Le « Bureau 610 » de Chongqing élimine des témoins potentiels en les tuant par « l'euthanasie » médicale

Afin d'éliminer physiquement les pratiquants, ils ont mis en place de nouvelles méthodes de persécution. Voici quelles sont leurs stratégies :

1. Ils libèrent les pratiquants dont les périodes d'emprisonnement obligatoires dans des camps de travail ou des fermes de labeur arrivent à terme (incluant ceux relâchés sous caution pour subir des traitements médicaux). Obéissant aux ordres du « Bureau 610 » régional, les chefs des unités de travail des pratiquants envoient ceux qui ont retrouvé leur liberté dans des centres de lavage de cerveau dirigés par les autorités locales pour subir d'autres sévices. C'est ce qui est arrivé à ceux du quartier Chongqing Shapingba qui ont été libérés puis transférés à l'hôtel Chongqing Geleshan pour endurer des sessions de lavages de cerveau. Parmi eux se trouvaient le professeur de l'université de Chongqing, Zhang Yougao, et un physicien de Changshou, Li Chunyuan.

2. La deuxième stratégie consiste à ordonner au personnel des unités de travail des pratiquants à envoyer ceux qui sont libérés dans des hôpitaux pour subir la torture. Puis, il reçoivent une injection d'une substance similaire à celle utilisée dans des cas d'euthanasie médicale. Un certificat est alors émis indiquant que le cancer est la cause du décès. Il est presque certain qu'un pratiquant de Chongqing, Mo Shuijin a été tué de cette façon.

Nous lançons un appel urgent aux organisations internationales prônant les droits de l'homme et d'autres organisations internationales militant contre la torture d'investiguer ces atrocités et de faire la lumière sur ces cas. Nous espérons que des gens ayant bon cœur nous aideront, et que les pratiquants en Chine résisteront fermement à cette nouvelle série de persécution.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/11/25/16178.html
http://minghui.cc/mh/articles/2001/11/24/20291.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.