Han Zhihe, ingénieux artisan de la Chine ancienne

(L'Ancienne technologie chinoise était très avancée notamment dans le domaine de l'ingénierie mécanique ; des ingénieurs mécaniques étaient alors connus pour leur capacité à créer toutes sortes de robots merveilleux. Lorsque le Roi Mu (976 – 922 Av. JC) de la Dynastie Zhou de l'Ouest (10éme siècle – 711 Av. JC) mena une tournée d'inspection dans l'ouest de son Empire, un talentueux artisan du nom de Han Zhi fabriqua spécialement un robot pour divertir le Roi durant sa tournée. Ce robot pouvait chanter et danser. Il avait aussi des organes extrêmement réalistes, os, muscles, articulations ainsi que de la peau et des cheveux.)


Voici quelques histoires à propos de Han Zhihe.


Han Zhihe était originaire du Japon. Il vécut en Chine durant la période de l'Empereur Xianzong (806 – 820 après JC) de la Grande Dynastie Tang et travaillait en tant que garde de la Cour impériale chinoise. Han était également un brillant ingénieur en mécanique. Il créait des phénix, des grues, des corneilles, des pies, entièrement en bois, capables de boire, manger et gazouiller comme de véritables oiseaux. Il avait également installé à l'intérieur des oiseaux de bois des dispositifs mécaniques permettant de les faire voler. Après avoir tourné les manivelles, ces oiseaux artificiels pouvaient faire flotter leurs ailes sur une distance équivalente à 100 à 200 fois le pas d'un homme moyen, avant de décoller et de voler dans le ciel jusqu'à 100 mètres d'altitude. Han Zhile avait aussi fabriqué des chats en bois capables d'attraper des oiseaux et des souris.


Han présenta à l'Empereur Xianzong ses merveilleuses créations à la grande joie de ce dernier. Han avait même fabriqué un lit en bois qui mesurait plusieurs pieds de hauteur. Le lit était décoré avec de l'or, de l'argent, et des peintures colorées. Han l’appelait " Le lit avec dragon à la demande". Le dragon était caché à l'intérieur du lit, et n'apparaissait que lorsqu'on s'asseyait sur le lit. Le dragon bondissait hors du lit la tête dressée, révélant ses griffes, ses écailles, ses moustaches et le reste de son corps. Lorsque le lit fut présenté à l'Empereur Xianzong dans son palais, ce dernier voulut l'essayer et s'y assit . Tout à coup, un incroyable dragon surgit faisant sursauter de frayeur l'Empereur. Terrifié, l'Empereur ordonna aussitôt que le lit soit évacué hors du palais.


Quand Han apprit l'incident, il se précipita au palais, s'agenouilla devant l'Empereur Xianzong, puis se prosternant, déclara : "Mon intention n'était pas de faire peur à votre majesté. Permettez-moi d' offrir à votre majesté un autre cadeau pour le divertir, si cet humble présent lui agrée, alors peut-être m'épargnera-t-elle la peine de mort ." Han chercha dans sa robe et sortit une boîte de quelques pouces de largeur faite de bois de paulownia*. La boîte contenait 100 à 200 geckos de couleur rougeâtre orangée, ce qui était inhabituel pour des geckos. Han Zhihe expliqua qu'il les avait nourris avec du cinabre. (mercure rouge artificiel sulfureux utilisé en tant que pigment.) Han ouvrit la boîte et laissa les geckos en sortir. Puis, il les divisa en cinq équipes et leur ordonna d'interpréter une danse traditionnelle chinoise appelée Liang Zhou. L'Empereur Xianzong appela les musiciens de la cour pour accompagner leur danse. Les geckos dansaient gracieusement en cadence et en rythme sur la musique. Quand arriva le passage musical où le danseur devait chanter un vers, au lieu de chanter, les geckos se mirent à ronfler à l'unisson. Quand la musique s'acheva, les geckos rentrèrent dans leur boîte de façon ordonnée, comme si chacun savait avoir une place particulière. Puis, Han plaça un gecko sur un de ses doigts. Le gecko attrapa rapidement toutes les mouches à portée. Tel un aigle attrapant des moineaux, le gecko ratait rarement sa proie.


L'Empereur Xianzong fût si impressionné qu'il offrît à Han toutes sortes d’étoffes colorées, de manteaux et d'argent. Cependant, sitôt sorti du palais, Han se débarrassa de tous ces présents. Une année passa, et personne depuis lors n'entendit plus jamais parler du mystérieux artisan.

*Paulownia: un genre d'arbre chinois de la famille des gueules de loup; le Paulownia Tomentosa est en particulier largement cultivé pour ses bouquets de fleurs violettes et parfumées.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.