Le pouvoir de la compassion

Le fondateur légendaire du Taoïsme, Lao-Tseu, a écrit dans le Tao Te King, “Envers ceux qui sont bons (envers moi), je suis bon ; et envers ceux qui ne sont pas bons (envers moi), je suis également bon ; — et ainsi (tous) deviennent bons.” [1] C’est ce que l’on croit et pratique dans le monde entier et à travers l’histoire, comme le montrent les histoires suivantes.


John Augustus, le père de la probation en Amérique
Un jour d’août 1841, il a vu un jeune homme en haillons et à l’air misérable être amené dans la salle d’audience. Il soupçonnait que le jeune homme avait été arrêté pour ébriété en public. Et bien sûr, l’homme a été accusé d’être un vulgaire ivrogne. Cependant, Augustus fut particulièrement touché par le sort de cet homme et a eu pitié de lui. Il a parlé avec l’homme avant que la sentence ne soit prononcée.
“Il m’a dit que s’il pouvait être sauvé de la Maison de correction, il ne goûterait plus jamais à des alcools enivrants ; il y avait une telle sincérité dans sa voix, et un regard exprimant une ferme résolution, que j’ai décidé de l’aider” écrira Augustus plus tard. [2]


Augustus a versé une caution pour le jeune homme, qui a reçu l’ordre de comparaître pour sa faute dans trois semaines. Le jeune homme est resté sobre et a travaillé dur. À l’expiration des trois semaines de probation, il s’est présenté devant le juge, accompagné par Augustus. Augustus a raconté plus tard : “Son apparence entière avait changé et personne, même les agents d’inspection, ne pouvaient croire qu’il était la même personne qui moins d’un mois auparavant, se tenait tremblante dans le box des prisonniers.” [2]


Le juge était satisfait du récit du jeune homme, fourni par un agent de police locale et un pasteur de son église. Il n’a été condamné qu’à une amende de un cent et a pu repartir libre. On a dit que l’homme avait depuis mené une vie sobre et était devenu un bon citoyen.


John Augustus a continué à aider les criminels condamnés. Au moment de sa mort en 1859, John Augustus avait libéré sous caution près de 2000 personnes. En raison des actes de bienveillance d’Augustus, une loi a été promulguée ne 1878 assignant un agent de probation régulier aux tribunaux pénaux de Boston. En 1891, le Massachusetts a adopté un programme similaire et d’autres états ont commencé à prévoir des programmes de probation dans les années suivantes.

Un jeune homme prodigue réformé par une sœur au grand cœur
Xinyu est une pratiquante du Falun Dafa de la province du Guangdong en Chine. Le Falun Dafa (également appelé Falun Gong) est une pratique de raffinement de soi basée sur le principe de sincérité, bonté et tolérance.


Son frère, en revanche, avait vécu une vie irresponsable. Il avait ouvert plusieurs boutiques mais toutes avaient échoué. Il était accro au jeu et accumulait un important montant de dettes. Il avait emprunté de l’argent à tous ses amis et les membres de sa famille. Et en fin de compte, personne ne voulait plus lui prêter de l’argent.


Les parents de Xinyu étaient très déçus de leur fils. Ils ont essayé de l’aider en lui trouvant un emploi d’assistant de police. Cependant, il a dû très vite rembourser 198.000 yuans d’un prêt usuraire. Un jour, il est venu trouver Xinyu en pleurs et l’a suppliée de l’aider.


Xinyu voulait l’aider à revenir sur le droit chemin. Elle a accepté de l’aider à rembourser sa dette. Elle lui a dit également comment le Falun Dafa apprend aux gens à être bons et améliore leurs critères moraux. Même si le frère de Xinyu l’avait déjà entendue parler du Falun Dafa auparavant, cette fois-ci, cela a pénétré.


Xinyu a dit à son frère : "Tu es assistant de police maintenant. Tu peux tomber sur des affaires contre des pratiquants de Falun Dafa. Ce sont tous de bonnes personnes, tu dois les traiter correctement".


“Sœurette, je ne pensais pas que tu m’aiderais. Je te promets que je serai un bon policier et que je ne participerai jamais à la persécution. Si jamais je rencontre des pratiquants de Falun Gong, je serai gentil avec eux,” a-t-il dit, “j’ai vu les changements en toi depuis que tu as commencé à pratiquer le Falun Dafa. J’ai vu une vraie compassion de ta part !”


Xinyu a dit à son frère de lire Zhuan Falun et de réciter : “ Falun Dafa hao ! Zhen-Shan-hao!” (Falun Dafa est bon ! Sincérité-Bonté-Tolérance est bon) Il a été d’accord. Dans les jours qui ont suivi, les gens ont vu son frère changer. Il a complètement arrêté de jouer et a travaillé dur. Les parents de Xinyu étaient très contents des changements de leur fils. Ils ont remarqué : “Seul le Falun Dafa a pu changer son cœur !”


Un mari renaît après avoir appris le Falun Dafa
Une pratiquante de la province du Liaoning m’a raconté l’histoire de son mari.


“Mon mari était une personne belliqueuse depuis son plus jeune âge. Il se battait avec n’importe qui et n’importe où. Il a été renvoyé de l’école à cause de fréquentes bagarres. Au travail, les gens le craignaient à cause de son mauvais caractère. Après notre mariage, nous nous sommes souvent disputés et battus. J’avais des cicatrices sur tout le corps à cause de ses coups. J’ai souvent pensé à divorcer mais j’avais peur. Il était aussi alcoolique et buvait à tous les repas. Quand il était ivre, il se comportait encore plus mal. Nos voisins l’évitaient tous peur des ennuis. Mon beau-père le traitait de voyou et s’inquiétait qu’il ait tout le temps des ennuis.”


“Après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, j’ai appris le principe de sincérité-bonté-tolérance.


Je me suis débarrassée de mon ressentiment envers lui et le traitait lui et ses parents, avec gentillesse. Il voyait ce que le Falun Dafa avait fait pour moi. Un jour, un de ses amis est venu lui rendre visite et l’a encouragé à lire les livres du Falun Dafa et à faire les exercices. Alors mon mari a commencé à pratiquer le Falun Dafa.


“Le Falun Dafa l’a véritablement changé. Il a arrêté de boire et de fumer presque immédiatement. Il a cessé de me battre ainsi que nos enfants. Il a même commencé à faire des tâches ménagères et il a appris à penser d’abord aux autres. C’était un autre homme.”


“Son frère aîné a eu un AVC et souffre de nombreuses maladies et était grabataire, incapable de prendre soin de lui-même. Sa femme était décédée et leur fille vit dans une autre ville. Alors mon mari a quitté son emploi et a pris la responsabilité de s’occuper de son frère. Depuis plusieurs années maintenant, il s’occupe de son frère jour et nuit sans se plaindre.”


“Les gens qui l’avaient connu étaient tous surpris de voir te tels changements en lui. Mes beaux-parents sont si reconnaissants envers le Falun Dafa pour l’avoir changé et sauvé, qu’ils ont commencé eux-mêmes à le pratiquer.


[1] Traduit par James Legge
[2] Un rapport des travaux de John Augustus, Boston 1852, pp. 4-5


Traduit de l’anglais :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/22/185982.html

Version chinoise :
善化人心的力量

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.