Une femme qui vivait dans la peur et menacée par la police pour ses convictions meurt alors qu’elle préparait un repas

Une femme de 68 ans de la ville de Dongying, province du Shandong, a soudainement vomi du sang et s'est effondrée alors qu'elle cuisinait pour sa famille le 19 octobre 2019. Elle a été déclarée morte à l'hôpital.


La mort tragique de Mme Ren Guohua a mis un terme à deux décennies d’épreuve pour avoir refusé de renoncer à sa foi dans le Falun Gong, une discipline du corps et de l’esprit persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


L'année précédant son décès, Mme Ren avait été arrêtée pour la dernière fois en octobre 2018 pour avoir parlé du Falun Gong autour d’elle et par la suite harcelée à son domicile par la police après sa libération sous caution.


La police a également soumis son cas au parquet, qui l'a transmis à la Cour de district de Dongying. Quelques semaines à peine avant sa mort, un membre du personnel du tribunal avait menacé Mme Ren de la condamner prochainement à la prison.


Mme Ren vivait dans la peur et avait du mal à y faire face. Le stress mental a finalement eu raison de sa santé et lui a finalement coûté la vie.


Avant sa dernière arrestation, Mme Ren avait été arrêtée en avril 2011 pour avoir distribué des matériaux d'information dans la province du Xinjiang, alors qu'elle rendait visite à un membre de sa famille. Elle a été condamnée à trois ans dans la prison pour femmes d'Urumqi et libérée le 1er novembre 2014.


Mme Ren a de nouveau été arrêtée deux ans plus tard alors qu'elle parlait du Falun Gong à des gens sur un marché fermier le 14 octobre 2016. La police a fouillé sa maison et lui a extorqué 5 000 yuans.


Pendant son interrogatoire, la police a tenté de l’attacher à une chaise. Quand elle a refusé d’obtempérer, ils l'ont traînée et lui ont donné des coups de pied. Un policier l'a gavée avec de l'eau. Elle a presque suffoqué.


Un autre policier l'a giflée au visage. Son visage était encore enflé un mois plus tard et elle souffrait également de maux de tête.


La police l'a maintenue en détention pendant que sa fille subissait une opération chirurgicale importante. Ils ont également ordonné à Mme Ren de leur faire un rapport une fois par semaine après sa libération.


Version anglaise :
Woman Who Lived in Fear and Threatened by Police for Her Faith Dies While Preparing a Meal

Version chinoise :

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.