L’histoire de Tang Shao remboursant une dette d’une vie antérieure


Shao était un érudit savant et accompli de Chang'an, la capitale de la dynastie des Tang. Il occupait également un poste de haut rang à la cour impériale. Il était le petit-fils de Tang Lin, ministre du personnel.


Il y avait un homme appelé Li Miao, qui vivait en face de la résidence de Tang Sho. Les deux étaient devenus amis, et Tang Shao invitait souvent Li Miao à manger et boire avec sa famille. L’épouse de Tang Shao était perplexe et lui demanda : "Tu es un fonctionnaire de haut rang. Pourquoi essaie-tu toujours de plaire à quelqu'un qui est d’un rang inférieur ?"


"Je te le ferai savoir plus tard, " répondit Tang Shao avec un sourire.


Un jour dans la seconde année de l’ère Xiantian (713 A.D.), Tang Shao a dit à sa femme d’un ton solennel : " Ma chérie, je peux maintenant te dire pourquoi j’ai toujours été amical vis-à-vis de Li Miao. J’ai eu un pouvoir surnaturel depuis l’enfance, dont je n’ai jamais parlé à personne jusque-là, je sais ce qui s’est passé dans ma vie précédente. "


" J’étais une femme dans cette vie et j’ai épousé le fils de la famille Wang à Baling quand j’avais 16 ans. Ma belle-mère était extrêmement dure, et j’avais très peur d’elle. » a confié Tang Shao à sa femme.


" Quand j’avais 17 ans, le jour avant le solstice d’hiver, je me sentais fatiguée après avoir cuisiné pour la famille. Mais, ma belle-mère m’a demandé de lui coudre une jupe, disant qu’elle la porterait le lendemain en divertissant les invités. J’ai dû rester debout tard sous la lampe pour ce faire.


" Soudain, un chien a couru et a renversé la lampe répandant l’huile sur la jupe que je cousais. J’étais furieuse et j’ai crié après le chien. Il a eu peur et s’est caché sous le lit. J’ai allumé une bougie et j’ai essayé de nettoyer la tâche d’huile sur la jupe, mais elle ne voulait pas disparaître. Je me sentais effrayée et en colère, alors j’ai pris une paire de ciseaux et j’ai poignardé le chien. J’ai d’abord poignardé le cou du chien, et un côté des ciseaux s’est cassé. Je l’ai poignardé avec le reste des ciseaux et le chien est mort.


" Je suis morte très jeune, à l’âge de 19 ans, probablement en raison d’une dépression chronique. Ensuite, je me suis réincarnée pour être le moi présent, et le chien que j’ai tué est né sous le nom de Li Miao dans cette vie. Je l’invite souvent à manger et à boire avec nous comme un moyen de me soulager de la culpabilité d’avoir pris sa vie ", a expliqué Tang Shao à sa femme.


"Je vais mourir demain, et celui qui va me tuer n’est autre que Li Miao. J’ai gardé tout cela pour moi jusqu’à présent. On récolte ce qu’on sème. C’est un principe céleste que personne ne peut changer. Alors, ne sois pas triste pour ce qui va m’arriver. "


Le lendemain, l’Empereur Xuanzong de Tang a tenu un grand défilé militaire au pied de la montagne Lishan. Deux cents mille soldats étaient rassemblés avec des drapeaux, et la ligne s’étendait sur des dizaines de kilomètres. L’Empereur était si fougueux qu’il a personnellement battu le tambour pour dynamiser l’atmosphère.


Soudain, le Ministre de la défense Guo Yuanzhen s’est avancé pour rendre compte de certaines affaires militaires, et l’exercice des soldats a ainsi été interrompu. L’Empereur était furieux et a ordonné de faire décapiter Guo sous un grand drapeau.


Le chancelier Zhang et d’autres fonctionnaires du tribunal se sont tous agenouillés pour plaider en faveur de Guo, affirmant qu’il était un grand héros national et qu’il devrait être gracié. L’empereur a ensuite ordonné d’exiler Guo de Winzhou (actuellement la ville de Xinxing dans la Province de Guangzhou).


L’empereur était toujours en colère, alors, il a ordonné de décapiter Tang Shao pour son échec à maintenir l’ordre militaire. Avant que quiconque n’ai eu la possibilité de plaider pour lui, Li Miao, un général à l’époque, s’est avancé pour exécuter l’ordre. Curieusement, quand sa lame est tombée la première fois, elle s’est cassée. Il a dû en obtenir une autre pour tuer Tang Shao, tout comme Tang Shao avait tué le chien avec les ciseaux dans sa vie antérieure.


L’empereur Xuanzong a plus tard regretté d’avoir tué Tang Shao et a blamé Li Miao de l’avoir exécuté trop rapidement. L’empereur a démis Li Miao de son poste et a ordonné qu’il ne soit jamais réintégré.


Extrait de « Taiping Guangji » (太平廣記)(Recueils extensifs de l’Ere de la Grande Harmonie.).
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/5/185750.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.