Tenir compte de l'avertissement du maître taoïste Chen Tuan

 
Sceau gravé : Réveil


Il y avait à la fin de la dynastie Tang et au début de la dynastie des Song du Nord un célèbre pratiquant Taoiste du nom de Chen Tuan (871-989 AD), et au pseudonyme de Tuan. Il était également surnommé "Fu Yao Zi" par certains. On disait qu'il pouvait "dormir trois ans d'affilée".


Les générations suivantes l'appelèrent "Grand Maître Chen Tuan" ou la "Déité endormie" par respect, et le considéraient comme un grand maître taoïste.


Comme il avait une fois voyagé au Mont Emei, il était aussi surnommé la "Vraie Personne d'Emei". De plus, plusieurs empereurs lui ont accordé divers titres, comme "M. Xiyi" par l'empereur Taizong de la dynastie des Song, par exemple. "Xiyi" vient du livre Laozi : "Xi signifie regarder sans voir, et Yi signifie écouter sans entendre." C'est pourquoi les générations suivantes l'appelèrent aussi "Grand Maître Xiyi" ou "Chen Xiyi".


Chen était un écrivain prolifique. Une de ses pièces célèbres s'intitulait Xin Xiang Pian, communiquant le sens que "l'apparence vient de l'esprit (du cœur)". Cette pièce rompait avec le cadre conventionnel de la divination et expliquait que l'apparence du visage contient à la fois la bonté et la perversité, mais que le facteur décisif qui se manifeste le plus réside dans le cœur de l'individu. Le destin d'une personne est décidé par son cœur, et son comportement reflète aussi son cœur. Par conséquent, on peut dire le destin de quelqu’un à travers son comportement. En fait, toutes les méthodes de divination suivent une loi inéluctable selon laquelle le bien et le mal seront toujours dûment rétribués.


Par exemple, dans son Xin Xiang Pian, Chen Tuan expliquait que certaines personnes meurent soudainement de maladie parce qu'elles se livrent à la luxure et épuisent leur énergie vitale et leur essence de vie, et que la raison pour laquelle les gens meurent d'une infection maligne est qu'ils aiment les aliments gras à l’excès et deviennent trop gros.


Selon moi, une ligne dans le Xin Xiang Pian convie un message très important : " Est-ce à cause de la malchance que les gens meurent de maladies ? C'est à cause de leurs propres péchés, et pourtant ils maudissent le Ciel et la Terre."


Le Ciel et la Terre, dans nos cultures orientale et occidentale, ont été créés respectivement par Pan Gu (le géant légendaire de la culture chinoise qui a sacrifié sa vie pour créer le monde et a consommé son corps pour l'enrichir et l'embellir) ou Jéhovah, - les deux étant considérés comme des êtres divins de haut niveaux. Dans la culture traditionnelle chinoise, le terme "Ciel et Terre" ne se réfère pas seulement à la nature ou à un royaume particulier ; c'est aussi un terme général utilisé pour désigner tous les dieux de l'univers. Par exemple, le caractère "ciel" en chinois a la connotation du dieu suprême. C'est pourquoi nous entendons souvent les gens appeler le "Ciel" à l’aide.


"Est-ce à cause de la malchance que les gens meurent de maladies ? C'est à cause de leurs propres péchés, et pourtant ils maudissent le Ciel et la Terre" - cette phrase établit clairement que le blasphème des dieux par les êtres humains est la cause fondamentale des épidémies de pandémie. Que l'on puisse survivre à la catastrophe n'a rien à voir avec le destin de quelqu’un, mais plutôt avec son attitude envers les dieux et le divin.


Il y a eu de nombreux cas de ce genre dans l'histoire. Les exemples les plus typiques sont les quatre fléaux majeurs qui ont suivi la persécution des chrétiens par l'Empire romain dans l'histoire occidentale. Comme rappelé ci-dessous, ce fut une leçon douloureuse.


Jésus fut condamné à mort en 33 après J.C. et condamné à la crucifixion par Ponce Pilate, le gouverneur romain de la province juive de Judée. Il a été dit par certains que Pilate a condamné Jésus non pas obligé de suivre les ordres de l'Empire romain, mais parce qu'il était trop faible et a succombé aux forces juives locales hostiles au christianisme.


La persécution du christianisme par l'Empire romain a commencé avec Néron, le cinquième empereur de l'Empire romain. Pendant son règne, Néron était extravagant et impitoyable. Il a tué sa propre mère et plusieurs de ses épouses, ainsi que plusieurs de ses sénateurs. On le surnommait "Néron le sanguinaire".


Dans la nuit du 19 juillet 64 après J.-C., un incendie aurait éclaté sur l'ordre de Néron d’incendier les maisons des civils entourant son palais afin de pouvoir mener à bien son projet d'expansion. Cependant, l'incendie est devenu incontrôlable et a brûlé pendant six jours et sept nuits. Trois des 14 quartiers de Rome ont été rasés, sept ont été partiellement détruits et seulement quatre sont restés intacts.


Des rumeurs se sont vite répandues selon lesquelles Néron aurait ordonné d’ embraser la ville. Pour dissimuler son implication, il accusa les chrétiens du désastre et ordonna leur arrestation. Pour apaiser les masses, Néron tortura les victimes, les crucifia, les donna à manger aux lions, les cloua à des mâts et les brûla comme des torches humaines. La brutalité de Néron a ouvert le chapitre le plus sombre de l'histoire de l'ancien empire romain ; la persécution des chrétiens a duré plusieurs centaines d'années.


Sous le règne de Néron, de nombreux citoyens romains ont cru aux mensonges concernant les chrétiens. Leurs cœurs ont commencé à se remplir de haine envers Jésus et ses croyants.


Tout comme Chen Tuan l'a expliqué dans le Xin Xiang Pian, l’irrespect et le rejet de Jésus et de ses disciples par le peuple romain résultèrent en une pandémie l'année suivante. En l'an 65 de notre ère, un grand nombre de personnes de tous les milieux ont trouvé la mort durant une épidémie mortelle. Trois ans plus tard, en 68 après J.-C., une émeute a éclaté à Rome. Néron s'est suicidé, recevant finalement sa juste rétribution.


Néron est peut-être mort de honte, mais les générations suivantes d'empereurs romains ont néanmoins choisi de persécuter les chrétiens. Trompés par les mensonges de leurs dirigeants, les Romains ont continué à être hostiles au christianisme. Par conséquent, ils ont souffert quelques fléaux de plus dans les années qui ont suivi.


La deuxième peste majeure a éclaté pendant le règne de Marc Aurèle (161-180 ap.J.C). Elle était aussi connue sous le nom de "Peste antonine".


Après que Marc Aurèle ait été intronisé en ap.J.C, il a adopté une attitude hostile envers la foi chrétienne et a lancé une autre série de persécution dans laquelle de nombreux chrétiens ont été torturés et tués.


Cette fois-ci, la peste a pris naissance dans les rangs de l'armée à la frontière orientale de l'Empire et s'est propagée à Rome et à de nombreuses autres régions deux ans plus tard. D'innombrables personnes ont péri ; les villes et les zones rurales sont devenues désolées et inhabitées.


Rien qu'en 166-167, plus de personnes sont mortes de la peste que dans la guerre en cours. La ville de Rome perdait 2 000 personnes chaque jour, dont de nombreux nobles. La peste s'est également propagée en Asie Mineure, en Egypte, en Grèce et ailleurs, causant un nombre énorme de décès. L'empereur Marc Aurèle est lui aussi mort de la peste.


La troisième peste majeure a été enregistrée dans les écrits de l'historien Zosime. Elle a commencé en 250 après J.-C. et a duré 20 ans, causant encore plus de ravages que les deux fléaux précédents. Elle a été appelée la peste de Cyprien, l'évêque Cyprien (200 - 258 A.D.) en ayant été témoin et l’ayant décrite dans une série de récits.


Tout comme avant, la peste a éclaté après la persécution des chrétiens. Dèce l’Empereur d’alors a donné les ordres salon lesquels les chrétiens devaient abandonner leur foi à une date déterminée. S'ils refusaient, ils seraient jugés, leurs biens confisqués et deviendraient esclaves ou seraient exécutés. Un grand nombre d'autels ont été fracassés. La troisième peste majeure a éclaté la même année.


Pendant plusieurs semaines au cours de ce fléau, pas moins de 5 000 personnes mouraient chaque jour. Les gens ont exprimé leur désespoir dans leurs écrits :

"La soudaine pandémie nous a frappés comme un éclair. C'est vraiment... plus effrayant que tout dans l'histoire."

"La population humaine diminue drastiquement et le monde va être détruit !"

"Les gens ne peuvent pas dire pourquoi les dieux ont fait tomber un si grand désastre sur eux, et ils ne peuvent que secouer la tête et soupirer."


Les dirigeants répandirent là encore des rumeurs : "Ce sont les chrétiens qui méprisaient les dieux de Rome et les ont mis en colère, et c'est ce qui a provoqué la peste." D'innombrables croyants chrétiens sont morts une fois de plus dans la persécution. La peste est devenue encore plus étendue et effrayante.


En 270 A.D., l'empereur Claude (41 à 54 apr. J.-C.) est mort de la peste. Il était également l'un des auteurs de la persécution des chrétiens.


La quatrième Grande Peste a été enregistrée dans l'Histoire de l'Eglise d'Eusèbe (260-340 après J.C.). L'Empire romain s'était déjà divisé, et il y avait six empereurs en même temps. Un des empereurs qui régnait à l'est était Maximin II Daïa (305-313 ap. J.-C.).


Il a lancé une persécution dans sa juridiction, qui a été immédiatement suivie d'une terrible peste.


Eusèbe a consigné : "Les livres d'enregistrement, autrefois remplis de noms, ont été à présent effacés. Le manque de rations et la peste dévastatrice ont presque anéanti toute la population [...] Il y avait des cadavres partout, qui ne pouvaient être enterrés pendant des jours, et parfois ils étaient mangés par des chiens. C'est une scène si tragique !" Maximin Daïa lui-même est mort dans une bataille pour le pouvoir.


En plus des fléaux majeurs mentionnés ci-dessus, l'ancien empire romain a souffert de plusieurs fléaux moindres alors qu'il continuait à persécuter les chrétiens. Les fréquentes épidémies de peste ont été dévastatrices. Lorsqu'une peste frappait : "[à] Rome, on ne voit aucun signe que l'air a été infecté par la peste, mais les maisons sont remplies de cadavres ; les rues sont pleines de funérailles. Les personnes de n'importe quel sexe, de n'importe quel âge - il n'y a aucune garantie qu'elles ne seront pas infectées ; les esclaves comme les hommes libres sont tombés et sont morts immédiatement. Leurs femmes et leurs enfants éplorés ont été réduits en cendres dans le même incendie de leurs bûchers funéraires."


Les gens étaient en proie à une telle panique que "lorsqu'une peste commençait à se propager, ils expulsaient ceux qui étaient infectés. Ils les abandonneraient même s'ils étaient leurs propres parents. Ils les jetaient encore vivants sur le bord des routes. Ces corps non enterrés étaient comme de la boue sale dans leurs yeux."


Les épidémies répétées de peste ont également changé le sort de l'Empire romain. Un certain nombre d'empereurs sont morts de la peste, leurs efforts pour étendre et consolider le territoire de l'empire ont été vains. Le puissant ancien Empire romain a progressivement décliné, s'est divisé et a fini par disparaître.


L'ancien Empire romain a persécuté la foi chrétienne et chaque série de persécutions a été suivie d’un fléau dévastateur. Ces faits historiques témoignent de ce que Chen Tuan a dit dans ses écrits - ce n'est certainement pas une fausse menace, mais une vérité historique qu'il a apprise dans sa cultivation


Je voudrais rappeler aux gens ce que le grand maître Chen Tuan a dit parce que l'humanité d'aujourd'hui se trouve à un moment critique s’agissant de son destin futur.


Nous sommes maintenant dans l'ère de ce que le bouddhisme appelle la "période de fin du dharma". C'est en fait la dernière étape de cette période, un moment crucial où l'ancien univers est remplacé par le nouveau.


Le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est une pratique de culture spirituelle qui a été largement adoptée dans le monde entier. C'est une culture spirituelle de haut niveau de l'école de Bouddha. En clair, Falun Dafa est le grand Fa de Bouddha, un ensemble de principes universels, et la diffusion du Falun Dafa en ce moment critique est pour sauver les gens. L'attitude des gens envers Dafa détermine s'ils auront un avenir et s'ils pourront être gardés au cours des grands changements de l’univers.


À un moment historique aussi crucial, le Parti communiste chinois (PCC) a choisi de persécuter le Falun Gong, répétant les mêmes erreurs que les anciens Romains. En juillet 1999, le PCC, dirigé par Jiang Zemin, a lancé une persécution à grande échelle du Falun Gong dans laquelle il calomnie et diffame systématiquement le Falun Gong par des mensonges palpables. Ils ont mis en scène une "auto-immolation" sur la place Tiananmen pour monter un coup contre le Falun Gong afin d'inciter à la haine à son encontre. Le complot suivait les mêmes lignes que le Grand incendie de Rome que Néron a utilisé contre les chrétiens.


Le PCC a mis en œuvre trois politiques dans la persécution Falun Gong : ruiner leur réputation, les acculer à la faillite et les éliminer physiquement. Plus d'une centaine de méthodes de torture ont été et sont encore utilisées sur les pratiquants du Falun Gong.


À un moment donné le PCC a consacré un quart du budget national à la persécution du Falun Gong. Ils ont exploité tout l'appareil de propagande d'Etat et les forces armées pour cette persécution. Un grand nombre de pratiquants de Falun Gong ont également été victimes de prélèvement forcé d'organes. Leurs organes ont été prélevés de leur vivant, leurs corps détruits ou vendus pour en faire des spécimens anatomiques à but lucratif. Des gens qui défendent la justice qualifient ce crime de " forme de mal encore jamais vu sur cette planète".


Rien ne peut être caché au Ciel et à la Terre. Il est donc très important de savoir comment nous nous positionnons face à ces atrocités sans précédent. Comme le dit l'adage : "Un ménage qui fait de bonnes choses prospérera inévitablement, tandis qu'un ménage qui fait de mauvaises choses en subira les conséquences." Des attitudes différentes entraîneront des résultats différents.


Dans l'antiquité romaine, les gens ont cru aux mensonges qui calomniaient les chrétiens, et leurs cœurs étaient remplis de haine et de mauvaises pensées au sujet de Jésus et de ses croyants. Leur comportement a enragé le Ciel et a eu pour résultat une série de fléaux dévastateurs.


Aujourd'hui, si les gens persistent à se laisser duper par les mensonges du PCC, s'ils acceptent la persécution du Falun Gong et rejettent le grand Fa de Bouddha, ils vont vraiment faire face au danger d’élimination dans la période de transition de l’univers, non seulement physiquement mais aussi en termes de leur vie éternelle.


Pourquoi les pratiquants de Falun Gong continuent-ils à clarifier la vérité aux gens ? C'est parce que les mensonges du PCC diabolisant le Falun Gong ont empoisonné l'esprit d'innombrables êtres, qui font face au danger réel d'élimination et de destruction de leur vie. Le but ultime du parti communiste est de détruire fondamentalement l'humanité. Il ne le fait pas seulement par la mort physique, mais vise aussi à rendre tous les êtres humains complices de crimes contre le Fa de Bouddha et finalement les détruire.


Les pratiquants de Falun Gong espèrent que les gens du monde entier pourront apprendre les faits et ne plus croire les mensonges du PCC et qu'ils pourront ainsi survivre à ces tribulations, se conformer aux caractéristiques de l'univers - Authenticité, Bienveillance et Tolérance - et devenir vraiment de bonnes personnes avec un bel avenir. Le Falun Gong guide les gens à retrouver leur vraie nature afin qu’ils puissent retourner dans leurs mondes célestes. En d'autres termes, le Falun Gong offre un moyen de sauver fondamentalement les gens.


Le parti communiste a commis une multitude de crimes impardonnables au cours des cent dernières années, dont il sera assurément tenu responsable.


En juin 2002, une énorme pierre qui s'est brisée il y a 500 ans a été découverte dans la municipalité de Zhangbu, canton de Pingtang, préfecture de Qiannan, dans la province du Guizhou. La coupe transversale montre six caractères chinois : "Le Parti communiste chinois périt." Des scientifiques sont allés enquêter et en sont arrivés à la conclusion que les caractères étaient complètement naturels et se sont formés il y a 270 millions d'années. N'est-ce pas une manifestation de la volonté du Ciel dans le monde humain ?


Malheureusement, un grand nombre de personnes ont été trompées ou forcées d'adhérer au PCC et à ses organisations de jeunesse. Lorsqu'ils se sont joints à ces organisations, ils ont juré de donner leur vie pour le PCC. S'ils ne s'en retirent pas, ils périront avec lui quand le Ciel punira ce spectre maléfique.


En ce moment critique, les pratiquants de Falun Gong n’hésitent pas à risquer leur vie pour clarifier les faits aux gens, en leur disant que le Falun Dafa est bon et en les encourageant à quitter les organisations du PCC, faire ainsi un choix juste et être sauvés. Les pratiquants de Falun Gong n'ont aucun agenda politique. Ils veulent juste aider les gens à rompre avec le pervers PCC et qu’ils soient sauvés.


Certains ont souligné qu'à l'époque romaine, chaque fois qu'une persécution était lancée, un fléau mortel s'ensuivait rapidement. Alors pourquoi n'y a-t-il pas eu de pandémie malgré que le PCC persécute le Falun Gong depuis tant d'années ?


En fait, il est très facile pour le Ciel d'éliminer le PCC et ces malfaiteurs par une pandémie. Le SRAS en 2003 a déjà servi d'avertissement. Cependant, il y a encore tant de gens qui ont été trompés par les mensonges du PCC, qui n'ont pas encore quitté les organisations du PCC et qui s'accrochent encore à des vœux pieux le concernant. Le Ciel est miséricordieux et a encore et encore donné aux gens des opportunités d'apprendre la vérité sur le Falun Gong et de quitter le PCC.


Il est inévitable que le Ciel détruise le PCC, mais comme la question du Falun Gong est d'une importance vitale pour le destin d'innombrables êtres, dans sa miséricorde le Divin a encore et encore prolongé le temps et reporté le début de la calamité de pandémie.


Certains peuvent penser : "Des diseurs de bonne aventure m'ont prédit ma durée de vie, mes opportunités de chance et de bonheur, et que je vivrai une vie en sécurité et paisible."


Le fait est qu’aussi pertinent qu’il soit, un tel devin ne peut prédire les choses qu'en se basant sur votre vie passée. Quand la pandémie arrive, elle ne reconnaît pas votre chance passée mais ne voit que votre attitude envers les divinités dans le Ciel et envers le Fa de Bouddha Si l'on croit vraiment que Falun Dafa est bon et qu’on rompt avec le PCC, on sera protégé. Sinon, on risque d'être confronté au danger de l'élimination.


J'espère que les gens du monde entier pourront apprendre les faits et faire le bon choix. Puissent-ils croient en la bonté du Falun Dafa et quitter le PCC. C'est le souhait le plus urgent et le plus sincère de tous les pratiquants de Falun Gong !


Les sources sont les suivantes :

Xin Xiang Pian, Chen Tuan
Annales, Cornelius Tacitus
Sexual Life in Ancient Rome, Otto Kiefer (Allemagne)
A Brief History of Christianity , GF Moore


Version chinoise :
陈抟《心相篇》的告诫

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.