Neuf habitants de la province du Shanxi ayant entre 60 et 70 ans jugés pour leur pratique du Falun Gong

Le 2 avril 2019, le tribunal du district de Yingze a jugé neuf habitants de la ville de Taiyuan, province du Shanxi, pour leur pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Les neuf pratiquants de Falun Gong, principalement des femmes âgées de 60 à 72 ans, ont été menottés et enchaînés pendant toute l'audience.


Les pratiquants comprenaient Mme Sun Zhifen, 60 ans; Mme Tian Yuqin, 60 ans; M. Luo Baojun, 62 ans; Mme Hu Lanying, 65 ans; Mme Wang Suping, 67 ans; Mme Guo Runxian, 68 ans; Mme Zhang Qingxiang, 69 ans; Mme Zhang Runying, 71 ans; et Mme Wang Lanmei, 72 ans.


Mme Wang Suping a fait valoir qu'avec ses valeurs essentielles de Sincérité, Bonté, Tolérance ( Zhen-Shan-Ren) le Falun Gong a aidé des millions de personnes à améliorer leur santé et leur être spirituel, sans causer de tort à personne. Il est enseigné et accueilli dans plus de 100 pays et n'est persécuté que dans son pays d'origine, la Chine.


Le juge Guo Xiaoqin et le procureur Ren Xingui l'ont fréquemment interrompue et ne lui ont pas permis de mentionner le Falun Gong.


Un avocat engagé par les familles des pratiquants a plaidé non-coupable pour eux. L'avocat a souligné que la police avait arrêté les pratiquants et fouillé leurs domiciles sans mandat valide, ce qui contrevenait aux exigences légales.


L'avocat a poursuivi en soulignant l'absence de fondement juridique pour la persécution. Il a également cité un avis publié par le Bureau des publications chinoises, dans lequel il révoquait l'interdiction des livres et publications de Falun Gong en 2011.


Le procureur Ren a réagi en répétant la propagande diffamatoire diffusée par le régime communiste. Lorsque Mme Sun a tenté de l'empêcher d'attaquer le Falun Gong, le juge a ordonné aux huissiers de justice de la retenir dans le fauteuil.


Le juge a ajourné l'audience sans rendre de verdicts.


Arrestations ordonnées par le gouvernement provincial

Il a été rapporté que le gouvernement provincial du Shanxi avait ordonné l'arrestation des pratiquants. La police a surveillé leurs activités quotidiennes pendant un moment avant de les arrêter.


Un groupe de policiers est descendu chez Mme Sun à 16 heures le 25 juin 2018, alors qu'elle étudiait les livres de Falun Gong avec quatre autres pratiquants, Mme Tian, Mme Hu, M. Luo et Mme Guo. Les maisons de Mme Sun et de M. Luo ont été saccagées.


Trois autres pratiquantes, Mme Zhang Qingxiang, Mme Zhang Runying (sans lien de parenté) et Mme Wang Suping ont été arrêtées vers 21h00 ce soir-là.


La neuvième pratiquante, Mme Wang Lanmei, a été arrêtée le 18 octobre 2018. Alors que Mme Wang refusait d'ouvrir la porte à la police, ils ont attendu dans son immeuble et l'ont arrêtée alors qu'elle quittait le bâtiment.


Mme Wang s'est vue refuser deux fois l'admission au centre de détention local en raison d'une hypertension artérielle. Elle a été libérée le 20 octobre et mise en résidence surveillée. Elle a eu des problèmes de mémoire en rentrant chez elle. Elle a ensuite dit à sa famille qu’on lui avait injecté une drogue inconnue à l'hôpital.


Articles correspondants en chinois :

太原警察绑架九名老人 检察院违法构陷

六七十岁老人读书 太原警察称“大案要案”


Version anglaise :
Nine Shanxi Province Residents in Their 60s and 70s Tried for Practicing Falun Gong


Version chinoise :
太原市九名老人被戴手铐脚镣庭审

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.