Le Parlement Européen et la Chine se réunissent pour discuter la question des droits de l'homme

Les officiels des droits de l'homme au Parlement Européen s'engagent à donner leur soutien au Falun Gong jusqu'à la fin de la persécution

Du 23 au 25 octobre, le Parlement Européen et la Chine se sont réunis à Beijing pour discuter la question des droits de l'homme. Avant la réunion, les pratiquants européens de Falun Gong ont communiqué avec les ambassadeurs de leur pays respectif à Beijing et leur ont donné les informations récentes sur la persécution des pratiquants par le gouvernement chinois. Les pratiquants d'Europe ont aussi appelé les ambassadeurs européens à Beijing afin qu'ils fassent un appel au gouvernement chinois en vue d'obtenir la libération des pratiquants détenus dans des prisons chinoises, en particulier Zhao Ming de l'Irlande et Teng Chunyan des États-Unis.
En tout 15 ambassadeurs des pays d'Europe et des Membres du Parlement Européen ont eu des nouvelles de leurs compatriotes pratiquant le Falun Gong. Les pratiquants voulaient s'assurer que les ambassadeurs et les Membres aient une bonne compréhension de Falun Gong et de la cruelle persécution menée par les autorités chinoises, pour leur permettre de lancer un appel en faveur des droits de l'homme et de la justice afin d'aider à stopper cette persécution.
Les 15 officiels et ambassadeurs ont répondu aux pratiquants qu'ils étaient au courant de Falun Gong et de leur croyance en Vérité, Compassion et Tolérance, et que la campagne de persécution orchestrée par le gouvernement chinois était une terrible violation des droits de l'homme qui devrait être stoppée par les efforts conjoints des personnes ayant bon cœur, des gouvernements et des organisations non-gouvernementales. Ils ont aussi dit qu'ils ont essayé différents moyens pour développer des négociations positives sur les droits de l'homme avec Beijing, qu'ils ont voulu résoudre la question de Falun Gong d'une manière pacifique, et qu'ils allaient continuer à donner leur soutien aux pratiquants de Falun Gong jusqu'à la fin de cette persécution. Les officiels européens ont aussi dénoncé le comportement singulier des délégués chinois. Il paraît que ces derniers ont maintenu une attitude assez décente en ce qui concerne d'autres sujets discutés à l'exception de la question de Falun Gong. À chaque fois que le Falun Gong était mentionné, ils devenaient anxieux et nerveux, et frappaient parfois la
table avec force, jetant ainsi la documentation sur le Falun Gong qui leur a été remise par les officiels européens. Ils ont même révélé aux pratiquants : « La réaction des délégués chinois démontre leur comportement terrible face au problème de Falun Gong et des pratiquants. Leur réaction étrange nous prouve, Européens, qu'ils avaient peur de la mention de Falun Gong et qu'ils avaient peur d'expliquer la persécution de Falun Gong. »
Ils savent que plus ils dissimulent les faits, plus ils exposent de lacunes, et alors plus ils exposent la vérité sur la persécution. Cependant, nous, les pratiquants de Falun Gong, n'avons pas peur de quoi que ce soit, parce que ce que nous faisons est juste et est révélé entièrement au public. Tout ce que nous voulons c'est que les personnes sachent ce qu'est le Falun Gong, la Vérité, Compassion et Tolérance, et qu'elles aient une vie heureuse mentalement et physiquement.
Chaque pratiquant a été ému par le grand soutien accordé au Falun Gong par les officiels Européens. Nous savons que des gens ayant bon cœur commencent à prendre conscience de cette persécution et que la bonne nature de toute la race humaine en prend conscience aussi.
Au nom de tous les pratiquants, tous les officiels européens ont exprimé aux délégués chinois pendant la réunion , que le Parlement Européen lançait un appel au gouvernement chinois pour qu'il arrête immédiatement la persécution et résolve la question de Falun Gong pacifiquement. Cependant les délégués chinois ont réagi négativement, en répondant qu'ils utilisaient des « méthodes d'éducation » afin de « réformer » les pratiquants, et qu'ils continueraient à le faire jusqu'à la disparition complète de Falun Gong. Les officiels européens ont ajouté que, malgré le comportement insolent des délégués chinois, ils n'abandonneraient pas et espéraient que leurs efforts continuels pourraient à un certain moment changer la situation. Nous leur avons exprimé notre reconnaissance et avons ajouté que nous aussi, les pratiquants de Falun Gong, n'abandonnerions pas.
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/12/6/16554.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.