Une femme de 81 ans du Liaoning condamnée à deux ans de prison pour sa croyance

Des fonctionnaires de la Cour se sont rendus au domicile de Mme Hong Shuyun le 25 juin 2019 pour lui annoncer qu'elle avait été condamnée à une peine de deux ans de prison et à une amende de 5000 yuans pour sa croyance dans le Falun Gong.


Mme Hong, une résidente de 81 ans de la ville de Fushun, dans la Province du Liaoning, a été emmenée dans le Centre de Détention de Nangou quelques heures plus tard pour un examen médical. Après que Mme Hong soit rentrée chez elle, les responsables ont déclaré qu'ils demanderaient des examens physiques supplémentaires afin de la détenir.


Le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est un système de méditation composé d'exercices physiques et du principe de Sincérité-Bonté-Patience. Après que le Parti Communiste Chinois (PCC) ait commencé à persécuter le groupe en juillet 1999, un grand nombre de pratiquants ont été arrêtés, détenus et torturés.


La condamnation de Mme Hong est intervenue des mois après que le parquet local et des fonctionnaires du tribunal lui aient rendu visite chez elle pour tenir des "audiences".


Harcèlement et saccage de son domicile

Deux agents du Commissariat de Police de Gongnong dans la ville de Fushun se sont rendus au domicile de Mme Hong le 20 septembre 2017. Ils lui ont montré une photo sur un téléphone portable et déclaré que cette personne avait donné à Mme Hong des calendriers contenant des informations au sujet du Falun Gong. Bien que Mme Hong ait dit ne pas connaître cette personne, la police a commencé à saccager son domicile. Lorsque Mme Hong a clamé son innocence, les agents l’ont bousculée et lui ont demandé sa carte d'identité.


Après le saccage, les autorités ont emporté ses livres et ses documents de Falun Gong, ainsi qu'un ordinateur et des téléphones portables. Mme Hong a ensuite été conduite au poste de police de Gongnong, où elle a constaté que sept pratiquants de Falun Gong y étaient déjà détenus.


Après son interrogatoire et sa détention de nuit, Mme Hong a été envoyée au centre de détention de Nangou. En raison de sa tension artérielle anormalement élevée, les responsables du centre de détention ont refusé de l'accepter. La police l'a ramenée au poste de police et l'a forcée à signer un document déjà préparé avec ses empreintes digitales avant de la renvoyer chez elle


Mise en accusation et audience

Mme Hong a été convoquée au commissariat en mars 2018. La police lui a ordonné de signer des documents stipulant qu’elle renonçait à sa croyance et payer une amende de 3000 yuans.


Mme Hong a expliqué que la liberté de croyance était garantie par la Constitution chinoise et que le Falun Gong améliorait l'esprit et le corps. En fait, sa trachéite et son asthme ont disparu après qu'elle ait commencé à pratiquer le Falun Gong. Elle a refusé de se conformer à la demande de la police et sa belle-fille a été appelée plus tard pour venir la chercher.Mme Hong a expliqué que le droit de croyance était garanti par la Constitution Chinoise, et que le Falun Gong bénéficiait au corps et à l’esprit. En fait, sa trachéite et son asthme ont disparu après qu’elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Elle a refusé de collaborer avec la police et sa belle-fille a été alors sollicitée pour venir la chercher.


Quatre membres du personnel du Tribunal de Wanghua se sont rendus au domicile de Mme Hong le 5 mars 2019 et ont dit qu’elle était poursuivie. Ils sont retournés chez elle le 23 mars et lui ont remis une mise en accusation. Ils lui ont demandé de se préparer pour une audience au tribunal, et elle a dit qu’elle n’irait jamais au tribunal car elle n’avait violé aucune loi. Alors, ils ont dit qu’ils tiendraient une audience à son domicile.


Six agents, dont un président de tribunal, un procureur, et un greffier, se sont présentés au domicile de Mme Hong le 15 avril. Ils lui ont lu un document à voix haute .


Sept personnes sont venues le 31 mai et ont dit qu’elles avaient besoin de tenir une seconde audience pour son cas. Ils ont déclaré qu’ils avaient trouvé 680 DVD à son domicile et que 580 d’entre eux contenaient des informations sur le Falun Gong.


Mme Hong a nié ces accusations, car elle n'était pas au courant de la confiscation d'un grand nombre de DVD à son domicile. Elle leur a également rappelé qu'elle ne connaissait absolument pas la personne dont la police prétendait qu’elle lui avait donné des calendriers.


Ils ont ordonné à sa belle-fille de signer un document, mais elle a empêché la jeune femme de le faire parce que la pratique du Falun Gong n'est pas illégale.


Principal responsable du personnel

Gao Jian : directeur du Tribunal de Wanghua, tel : +86-13904130339


Version en anglais:
http://en.minghui.org/html/articles/2019/7/3/178309.html

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.