La mort d'un gréviste de la faim du Falun Gong révélée par ses co-détenus

La mort d'un gréviste de la faim du Falun Gong révélée par ses co-détenus

3 Décembre 2001 (Centre d'Information du Falun Dafa) - Un homme qui s'était mis en grève de la faim après avoir été torturé en camp de travail est mort dans un hôpital en Chine, d'après trois compagnons qui avaient fait la grève de faim en même temps que lui.
M. Chen Dewen, âgé de 40 ans, un pratiquant de Falun Gong de la ville de Huludao, Province de Liaoning, est mort à la mi-mars 2001. Ses trois compagnons de cellule, aussi pratiquants de Falun Gong, ont été témoins des tortures subies par Chen. Les quatre avaient été menottés à des lits, frappés avec des matraques électriques, et alimentés de force avec de l'eau saturée de sel pour avoir refusé de porter les uniformes de la prison. Ils avaient commencé une grève de la faim et, 10 jours après, Chen avait été emmené, mourant, à l'hôpital.
En ligne avec la politique d'attribuer toutes les morts de pratiquants de Falun Gong à des "suicides" ou à des "causes naturelles", la police a indiqué que Chen était mort suite à un arrêt cardiaque.
Le directeur de la prison impliqué dans ce crime, Liu Guohua, et le gardien, Wang Shiengli, n'ont pu être contactés pour donner leurs commentaires. Des officiels du camp de travail ont mentionné que Liu était "dans un bureau éloigné" et ne pouvait être joint par téléphone.
Au moins 30 pratiquants de Falun Gong de la Province du Liaoning sont morts des tortures infligées par la police depuis le début de la campagne de persécution. Des officiels du gouvernement chinois ont révélé que, dans toute la Chine, plus de 1 000 personnes ont été tuées.
"Récemment, la Province du Liaoning a souffert une sécheresse extrême et une attaque par des nuées de sauterelles, " a fait remarquer Feng Yuan, la porte-parole de centre d'information sur le Falun Dafa. "La ville de Huludao a étéparticulièrement gravement atteinte. Dans la culture chinoise traditionnelle, de tels phénomènes naturels sont considérés comme liés au comportement humain... peut-être ceci est-il une façon pour la nature de dire que cette persécution est absolument inacceptable. "
Les pratiquants et les défenseurs du Falun Gong en Amérique du Nord et en Europe demandent l'abolition du bureau de 6-10, "une institution formée avec pour but unique la persécution du Falun Gong en Chine. "les lois fondamentales de respect de l'être humain semblent être flexibles quand il s'agit du Falun Gong, " a indiqué Mme.Yuan. " Jiang Zemin a autorisé l'emploi de la force, même si la mort doit s'ensuivre, et toutes les atrocités - contre des personnes qui lancent simplement un appel pacifique pour leurs droits"





Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.