviaient leurs respects. S'ils passaient par un temple, ils marchaient rapidement à petits pas. En conséquence, dès son enfance, le prince commençait à tout apprendre de la vertu et de la bienséance.


Lorsque le prince vieillit et qu'il eut une meilleure compréhension des choses, les fonctionnaires responsables commencèrent à lui apprendre la piété filiale, la bonté, les rites, et les obligations mutuelles. Ils le préservaient des mauvaises gens et des mauvais comportements. Pendant ce temps, l'empereur commença à choisir prudemment parmi les gens ordinaires ceux qui étaient honnêtes, respectueux de leur parents, qui aimaient leurs frères et soeurs, et qui étaient intelligents et capables d'administrer la nation pour protéger, aider, et côtoyer le prince.


Depuis le moment où il était né, le prince n'avait vu que des comportements droits, entendu que des discours droits, et il n'était entouré que de gens honnêtes. Tout comme ceux qui vivaient dans l'état de Qi ne pouvaient parler que le dialecte Qi, le prince, qui n'avait été entouré que de personnes honnêtes et droites, avait naturellement des pensées droites, s'exprimait et agissait avec droiture.Celui qui vit avec des gens malhonnêtes deviendra au contraire graduellement malhonnête, tout comme quiconque vivant dans l'état de Chu devait parler le dialecte Chu.


Confucius a dit : "Comme une habitude formée depuis un très jeune âge forme le caractère, ce qui est habituel devient naturel." En apprenant la bienséance et développant l'intelligence pour qu'elles aillent de pair, elles se renforcent l'une l'autre de sorte que le partage des ses propres pensées ne sera plus un problème du tout. De la façon dont quelqu'un est éduqué, ses propres opinions sont aussi formées. A la fin, la vertu et la bienséance deviennent comme son propre caractère inné.


La raison pour laquelle les dynasties Xia, Shang, et Zhou ont duré pendant si longtemps est due au système qui a éduqué et aidé les princes. Dans la dynastie Qin, cependant, les choses ont dramatiquement changé. Le premier empereur Qin (Qin Shi Huang) envoya Zhao Gao pour devenir le professeur de Hu Hai, le second fils de l'empereur. Ce que Zhao enseigna à Hu était les jugements et les sentences de cour , y compris l'exécution des gens, couper leurs narines, et annihiler les trois générations d'une famille. Le second jour où Hu devint le nouvel empereur, il envoya des flèches sur les gens, il considéra ceux qui étaient suffisamment braves pour le critiquer honnêtement comme diffamant l'administration, et étiqueta ceux qui étaient prévenants pour le futur de la nation comme trompant le public avec des mauvais discours. De plus, il traita le fait de tuer les gens comme aussi banal que de couper de l'herbe. Était-ce à cause du caractère inné vicieux de Hu ? Certainement pas. C'était le résultat de l'enseignement de Zhao Gao qui amena Hu à apprendre toutes ces mauvaises choses.


Les gens du sud et les gens du nord, lorsqu'ils viennent de naître, crient de la même façon, et tous désirent boire du lait. Lorsqu'ils grandissent cependant, ils apprennent différentes coutumes, forment des habitudes différentes et commencent à parler différents langages. Les dialectes qu'ils parlent diffèrent souvent tellement qu'ils ne peuvent pas se comprendre l'un l'autre sans interprète. Certaines personnes souhaitent plutôt mourir que de vivre dans une autre région. Une si énorme différence vient entièrement de l'éducation et des habitudes.


C'est pourquoi j'insiste qu'il est impératif de choisir ceux qui seront en contact et associés avec le prince et qui l'éduqueront le plus tot possible."


Il y a un proverbe qui dit : "Celui qui s'approche de l'encre rouge ( ou vermillon) deviendra rouge, celui qui touche l'encre noire deviendra noir. " L'environnement a une grande influence sur ses propres vertu et bienséance. Celui qui s'approche du bien devient bon ; celui qui s'approche du mal devient mauvais. Si tout ceux avec qui nous sommes en contact sont honnêtes et droits, si tout ce que nous voyons et entendons sont des arts visuels sains et bons, de bons livres, de la bonne musique, nous serons naturellement influencés positivement et nous nous développerons dans la bonne direction. D'autre part, si nous sommes tous en contact avec des personnes mauvaises et vicieuses et si ce dont nous sommes tous remplis sont la luxure et la violence, nous nous développerons dans la mauvaise direction ou nous commencerons à dégénérer.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.