Istanbul et Mersin en Turquie : Exhorter la Chine à mettre fin à 21 ans de persécution

Alors que des évènements sont organisés dans le monde entier pour sensibiliser à la persécution du Falun Gong qui a commencé en Chine le 20 juillet 1999 ; les pratiquants d’Istanbul et de Mersin en Turquie, ont organisé, les 17 et 18 juillet 2020, une manifestation pacifique devant le consulat de Chine. Ils ont également présenté une exposition de photos informant sur la persécution et tenu une veillée aux bougies en hommage aux compagnons de pratique morts sous la persécution.


Istanbul
Les pratiquants à Istanbul ont fait une assise d’une heure devant le consulat chinois d’Istanbul le 17 juillet, et ont distribué des dépliants aux véhicules qui passaient.


Manifestation pacifique devant le consulat chinois

Un véhicule s’est arrêté et les occupants sont sortis. Ils pensaient que les pratiquants manifestaient contre la Chine à propos des Turcs Ouïghours et voulaient exprimer leur soutien.


Un pratiquant leur a expliqué comment le Parti communiste chinois persécutait le Falun Gong depuis 21 ans validant même le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de leur vivant.


Un des hommes était Mehmet Reigoglu, chef du district de Tarabya (le district où se trouve le consulat) et également président du club de sports de Tarabya.


Il a déclaré : Jusqu’à maintenant nous étions seulement au courant de la persécution des Turcs Ouïghours.” Son ami Mustafa Kurt, un guide touristique a pris des dépliants et posé des questions.


Mehmet Reisoğlu, chef du district de Tarabya et responsable du Club de Sports, et son ami Mustafa Kurt avec des pancartes condamnant la persécution

Le samedi 18 juillet, les pratiquants ont organisé une activité sur le littoral près du consulat chinois d’Istanbul. Ils ont fait les exercices et clarifié la vérité aux passants.

Pratique des exercices sur la plage de Tarabya


Plusieurs enfants de 13 ou 14 ans à bicyclette se sont arrêtés et ont pris l’information. L’un d’eux a dit qu’il parlerait de la persécution à sa mère, qui est très active sur les médias sociaux. Peu après le début de l’activité, une fille et sa grand-mère sont venues et sont restées jusqu’à la fin. Elles ont fait les exercices et ont pris des renseignements sur la persécution.


Les pratiquants ont commencé une campagne de médias sociaux pour aider à mettre fin à la persécution. Les gens dans toute la Turquie qui sont intéressés sont encouragés à “Être une lumière dans l’obscurité !” Les passants étaient invités à participer à la campagne. Ils avaient leur photo prise et publiée sur instagram et facebook pour sensibiliser les gens à la persécution.


L’infirmière Gülten a soutenu la campagne :“Etre une lumière dans l’obscurité. Elle a partagé cette photo de son compte de média social


Mme Gülten a dit : “l’énergie à cet endroit est belle. C’est une énergie très pure qui attire les gens —cela m’a attirée. J’avais l’impression de courir dans l’herbe pendant que je faisais les exercices.”


Belis, la petite fille de 8 ans de Mme Gülten a fait le cinquième exercice, qui est une méditation assise, en position du lotus complet et a participé à la veillée aux chandelles.


Pendant l’activité un employé consulaire a observé les pratiquants de loin. Les policiers qui étaient là pour protéger les pratiquants ont aidé à prendre une photo. L’activité s’est terminée à 9h30 du soir avec une veillée aux chandelles.


Veillée aux chandelles à Istanbul


Sensibiliser à la persécution à Mersin
A Mersin, les pratiquants ont organisé le 18 juillet une exposition de photos appelée ‘Le parcours du Falun Dafa’. Ils ont présenté le Falun Dafa et sensibilisé à la persécution. L’exposition était organisée en face de l’amphithéâtre en front de mer, la partie la plus fréquentée de la ville. Les pratiquants ont aussi fait les exercices et recueilli des signatures pour aider à mettre fin à la persécution qui dure depuis 21 ans. De nombreuses personnes qui ont entendu parler de la persécution, ont signé la pétition.

L’exposition ‘Le parcours du Falun Dafa’ expliquait comment Maître Li Hongzhi a transmis le Falun Dafa au public en 1992, comment la pratique est devenue populaire en Chine et a ensuite été interdite et calomniée. Le commerce de prélèvement d’organes était expliqué en détail. De nombreuses personnes ayant vu l’exposition étaient très surprises par l'information détaillée sur la persécution du Falun Dafa en Chine et ont signé la pétition sans hésitation.


Senay et Birgül hn

Senay et Birgül ont regardé toute l’exposition et reçu des informations détaillées à propos de la persécution en Chine. Elles ont dit qu’elles étaient contre la persécution et qu’il ne devrait pas y avoir de persécution en Chine. Elles ont aussi signé la pétition.


Un homme et sa jeune fille ont visité l'exposition. Après avoir pris connaissance de la persécution, il a déclaré qu'il y avait une raison pour laquelle le virus qui envahit le monde aujourd'hui est apparu en Chine, et que ceux qui font le mal seront sûrement punis un jour.


M. Emir, un ancien fonctionnaire, a dit après avoir examiné les photos qu’il n’avait jamais entendu parler d’un groupe autre que celui des Turcs Ouïghours qui étaient si terriblement persécutés. Il a signé la pétition en disant qu’il était contre les responsables de la persécution des Turcs Ouïghours et de toute autre personne persécutée pour ses croyances.


Ce soir-là les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles à Marina AVM, le centre commercial en plein air le plus populaire de la ville. Pendant la veillée, de nombreuses personnes ont été informées de la persécution et ont reçu une brochure.


Traduit de l’anglais :
Istanbul and Mersin, Turkey: Urging China to End 21 Years of Persecution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.