Les anciennes Sciences et Technologies de la Dynastie Tang

La technologie industrielle et mécanique de l’ancienne Chine était très avancée. Des ingénieurs de cette époque spécialisés en mécanique étaient capables de créer plusieurs sortes de robots merveilleux. Par exemple le Roi Mu (976 – 922 B.C) de la Dynastie Zhou Occidental (10ème siècle – 771 B.C.) alla en inspection dans son empire de l’ouest. Un artisan doué du nom Yan Sho créa un robot pour le plaisir du Roi pendant la visite de ce dernier. Ce robot pouvait chanter et danser comme une personne réelle. Il avait aussi des organes, des os, des muscles, des nerfs, une peau et des cheveux comme une personne réelle.


Un livre ancien appelé “Nouvelles de Voyages",raconte qu’au début du règne de l’Empereur Tang Xuan Zhong Kai Yuan, quelqu’un répara le véhicule de voyage de l’empereur au palais. Daifeng Ma était un artisan accompli de la Région de la côte est. Il réparait et remettait à neuf des objets tels des chariots, des tambours enregistrant les distances d’un voyage, des oiseaux pour indiquer la direction du vent. Ces objets étaient d’une délicatesse encore plus subtile que ceux des temps anciens.


Daifeng Ma fabriqua aussi une coiffeuse pour une reine avec un miroir au centre et deux rayons avec des portes au dessous. Quand la reine voulait s’habiller et se maquiller, le miroir et les tiroirs s’ouvraient automatiquement. Alors un robot féminin en bois apparaissait avec les affaires de toilettes. Quand la reine avait récupéré les serviettes, la statuette en bois rentrait de nouveau dans le meuble. La statuette en bois présentait à la reine du rouge à lèvre, de la poudre, un crayon de maquillage et des ornements pour cheveux. Puis le robot en bois rentrait dans le meuble et les portes se fermaient automatiquement. Dès que les portes se fermaient quelqu’un enlevait la coiffeuse. Le haut de la coiffeuse était décoré de peintures dorées, argentées et colorées. La robe et les ornements du robot étaient d’une très grande délicatesse.


Pendant des années, Daifeng Ma fabriqua différents instruments pour l’Empereur dans le palais, mais ce dernier ne lui donna jamais de position officielle. Ce qui couvrait de honte Daifeng Ma était que l’Empereur avait juste demandé à ses gens de lui donner de la nourriture et le nécessaire pour sa vie de tous les jours. Daifeng demanda à l’Empereur de lui permettre de fabriquer des articles mécaniques utiles comme des récipients pour boisson et une tirelire. L’Empereur Xuanzhong accepta. Tous les récipients pour boisson étaient faits en argent. Les récipients et la tirelire étaient actionnés mécaniquement. Les récipients pouvaient s’ouvrir sur les quatre faces afin de laisser passer le vent. Le vent faisait tourner la machinerie de l’intérieur, formant une opposition négative et positive, permettant au vin de jaillir comme de l’eau de source et remplir tous les pichets et les tasses. En plus, une main mécanique contrôlait le débit du vin. Ces inventions étaient les plus extraordinaires et les plus ingénieuses que la nature ait jamais créée.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.