Une ancienne enseignante ayant été torturée jusqu'à l'article de la mort, est condamnée à nouveau pour avoir écrit des lettres au Premier ministre chinois

Une ancienne enseignante de 50 ans de la ville de Shulan, province de Jilin a été condamnée à 3 ans et demi fin décembre 2020 pour avoir écrit des lettres à Li Keqiang, le Premier ministre du Parti communiste chinois pour demander justice pour le Falun Gong.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle et méditative qui est persécutée par le Parti communiste chinois (PCC) depuis 1999.


Song Yanqun

Mme Song Yanqun a été arrêtée le 26 mars 2020. La police a déclaré que ses lettres à Li avaient été retournées par Pékin et que le Bureau national des appels leur avait ordonné d'arrêter Mme Song.


Mme Song a dit: "Je cherche simplement justice pour ma foi. Je n'ai rien fait de mal, pourtant j'ai été torturée presque à mort en prison. Je souffre encore de nombreux problèmes de santé et je ne peux pas vivre normalement. Quel est le problème avec le fait que j’écrive au premier ministre? "


Alors que Mme Song était détenue au centre de détention de la ville de Jilin, sa famille et son avocat ont soumis deux demandes pour pouvoir l’emmener passer un examen physique, car elle souffrait encore de traumatismes mentaux et physiques dus à la persécution précédente. Les autorités ont rejeté leurs demandes et déclaré que c'était la même chose que de la libérer s’ils lui permettaient d'aller à l'hôpital. Ils ont également indiqué lui donner une peine lourde, selon un ordre de la commission des affaires politiques et juridiques de la ville de Shulan, une agence extrajudiciaire chargée de persécuter le Falun Gong.


Mme Song a été jugée par le tribunal de la ville de Shulan par vidéoconférence le 10 novembre 2020. Son avocat a plaidé non coupable pour elle et elle a également témoigné pour sa propre défense.


Le tribunal a informé la famille de Mme Song fin décembre qu'elle avait été condamnée à 3ans et demi. Le juge l'a autorisée à faire appel du verdict, mais sans l'aide de son avocat ou de sa famille.


Avant sa dernière condamnation, Mme Song a passé 12 ans en prison entre 2003 et 2014. Elle était dans un état grave et avait été réduite à la peau et aux os lorsqu'elle a été libérée.


Mme Song Yanqun après avoir subi une décennie d'abus et de torture en prison


Mme Song a été arrêtée plusieurs fois depuis lors avant d'être à nouveau condamnée à la prison.


Alors qu’elle demandait sa libération au commissariat, son père a dit à la police que l'emprisonnement et la torture de dix ans que Mme Song avait subis avaient causé de terribles traumatismes à son corps et à son esprit. Même si des années se sont écoulées depuis son retour à la maison, elle ne s'est toujours pas remise. Elle a déclaré qu’écrire des lettres d'appel aidait à soulager la douleur dans son cœur et qu'elle écrivait des lettres chaque jour, passant parfois la nuit à écrire.


Voir également :

En français sur ce site :
Pratiquante de Falun Dafa, Mme. Song Yanqun est de nouveau attachée au "Lit de la mort" dans la prison pour femmes de Changchun City (Photo)

La prison pour femmes de Heizuizi refuse son droit de visite à la famille de Mme Song Yanqun, affaiblie par la torture et une grève de la faim

et de nombreux autres articles disponibles dans la version anglaise :
Tortured to Near Death, Former Teacher Sentenced Again for Writing Letters to China's Premier


Version chinoise:
给总理写信-吉林舒兰市女教师又被非法判三年半

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.