L’Histoire de Sun Simiao : Médecine, cultivation-pratique et vertu (2e partie)

 


(Suite de la 1ère partie)

L'examen des méridiens au moyen d'un fil

Alors que l’épouse de l'empereur Taizong, la reine Zhangsun, était enceinte de plus de 10 mois sans que le travail ait commencé, elle tomba malade et dû s’aliter. De nombreux médecins impériaux la soignaient, mais son état ne s’améliorait pas. L'empereur Taizong était visiblement inquiet et nerveux. Suite à la suggestion d'un fonctionnaire du nom de Xu Maogong, l'empereur invita Sun Simiao à apporter son aide.


Dans l'Antiquité, le contact physique entre un homme et une femme était interdit, sauf dans le cadre d'un mariage. Il n'y avait pas d'exception pour les médecins. Même lorsqu'ils procédaient à un examen médical, les médecins impériaux n'entraient pas en contact étroit avec les femmes du palais. Après avoir obtenu l'information sur l'état de santé de la reine d'une des servantes de cette dernière, Sun a passé en revue les antécédents du cas et les ordonnances des autres médecins. Il sortit alors un fil rouge et demanda à une servante d’en enrouler une extrémité autour du poignet droit de la reine. L’autre extrémité du fil a été tirée, à travers un rideau les séparant, et tenue par Sun, qui a examiné le système méridien au moyen du fil.


Les médecins hautement qualifiés de la Chine ancienne étaient en fait des pratiquants du Dao, et ils avaient des capacités surnaturelles. Mais ils se gardaient bien de divulguer ce fait ni de le rendre en aucune façon public, se contentant d’appliquer leurs compétences à faire de bonnes actions afin de sauver les gens. Sun était l’un de ces médecins hautement qualifiés. À l’aide d’un fil rouge, Sun a vérifié le système méridien de la reine et identifié la cause de la maladie. Il s’est ensuite servi d’une aiguille pour piquer le majeur de la main gauche de la reine. L’accouchement s’est bien passé et un prince est né.
.

Dissiper le doute

Lors d’une guerre dans les premières années de son règne, l'empereur Taizong luttait contre les envahisseurs lorsqu'il a été entouré par les forces ennemies au sommet d'une montagne. Comme il buvait l'eau d’un réservoir sur la montagne, il s'est senti fatigué et étourdi. L'ornement en forme de dragon sur sa couronne se reflétait dans l'eau et il l'a pris pour un serpent. Il a commencé à soupçonner qu'il avait avalé un petit serpent en buvant. De retour avec ses troupes à la capitale, plus il y pensait, plus il se sentait nauséeux. Il a commencé à vomir et est bel et bien tombé malade.


Les médecins impériaux ont prescrit différentes doses de médicaments, mais sans succès. Le chancelier Wei Zheng a ensuite invité Sun à venir apporter son aide. Sun a constaté qu’il n’y avait aucun signe de maladie sur le visage ni de substance étrangère dans le corps de l'empereur Taizong. Il a commencé à lui prescrire un médicament pour calmer l'esprit. Après que l'Empereur eut remis sa couronne avec l'ornement en forme de dragon qu'il avait portée plus tôt, Sun a demandé à quelqu'un d'apporter une bassine d'eau pour que l'Empereur puisse s'y voir. En voyant l’ombre de l’ornement ressemblant à un serpent l'empereur Taizong sût ce qui s'était passé. Son doute dissipé, il s'est instantanément remis de la maladie.

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.