La torture par étirement utilisée sur les pratiquants de Falun Gong au centre de détention de Lingyuan

Les gardes du centre de détention de la ville de Lingyuan, dans la province du Liaoning, utilisent la torture par étirement extrême sur les pratiquants de Falun Gong qui refusent de renoncer à leur croyance.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Qu'est-ce qu'une planche d'étirement ?

 
Illustration de la torture par étirement

La torture par étirement consiste à attacher le pratiquant à une planche de contreplaqué de 2 m par 1,5 m dans la position de l'aigle déployé. C'est l'une des tortures les plus couramment utilisées au centre de détention.


À chacun des quatre coins est fixée une chaîne en fer. Les mains et les jambes attachées aux chaînes et le corps étiré au maximum, la victime sera immobilisée et souffrira d'une douleur atroce.


La planche d'étirement peut être couchée à plat ou debout. Elle est également portable et peut être déplacée vers n'importe quelle cellule.


Cas de torture

M. Zhao Changfu, un pratiquant de la ville de Lingyuan, est détenu au centre de détention depuis le 22 août 2018. Le 26 octobre 2018, il a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution. Il a été attaché à la planche d'étirement et soumis à une douleur extrême. Les gardes l'ont également gavé.


M. Zhang Zhenxiang a été une autre victime de cette torture. En novembre 2016, pour le punir de sa grève de la faim, il a été attaché à une planche à l'intérieur d'une cellule d'isolement pendant dix-huit heures. Il a été également gavé. En conséquence, il a développé de l'hypertension.


Début 2017, le centre de détention a mélangé des médicaments à la nourriture et a forcé M. Zhao à manger le repas pour faire baisser sa tension artérielle. M. Zhao a de nouveau entamé une grève de la faim. Cinq jours plus tard, il a été transporté de force à l'hôpital, où il était attaché au lit, et on lui a administré des perfusions intraveineuses. Le lendemain, il a été ramené au centre de détention et attaché à la planche d'étirement dans la cellule d'isolement pendant encore vingt-quatre heures.

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/8/10/178827.html

:
Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.