L’ancienne prophétie de Liu Bowen et son lien avec notre époque

Liu Bowen était un premier ministre du début de la dynastie Ming, et un maître taoïste qui a laissé derrière lui de nombreuses prophéties. (Wikipedia/Epoch Times Collage)

Liu Bowen, un sage renommé de la dynastie Ming, a un jour décrit une prophétie dans son inscription au monument de la montagne Taibai.


En raison de sa pertinence par rapport à l’actuelle pandémie du coronavirus, plusieurs articles de Minghui précédents ont mentionné des extraits de la prophétie tels que : “L'épidémie prédite sous la dynastie Ming par Liu Bowen,” Le lien entre l’épidémie de coronavirus de Wuhan et les anciennes prophéties, “Les catastrophes ayant préfiguré la disparition des anciennes dynasties”.

Pour aider le lecteur à comprendre la prophétie, nous donnons la traduction française de l’œuvre entière. En se basant sur le contenu, on peut la diviser en trois parties : la première traite d’une épidémie émergente, la deuxième comprend une description détaillée de la calamité qui s’ensuit et la troisième est la résolution de l’épidémie et une prédiction pour la période post épidémie.


Contrairement à la plupart des autres prophéties transmises depuis des siècles, cette prophétie particulière n’a été découverte qu’il y a un peu plus de 30 ans, lors d’un tremblement de terre. Situé sur le Mont Taibai dans la province du Shaanxi, ce texte a été gravé dans une dalle de pierre et conservé depuis presque 700 ans.

* * *

Première partie

Le ciel a des yeux, la terre a des yeux,
Et tous possèdent une paire d’yeux ;
Le ciel se déplace, la terre se balance,
Mais l’insouciance est une vie heureuse.
De dix mille pauvres, mais mille à vivre ;
De dix mille riches, deux ou trois à survivre.
Pour les haillons ou les richesses, tous doivent se repentir
De peur que le jour de leur mort n’arrive rapidement.
Les champs peu étendus sont dépourvus de grain ;
Dans les quatre directions, pratiquement pas de vie.
Si vous vous demandez quand ce fléau éclatera—
Septembre, octobre on entrera dans la ruine.i
Sa conclusion se révèle aux cœurs bienveillants,
Tandis que les plus sinistres ne verront jamais.
A une époque où le bien et l’évangile sont transmis,ii
Un salut manqué est vraiment dommage.


Deuxième partie

Le chemin qui s'ouvre devant nous est porteur de dix préoccupations—
La société tombe en premier, le chaos s’installe et règne,
Apportant famine, faim : la mort dans une grande souffrance.
Huaguang rencontre le désastre en troisième ;
Dans toute la Chine, on entend bientôt des cris.iii
Le cinquième prive les gens de leur vie en paix ;
Septembre, octobre la peur atteint son paroxysme.
La nourriture est abondante, il n’y a plus de convives ;
Les porteurs sont nombreux, dépourvus de vêtements.
Le neuvième parle de corps abandonnés à la décomposition,
Le passage du sanglier au rat est tragique.iv
Si l’on peut survivre à cette année calamiteuse,
Alors seulement le titre “longue vie” est sincère.
Un corps bien moulé en acier, bronze ou or
Les malheurs ne viendront pas dans la moitié supérieure de juillet
Poursuivez vos défenses, votre physique aurique
Mais la compassion dans le cœur est l’unique sécurité.
Bien que les jours de prudence inquiètent tous les esprits,
Le dragon et le serpent sont de bon augure pour ce genre de chose.
Le miroir de Zhu Hongwu indique un jeune homme ;v
La malchance du Shichuan éclipse en taille celle de Hanzhong.vi


Troisième partie

Le roi des animaux, le grand lion, il rugit ;vii
A son tonnerre, les tigres se prosternent à quatre pattes ;
Le rhinocéros arrive, les yeux tournés vers le ciel,viii
Il rencontre la gloire dans un lieu banal
Si jamais on se demande quand la paix reviendra
Saluer le nouveau maître est primordial dans son esprit.
Une année viendra où Jia Zi arrivera
Gaieté, joie et rires apporteront beaucoup de bonheur.
Demandez-leur pourquoi, la source de leur allégresse :
“Nous accueillons à nouveau notre roi céleste !”
Le jour est régi par la révérence divine,
La nuit est tranquille, pas de méchants ni de peur.
Pas d’épée dans sa main, simplement la guidance dans la foi.
Il habite l’empire du milieu mais le monde connait son nom.ix
Ils l’appellent le véritable maître, les gens le proclament.
Des pièces d’or ou d’argent, de prix pour beaucoup,
Sont inutiles offerts aux yeux supérieurs.x
Le véritable trésor de vie que l’homme peut contempler
Persiste en dépit des tremblements du monde.

Sur une ligne droite (一) progressent sept (七) hommes (人),xi xii
Conduits (引) vers la droite (诱/右), ils entrent dans un antre (口).
Un hameçon de pêcheur (勾) a besoin de trois points ;
Entre huit (八) rois (王) ; vingt (廿) bouches ils ont (口) apportés.xiii
Répondez à cette énigme et trouvez la joie humaine ;
La vie s’étendra jusqu’aux jours d’Halcyon.
Tous ceux qui ont des yeux peuvent voir la solution,
Tous ceux qui sont présents peuvent transmettre leurs louanges.
Certains donnera leur réponse dans l’encre,
Pas un centime à payer, pas d’argent à donner.
Cet avenir appartient à ces gens doux et bons ;
Les pêcheurs ne rencontrent que des reproches imminents.
Honorez le ciel, honorez la terre, honorez vos parents, honorez les divinités ;
Chérissez la connaissance et la subsistance, saluez leur valeur.
Et n’oubliez pas cet avertissement.


Notes
I A ce jour, la première infection par le coronavirus de Wuhan a été identifiée le 1er décembre 2019. Compte tenu de la période d’incubation de 14 jours, le patient a probablement été infecté fin novembre, c’est-à-dire en octobre dans le calendrier lunaire chinois.
ii Le Falun Dafa (connu également sous le nom de Falun Gong) est un système de méditation basé sur les principes de Sincérité-Bonté-Patience. Depuis sa transmission au public en mai 1992, la pratique a bénéficié à environ 100 millions de personnes dans plus de 100 pays, tant physiquement que mentalement. De nombreux cas répertoriés par Minghui.org ont montré que des personnes se sont remises de maladies incurables grâce à la pratique du Falun Dafa ou en soutenant la pratique tout en prenant de la distance par rapport au parti communiste chinois (PCC).
iii Après l’épidémie de coronavirus à Wuhan, le parti communiste chinois (PCC) a systématiquement dissimulé l’épidémie par divers moyens à tous les niveaux. Cette épidémie s’est rapidement propagée à toutes les provinces de Chine à partir du 4 février 2020.
iv Selon le calendrier lunaire chinois, 2019 était l’année du sanglier et 2020 est l’année du rat. Le passage de l’année du sanglier à l’année du rat s’est produit au nouvel an chinois, qui était le 25 janvier 2020 (deux jours après le verrouillage de Wuhan).
v Zhu Yuanzhang, également connu sous le nom de l’empereur Hongwu, fut le premier empereur de la dynastie Ming. Cette phrase laisse entendre qu’une personne avec une grande mission viendrait offrir le salut.
vi La province du Sichuan dans le centre de la Chine est une importante base nucléaire, où l’arsenal de destruction massive présente plus de risques de dommages que les catastrophes naturelles à Hanzhong, dans la province de Shaanxi.
vii Un rugissement de lion est souvent utilisé pour décrire l’enseignement du Bouddha, qui est fort, clair et puissant.
viii Le rhinoceros aurait été banni du ciel en raison de ses méfaits. “Yeux vers le ciel” signifie que le rhinocéros avait très envie de rentrer chez lui.
ix La Chine est également connue sous le nom de Empire du Milieu.
x Il y a beaucoup de choses que l’argent ne peut pas acheter comme la santé, le bonheur et la guidance spirituelle.
xi Il s’agit d’un jeu consistant à séparer les traits des caractères chinois et à les réarranger pour former de nouveaux caractères. Les deux premières lignes du poème ci-dessus disent que lorsque les caractères 七 (sept), 人 (peuple), 一 (un), 引 (guide) et 口 (bouche) sont pris séparément et réarrangés d’une certaine manière, ils forment le caractère chinois traditionnel de Vérité (眞). Dans la troisième ligne, lorsque trois points sont ajoutés à différentes parties de 勾 et que les traits sont réarrangés, le caractère nouveau de Patience (忍) prend forme. A la quatrième ligne, lorsque 八(huit), 王 (roi), 廿 (vingt) et 口 (bouche) s’alignent dans un certain ordre, ils forment le caractère de Bonté (善).
xii Ces mots, Vérité-Bonté-Patiene, sont les principes fondamentaux du Falun Dafa, un système de méditation qui a été persécuté par le PCC depuis juillet 1999.
xiii “bouche” en chinois se réfère aussi au nombre de gens à nourrir.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.