Un policier ayant arrêté des pratiquants regrette ses actions

J'ai rencontré un homme qui demandait sa direction à Shenyang le 21 mars 2018. Tandis que nous parlions, il m'a montré sa carte d'identité de la police. J'étais abasourdie parce que c’était le même policier qui avait illégalement arrêté un pratiquant de Falun Dafa il y a neuf ans. Je me souvenais de lui parce que j'étais celle qui avait rapporté ses méfaits sur le site Minghui.


De notre conversation, j'ai appris qu'après avoir participé à l'arrestation des pratiquants de Falun Dafa en 2009, il avait connu une série de malheurs. Un jour, il a perdu connaissance après avoir bu de l'alcool. Lorsqu'il est revenu à lui plusieurs jours plus tard, il a perdu la capacité de parler, suivi d'une perte de mémoire. Il a finalement retrouvé la parole, mais avait toujours une perte de mémoire partielle et est devenu complètement analphabète. Il avait également de la difficulté à garder l’équilibre en marchant.


Après l'avoir rencontré après toutes ces années, je me suis dit que je devrais lui dire les faits à propos du Falun Dafa et de la persécution.


J'ai dit : " Être policier en Chine peut avoir ses inconvénients. Ils sont utilisés comme un outil pour exécuter les ordres du Parti communiste chinois (PCC). Ils ne sont pas autorisés à penser par eux-mêmes et beaucoup ont perdu tout sens du bien et du mal. Par exemple, lors de la révolution culturelle, un groupe de policiers a fabriqué de nombreuses affaires pour le PCC, mais ils ont été secrètement abattus et ont servi de boucs émissaires par la suite."


" Le parti a effectué de nombreux mouvements. La révolution culturelle a eu lieu dans le passé, mais à présent, c'est la persécution du Falun Dafa et la police doit arrêter les pratiquants. C’est mal que le régime communiste persécute le Falun Dafa. Il a orchestré l'incident de l'auto-immolation place Tiananmen et l'a imputé à la pratique. Le parti a incité à la haine publique contre les pratiquants. Falun Dafa enseigne Authenticité-Bonté-Patience, il aide les gens à obtenir une bonne santé et la moralité sociale est remontée. Il n'y a rien de mal à le pratiquer. Trouvez-vous qu’Authenticité-Bonté-Patience est bien ? "


Il a répondu : " Maintenant que je vous ai entendu l’'expliquer, oui, c'est bien."


J'ai pris son bras et j'ai dit: " Vous savez, quand une personne participe à la persécution, il sera puni. Vos maladies ont quelque chose à voir avec cela. Je me souviens de vous. Je pratique le Falun Dafa. C'est vraiment un arrangement intéressant que vous et moi nous retrouvions dans ce vaste monde. Je souhaite votre bien. Je souhaite que soyez en bonne santé et en sécurité. Que vous croyiez ou non à la rétribution, je veux vous dire que rien n’arrive sans raison. "


" Une fois que les pratiquants sont arrêtés, ils sont envoyés dans des camps de travaux forcés et des prisons. Là, ils endurent une persécution cruelle. De bonnes et innocentes personnes sont torturées. Pensez-y, qui est responsable? Ce sont les gens qui les ont arrêtés. Ils doivent en porter la responsabilité. C'est la rétribution. "


Je lui ai ensuite montré une photo d'un pratiquant qui a été torturé et est devenu défiguré dans un camp de travaux forcés. Je lui ai raconté l'histoire de ce pratiquant. Il a examiné attentivement la photo et a dit: " On a rendu cette personne comme ça ? Il est fini. " J'ai répondu: " Il a été persécuté à mort. Tant de policiers ont été trompés et incités par le Parti à persécuter de bonnes personnes. Ils ont fait tant de mauvaises choses par ignorance ! "


J'ai aussi parlé de la façon dont le communisme a commencé et comment se retirer du PCC. J'ai dit: " Ce n'est que lorsque vous effectuerez le retrait (du Parti) que vous aurez un bon avenir. Laissez-moi vous aider à vous retirer du Parti et de ses organisations de jeunesse. " Il m'a serré la main avec enthousiasme et a dit " Merci ! Tout ce que je peux faire, c'est de vous dire merci ! "


J'ai dit : " S'il vous plait, rappelez-vous que Falun Dafa est bon et qu’Authenticité-Bonté-Patience est bon." Il m'a serré la main et nous nous sommes dit au revoir.


Version anglaise :
A Police Officer Who Arrested Practitioners Regrets His Actions

Version chinoise :
巧遇警察

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.