L’Histoire de Cicada d’Or montre les graves conséquences de ne pas respecter la Loi de Bouddha

On trouve l’histoire de Cicada d’Or dans le chapitre 100 de Voyage à l’Ouest (aussi connu comme le Roi Singe). Le titre du chapitre est « Le but de rechercher les soutras bouddhiques est accompli. Les Cinq Saints Prêtres ont atteint la Vérité. » Selon l’histoire, Bouddha Sakyamuni parlait au Prêtre de Tang et à ses trois disciples [le Roi Singe, Pigsy et Sandy] alors qu’il allait leur donner leur rang céleste au Paradis. Bouddha Sakyamuni expliquait au Prêtre de Tang, « dans une existence antérieure, tu étais mon deuxième disciple et étais appelé Cicada d’Or, mais parce que tu n’a pas prêté attention à mon enseignement et tu t’es montré irrespectueux, je t’ai fait renaître à l’Est. »

Malgré que Cicada d’Or fut son second disciple, Bouddha Sakyamuni ne fit pas semblant de n’avoir pas entendu lorsque Cicada d’Or montra de l’irrespect envers la Loi de Bouddha. Chaque être est égal devant la Loi de Bouddha. Tous ceux qui se montrent irrespectueux envers la Loi de Bouddha auront à faire face aux graves conséquences, aussi Bouddha Sakyamuni le bannit du Paradis pour le règne humain où il dut souffrir calamités et épreuves. Il arrangea que Cicada d’Or naisse homme et cultive pendant dix incarnations d’affilée. A la dixième incarnation, Cicada d’Or arriva presque à l’âge d’un an où on le mit dans un panier qui fut placé sur la rivière.

Cicada d’Or grandit orphelin et devint moine dans un temple Bouddhiste. Lorsqu’il alla en voyage à l’Ouest à la recherche des soutras Bouddhistes, il rencontra calamités et épreuves. Il du être déterminé et maintenir de fortes pensées droites afin d’obtenir Fa [Loi et principes d’Ecole de Bouddha] , passer chaque test et surmonter chaque calamité durant le voyage à l’Ouest. S’il échouait, il aurait enduré toutes les épreuves en vain, et aurait pu être tué par les monstres durant le voyage.

Cicada d’Or et ses disciples étaient si déterminés à obtenir la Loi de Bouddha qu’aucune épreuve ou calamité ne pouvait les éloigner de leur but et les empêcher de retourner au Paradis. Ils durent endurer et surmonter précisément quatre vint une calamités avant de pouvoir retourner à l’Est avec les soutras Bouddhiques authentiques. Leurs épreuves démontraient la gravité de montrer de l’irrespect envers la Loi de Bouddha et combien de souffrances on doit payer pour rembourser le pêché.

Bouddha Sakyamuni est au niveau de Tathagata. Cicada d’Or avait était irrespectueux envers la Loi de Bouddha d’un Tathagata. Il du souffrir dix incarnations pénibles parce qu’il avait raillé la Loi du Tathagata. S’il avait calomnié ou injurié la Loi de Bouddha à un niveau plus élevé que Tathagata, il aurait eu à souffrir des malheurs encore plus grands. On ne peut qu’imaginer l’ampleur du pêché consistant à calomnier la Loi la plus fondamentale de l’univers ou à injurier le Seigneur des Bouddhas.

L’histoire de Cicada d’Or nous laisse imaginer la destinée qui attend ceux qui calomnient la grande Loi de l’univers. Peu importe quelle est leur origine ou quel haut niveau ils avaient au ciel, ils feront face à la rétribution karmique pour leurs crimes. L’histoire de Cicada d’Or rappelle aussi aux disciples de Dafa la suprême importance et la magnificence de clarifier la vérité à propos de Falun Dafa aux gens du monde pour leur offrir le salut.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.