Méthodes utilisées contre les pratiquants de Falun Gong – Deuxième partie

Comté de DONGFENG, Province de JILIN

Les policiers du comté de Dongfeng étaient très zélés lors des persécutions des pratiquants. Ils ont envoyé tous les pratiquants en détention dans des camps de travaux forcés et dirent "vous verrez comment sont les camps de travaux forcés lorsque vous y serez" et ils ont aussi dit "tous les gens comme vous devraient être exécutés". Les agents persécuteurs infligèrent aussi d’énormes amendes aux pratiquants. Après avoir escorté un pratiquant de retour de Beijing, ils lui ont confisqué tout son argent.

Political and Security Section of Dongfeng County's Police Department: 011-86-437-6222123
Commissariat de Police du Comté de Dongfeng, Service Politique et Sécurité: 011-86-437-6222123

Dongfeng County Detention Centre: 011-86-437-6222263
Centre de détention du Comté de Donfeng: 011-86-437-6222263

Nantunji Town Police Department: 011-86-437-6340003
Service de police de la ville de Nantunji: 011-86-437-6340003

(Maître Li est originaire de la province de Jilin)


Ville de LANZHOU, Province de GANSU

Les agents persécuteurs de la ville de Lanzhou ont organisé une classe de lavage de cerveaux dans un entrepôt d’un grand magasin du quartier de Gongjiawan. Ils accrochèrent un écriteau portant la mention "Centre d’Education légal". Tout ce qu’ils y faisaient était pourtant profondément illégal, c’était contre la loi et violait la loi.


Plus d’une dizaine de pratiquants de Dafa qui ont été contraints de suivre cette séance de lavage de cerveau avaient soit été arrêtés de force ou avaient été pris au piège. Plusieurs d’entre eux avaient été enlevés alors qu’ils étaient au restaurant avec leur famille, d’autres alors qu’ils s’occupaient de leurs parents âgés à l’hôpital et d’autres ont été enlevés de leur lieu de travail.

A leur arrivée à cette session de lavage de cerveau, chacun des pratiquants s’est vu dans l’obligation de donner 6 000 Yuans, en plus des "frais" de nourriture qu’on les forçait à prendre et des "frais de traitements médicaux". Chaque unité de travail assignait deux personnes pour surveiller un seul pratiquant. Ces deux personnes mangeaient et vivaient avec le pratiquant qui devait payer pour leur nourriture et frais d’hébergement.

Cette session de lavage de cerveau est plus terrible que la prison. Les pratiquants ne sont pas autorisés à parler entre eux et n’ont pas non plus de contact avec les autres pratiquants. Ils n’ont pas de droit de visite et ne peuvent voir leur famille. Même les droits humains les plus basiques sont bafoués ici.


Les agents persécuteurs qui "travaillent" ici comprennent des officiels du comité municipal politique et judiciaire, des policiers du commissariat de police municipale, dénommés "experts et savants" et quelques espions ou personnes qui ont abandonné leur pratique de Falun Gong et qui se disent "pratiquants". Le ratio du "personnel" par comparé aux pratiquants de Falun Gong est de 7 pour 1. Chaque jour, de 7 à 8 personnes s’occupent d’un pratiquant, en criant, le menaçant, le maltraitant, en répandant des rumeurs et en le calomniant. Les moyens qu’ils employaient étaient vraiment sans scrupules.


Pendant cette période, ils ont même amené un pratiquant de Dafa du camp de travaux forcés de Ping’antai de la ville de Lanzhou. Ce pratiquant fut battu si sévèrement qu’il ne pouvait plus utiliser ses jambes. Ils l’ont cependant enchaîné alors que ses jambes étaient très enflées. En faisant cela les agents de la persécution du « Centre d’Education légal » essayaient "d’éduquer" ces pratiquants qui refusaient d’abandonner.

Région de GULANG , Province de GANSU

Les autorités sans foi ni loi de la région de Gulang, Province de Gansu ont suivi de près les ordres de Jiang de persécuter les pratiquants de Dafa. Aux alentours du Jour de l’An de 2001, ils ont piégé et kidanppé 12 pratiquants et les ont illégalement détenus pour des durées de 180 à 300 jours. Ils ont aussi extorqué à chaque pratiquant environ 1000 Yuan. Certaines pratiquantes ont été envoyées dans un camp de travail sans aucune procédure légale. On ne leur a montré les documents de détention que lorsqu’elles allaient être emmenées au Camp de Travail Forcé de Ping’antai. Récemment, dès qu’un certain pratiquant était relâché et rentrait chez lui, les exécuteurs du Comité des politiques et des Lois de la région de Gulan et de l’équipe des services de police sont immédiatement venus harceler le pratiquant qui a refusé de les laisser entrer.

En juillet 2001, les documents élucidant la vérité de Dafa et des banderoles de Dafa ont fait leur apparition dans la région. Ils ont attrapé deux pratiquants sous prétexte d’avoir un discussion avec eux et les ont illégalement arrêtés pendant une centaine de jours. Ce faisant, ils leur ont également extorqué beaucoup d’argent.


Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/2/17/18869.html
Chinese version available at http://www.minghui.org/mh/articles/2002/2/11/24751.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.