Deux pratiquants de Falun Gong meurent en détention le Jour du nouvel An.

Enchaînement de drames dans la Province de Jilin, premier endroit où le Falun Gong a été enseigné
 

9 janvier 2002 (Centre d’Information du Falun Dafa)—Deux pratiquants de Falun Gong de la Province de Jilin sont morts le 1er janvier 2002, alors qu’ils étaient en prison. D’après des informations locales, les deux n’étaient détenus que depuis peu et étaient en bonne santé avant leur incarcération.

La police a informé la famille de M. Fu Chunsheng de la mort de celui-ci le 1er janvier 2002, bien qu’ils n’aient pu voir le corps que le 5 janvier. M. Fu, un employé de l’Usine d’Ingéniérie de l’Eau de la ville de Jilin, avait été arrêté chez lui quand, lors d’une vaste opération de perquisitions, la police avait trouvé des livres du Falun Gong à son domicile, le 28 décembre. Fu venait d’être libéré d’un camp de travail où il avait été emprisonné pour être allé faire appel à Pékin en décembre 1999. Les détails sur sa mort sont le sujet d’une enquête actuellement en cours.

Mme Wang Xiufen, 36 ans, une professeur d’anglais de l’Ecole d’Agronomie de la province de Jilin vivait dans le district Zuojia de la province de Jilin. Elle avait été arrêtée le 21 décembre 2001 alors qu’elle distribuait des prospectus révélant les violations des droits de l’homme dont sont victimes les pratiquants de Falun Gong dans le bourg Tumenling de la ville de Jiutai (aux alentours de Changchun). Elle avait été détenue dans la prison de Jiutai et y avait commencé une grève de la faim. Le 1er janvier, elle est morte des blessures causées par les méthodes d’alimentation forcée. D’après des informations en Chine, la police exerce des pressions sur sa famille pour que celle-ci garde le silence.

Un employé de l’Ecole de mme Wang a confirmé sa mort aux journalistes, ajoutant qu’elle était un « assez bon » professeur, mais n’avait plus pu travailler depuis sa détention.

La province de Jilin, où le Falun Gong fut d’abord publiquement enseigné, a été le théâtre d’une répression particulièrement dure. Au moins 36 pratiquants de Falun Gong y sont morts depuis le début de la persécution, ce qui représente plus de 10% du total des 338 décès confirmés.

Des sources gouvernementales indiquaient en octobre 2001 que le nombre réel de victimes de la persécution, décédées suite aux tortures ou aux mauvais traitements, dépasse les 1600.


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/1/9/17572.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.