Lettres de soutien de membres éminents du Parlement du Royaume Uni

Lettre du candidat Libéral Démocrate Britannique au Parlement
Jeremy Wilcock
24 mai 2001
Cher M. XXX,
Je vous remercie pour votre lettre du 18 mai, que j'ai lu avec intérêt et grande sympathie.
Un précepte fondamental de la philosophie Libérale Démocrate est le droit pour un individu de dire, de faire et de penser ce qu'il veut, à condition qu'aucun être vivant ou environnement ne souffre de cette liberté individuelle.
En conséquence, nous nous opposons à toute brèche dans les droits humains et jugeons cette oppression soutenue par l'état complètement inacceptable. Je pense que vos pratiquants doivent être libres d'exercer leurs croyances sans interférences. Si je suis élu, j'exhorterai le Gouvernement à faire des droits de l'Homme et du respect des croyances les éléments de base à toute discussion commerciale ou d'aide internationale. Face aux chinois, je crois qu'une diplomatie douce serait plus efficace, surtout si nous pouvons leur expliquer qu'il n'y a rien à craindre de la part du Falun Gong. En dernier recours, je suggérerais aux gouvernements de relâcher les contacts diplomatiques et de suspendre les aides ou crédits, au cas où ils persisteraient à persécuter les membres de leur propre communauté.
Si vous avez d'autres points à mentionner, n'hésitez pas à m'en faire part. Dans le cas contraire, permettez-moi de vous souhaiter plein succès dans votre campagne visant à informer le public de ces violations des droits humains.
Cordialement,
Jeremy Wilcock
Lettres de soutien d'évêques anglais
Lettre de l'évêque de Buckingham, GB
3 Mai 2001
Cher Mr XXX,
Je vous remercie sincèrement pour votre lettre du 29 avril 2001 comprenant les informations sur votre organisation. Je vous écris pour vous dire que j'approuve votre campagne visant à venir en aide à ceux dont les droits humains sont bafoués. J'ai été intéressé par les informations que vous m'avez communiquées et je suis reconnaissant à vous et à vos collègues pour y avoir consacré du temps. Je prends cette occasion pour vous souhaiter plein succès pour la cause de ces gens dont on ne respecte pas les droits.
Mes bons vœux vous accompagnent.
Lettre de l'évêque d'Oxford, GB
10 Mai 2001
Cher M. XXX
Je vous remercie pour votre lettre et les documents annexes. Je soutiens le désir des pratiquants de Falun Gong de parler et de pratiquer selon leurs convictions, et je suis donc tout à fait disposé à soutenir l'association en leur nom.
Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/10/28/15168.html

Lettre du Membre du Parlement Européen Ian Hudghton
10 Septembre 2001
Cher M. XXX,
Un grand merci pour votre lettre du 24 août m'informant de l'important travail de votre association. Vos efforts pour défendre les droits des pratiquants de Falun Gong en valent vraiment la peine, gagnant une grande force en réunissant les peuples d'Europe pour mettre fin à cette injustice.
Soyez assurés de mon soutien dans la cause que vous défendez. J'ai d'ailleurs envoyé il y a quelques temps une lettre au Comité du Prix Nobel afin de soutenir la candidature de Li Hongzhi concernant l'attribution du Prix Nobel de la Paix, et, j'attends leur décision pour le mois prochain avec grand intérêt.
Je vous remercie de m'avoir communiqué vos préoccupations. En tant que Membre de Parlement Européen, je continuerai à faire tout ce que je peux pour mettre un terme à toutes les violations des droits humains dans le monde.
Sincèrement vôtre,
Lan Hudghton MPE

Lettre de John Wilkinson, membre de la Maison de Commons
10 Mai 2001
Cher M. XXX,
Je vous remercie pour votre lettre du 28 avril concernant le Falun Gong. Je pense que le gouvernement de la République Populaire de Chine s'est comporté de manière outrageante, en discriminant et parfois en persécutant les pratiquants de Falun Gong.
J'ai déjà émis des protestations face à l'ambassadeur de la République Populaire de Chine, et je pense que le gouvernement britannique s'est montré trop peu critique vis-à-vis de cette affaire.
Je continuerai à soutenir les pratiquants de Falun Gong dans la République Populaire de Chine. C'est une question de droits humains fondamentaux.
Sincèrement vôtre,
John Wilkinson

Lettre du Dr. Stephen J. Ladyman Membre du Parlement dans la Maison de Commons
12 mai 2001
Cher M. XXX,
Je vous remercie pour votre lettre du 28 avril. Bien entendu, je soutiens le besoin de protéger les pratiquants de Falun Gong et de veiller à leurs droits humains. J'ai signé des Motions Matinales à cet effet dans la Maison de Commons.
Sincèrement vôtre,
Dr. S. J. Ladyman MP
Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/10/28/15167.html

Lettre de Colin Wells, Bureau Britannique des Affaires Etrangères et du Commmonwealth, Département de Hong Kong
9 juillet 2001
Cher M. XXX
Je vous remercie pour votre lettre du 14 juin adressée à la Chancelière, Baronne Symons de Vernham Dean et à la Baronne Amos concernant le traitement des pratiquants de Falun Gong par les autorités chinoises. Il m'a été demandé d'y répondre. Nous avons été profondément touchés par le sort des dirigeants et adhérants Falun Gong depuis que ce groupe de Qigong a été banni en juillet 1999. Croyant qu'il représente un danger pour la sécurité de l'état, les autorités chinoises se sont engagées dans un programme répressif de "rééducation" des adhérants et condamnant à de lourdes sentences les dirigeants du mouvement. Il y a eu de nombreux rapports de mauvais traitements en détention ou pendant les interrogatoires. A travers notre politique de dialogue avec les chinois, nous avons fait savoir que nous jugions ces actions inacceptables et en contradiction flagrante avec les termes de l'Accord Interrnational sur les Droits Politiques et Civils que la Chine a signé en 1998 mais qu'il lui reste encore à ratifier. Le Falun Gong a été porté au plus haut niveau face aux autorités chinoises. Le Premier Ministre s'est exprimé dans ces termes lors de sa rencontre avec le Président chinois Jiang Zemin le 19 Octobre 1999. Robin Cook, occupant alors le poste de Secrétaire aux Affaires Etrangères, pressa le Ministre chinois des Affaires Etrangères, Tang Jiaxuan, le 12 septembre à New York, de prendre d'urgentes mesures afin de rétablir le respect de la lutte pour les droits humains.
Nous soulevons également le sort des adhérents Falun Gong durant les dialogues réguliers GB/Chine sur les Droits de l'Homme. Pendant la dernière session tenue à Beijing du 12 au14 février, en sus de la récapitulation de nos préoccupations générales, nous avons également attiré l'attention sur la manière dont les manifestants de Falun Gong étaient traités sur la Place Tiananmen Square, le 1er octobre 2000 et le 1er janvier. Nous avons recherché des détails concernant quelques cas individuels de Falun Gong.
[...]
Plus récemment, Audrey Glover, à la tête de la Délégation Britannique à la Commission des Nations Unies sur les Droits de l'Homme, pendant une visite en Chine le 9 juillet, a appelé les autorités chinoises à interrompre la détention administrative, un système utilisé contre les adhérents Falun Gong qui permet la détention sans procès. Le dialogue ne nous empêche nullement d'être publiquement critiques sur les dossiers chinois. Quand le Ministre d'Etat du moment, John Battle, s'adressa à la Commission des droits de l'Homme des Nations Unies CUR) en mars, il exprima la préoccupation du Gouvernement sur la situation du Tibet, les continuelles arrestations et harcèlement des activistes de la démocratie, les pratiquants des religions et les membres du Falun Gong ainsi que l'utilisation excessive de la peine de mort. Ses remarques ont provoqué un droit de réponse immédiat de la délégation chinoise, qui condamnèrent ses commentaires.
Les autorités chinoises ne peuvent avoir aucun doute sur la force de nos sentiments sur cette importante question. Nous continuerons à les inciter au respect des droits humains pour tous les citoyens chinois, y compris les membres du Falun Gong.
Colin Wells
Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/10/28/15166.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.