Histoires du bouddhisme : Zhen Biao

 
Détail d'un Thangka tibétain

Shi Zhen Biao était originaire de Bai Ji (aujourd'hui en Corée). Sa famille vivait à Jin Shan et vivait de la chasse, génération après génération. Plus tard, il se sentit profondément coupable dans son cœur et alla dans les montagnes, se rasa la tête avec son couteau, se prosterna et demanda à être initié à la vie de moine par Bodhisattva Mi Le. Zhen Biao ne mangeait ni ne buvait en priant jour et nuit. Le matin du septième jour, il vit Bodhisattva Di Zang qui pointa son bâton d'or sur le corps de Zhen Biao et dit : "Bouddha Tathagata était heureux de voir votre cœur de regret, cependant, vous avez fait de graves mauvaises actions auparavant, et avez donc besoin de vous repentir continuellement avant de pouvoir être initié comme moine. Quant à savoir si vous pouvez vous débarrasser de la souffrance, cela dépend entièrement de vos capacités à vous concentrer." Dès qu'elle eut fini de parler, la bodhisattva disparut. Encouragé, Zhen Biao a continué à prier avec plus de sincérité.


Au bout de sept jours, un démon à l'expression faciale terrifiante attrapa Zhen Biao et le jeta par-dessus la falaise. Zhen Biao lutta douloureusement dans les airs mais, étrangement, même sa peau n’était pas blessée dans sa chute en bas de la falaise. Il savait que c'était la bodhisattva qui le protégeait et il est remonté sur le rocher. Cependant, le démon continuait à apparaître tous les jours et effrayait Zhen Biao avec diverses expressions horribles. Zhen Biao a serré les dents et a continué. Sept autres jours passèrent, le démon disparut et un oiseau chanceux apparut en chantant: "Bodhisattva est arrivé" Zhen Biao étira son corps pour se retrouver entouré d'un monde d'argent avec des nuages blancs s'enroulant autour de lui.


Des cloches sonnaient et des pétales de fleurs volaient dans le ciel. Escorté par une garde d'honneur solennelle, Bouddha Tathagata arriva lentement devant Zhen Biao et lui toucha le sommet de la tête en disant : "Bravo, le grand homme cherche à devenir moine." Cela a été répété trois fois et Zhen Biao a été formellement initié à la vie de moine. Bouddha lui a également accordé une robe ecclésiastique, un bol d'aumône et le nom de Zhen Biao. Des larmes coulaient des yeux de Zhen Biao.


Bouddha Tathagata a alors sorti deux choses qui étaient blanches et brillantes. Elles ressemblaient à des cure-dents mais pas à ceux en ivoire ou en jade. Sur l'un d'eux se trouvait "le chiffre neuf" et sur l'autre "le chiffre huit". Le seigneur du ciel indiqua à Zhen Biao : "Si quelqu'un veut devenir moine, il doit se repentir de ses mauvaises actions." Bouddha sortit alors cent huit petits bouts de papier et expliqua à Zhen Biao : "Sur chacun de ces bouts de papier figure une souffrance dans le monde humain. Quand certaines personnes veulent recevoir le pardon de Bouddha Tathagata, elles devront se repentir pendant quatre-vingt-dix jours, quarante jours ou vingt et un jours selon la gravité de leur crime. Une fois le temps écoulé, il suffit de mélanger les feuillets de "numéro neuf" et de "numéro huit" avec ces cent huit petits bouts de papier et de les jeter en l'air devant une statue de Bouddha. Vous saurez si vous avez le pardon de Bouddha quand les feuilles tomberont sur le sol. Si les cent huit petits feuillets se dispersent dans toutes les directions et que seuls les feuillets "numéro huit" et "numéro neuf" restent au centre, vous avez reçu une initiation de rang supérieur. Si la plupart des petits feuillets se dispersent loin, mais qu'un ou deux touchent les feuillets "numéro neuf" ou "numéro huit", vous devez voir clairement quelles souffrances sont écrites sur ces feuillets et vous repentir davantage sur elles. Ensuite, lancez à nouveau les deux petites feuillets avec les feuilles "numéro huit" et "numéro neuf". Si les petits feuillets s'envolent loin du centre, cela signifie que vous avez reçu un initiation de moine de rang moyen. Si les feuillets "numéro huit" et "numéro neuf" sont enterrés parmi les petits feuillets et que vous ne pouvez pas les voir, cela signifie que votre péché est trop profond et que vous ne pouvez pas être initié au titre de moine. Même après quatre-vingt-dix jours de repentir, vous ne pouvez recevoir qu'un titre de moine de rang inférieur." Bouddha Tathagata a de nouveau dit à Zhen Biao : "Le feuillet du "nombre huit" représente le karma nouvellement engagé et le feuillet du "nombre neuf" représente le karma inné".


Après avoir prononcé ces paroles, le Bouddha a disparu dans un nuage de bon augure.


Zhen Biao descendit de la montagne avec les vêtements célestes et le bol dans ses mains. En descendant, l'herbe couvrait la route pour lui. Les ruisseaux et les vallées ne présentaient aucune différence de hauteur, et les oiseaux et les bêtes féroces déblayaient le chemin au-devant. Quand il est arrivé au pied de la montagne, une voix dans l'air a indiqué aux villageois : "Un bodhisattva est descendu de la montagne. Pourquoi ne venez-vous pas l'accueillir ?" Bientôt, beaucoup de gens se précipitèrent hors des villages. Certains se sont déshabillés et ont couvert la route avec leurs vêtements et d'autres ont utilisé des tapis et des couvertures pour couvrir la route afin que Zhen Biao puisse marcher dessus. Zhen Biao comprenait le cœur des gens et marchait avec tous. Une femme posa un morceau de soie blanche sur le sol et Zhen Biao arrêta rapidement ses pas. La femme s'est plainte qu'il ne traitait pas tout le monde de la même façon. Zhen Biao s’est expliqué : "Ce n'est pas que je ne sois pas miséricordieux ou que je te traite injustement. C'est juste parce que j'ai vu un cochon dessus et que j'avais peur de le blesser et que j'ai décidé de le contourner." Zhen Biao prit le cochon et marcha sur la soie blanche.


À partir de ce moment-là, il y avait souvent deux tigres à côté de Zhen Biao. Zhen Biao leur dit : "Je ne veux pas aller en ville. Conduisez-moi à un endroit où je peux cultiver." Ainsi, les tigres le conduisirent à un endroit et Zhen Biao s'assit pour méditer. Plus tard, les croyants de nombreux pays sont venus sans qu'on les informe et ont construit le temple Jin Zhan


(Tiré de Legends of Holy Monks - Volume 7)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.