Crimes commis dans le Centre de Détention de la ville de Fushun

Le Centre de Détention de la ville de Fushun, situé dans le District de Wanghua de la région de Nanhou, agglomération de Fushun, dans la Province du Liaoning, est aussi appelé le Centre de Détention de Nangou. Il est divisé entre le Centre de Détention numéro 1 de la ville de Fushun et le Centre de Détention numéro 2 de la ville de Fushun.


Tous les pratiquants de Falun Gong arrêtés dans la ville de Fushun, et ceux arrêtés par les agences du maintien de l’ordre de Fushun, sont d'abord détenus là-bas, puis transférés dans des camps de travaux forcés, des prisons, ou d'autres établissements.


Les gardiens du Centre de Détention de la ville de Fushun torturent mentalement et physiquement les pratiquants de Falun Gong dans le but de leur faire abjurer leur foi. Les neufs pratiquants de Falun Gong suivants ont été torturés à mort alors qu'ils étaient détenus dans le Centre de Détention de la ville de Fushun, qui doit en porter la responsabilité.


1.Chen Sulan, battu à mort

Mme Chen Sulan, 53 ans, de la ville de Fushun, a été arrêtée pour avoir fait appel en faveur du Falun Gong le 1er décembre 2001. Elle a été détenue dans le Centre de Détention de la ville de Fushun et battue à mort en à peine une semaine.


2. L'ingénieur en chef Wei Zaiixin – torturé à mort

M. Wei Zaiixin, 62 ans, un ingénieur en chef de l'École des Études de technologie avancée, a été arrêté en juin 2002 et détenu au Centre de Détention numéro 2 de la ville de Fushun. Les gardiens l'ont soumis à une forme de torture particulièrement douloureuse, et il est mort le 5 novembre 2002.


 
M. Wei Zaiixin


Après que M. Wei a été torturé une première fois, ses plaies se sont infectées et ont plus tard développé la gale. Les gardiens ont refusé d’autoriser quiconque à nettoyer ses plaies. Après que le pus et le sang aient collé sa peau et ses vêtements, ils ont ordonné aux détenus criminels de le déshabiller. Sa peau a été arrachée et du sang a coulé le long de ses jambes. Chaque fois que les gardiens donnaient cet ordre, les gémissements de douleur de M. Wei pouvaient être entendus jusqu’à l'étage inférieur. Les gardiens et les criminels riaient lorsqu'ils voyaient M. Wei se tordre de douleur. Ils ont répété le processus après que le pus et le sang aient séché et ait collé une nouvelle fois à ses vêtements. Ils appelaient cette méthode de torture "porter les vêtements du matin."


3. Huang Ke – mort en subissant le gavage forcé

M. Huang Ke, qui travaillait au 10e Laboratoire de Recherche de l'Institut de Recherche de l'Ingénierie Chimique pétrolière de Fushun, a été arrêté en mars 2003 et détenu au Centre de Détention numéro 1 de Fushun. Il a été gavé alors qu'il commençait une grève de la faim pour protester de son incarcération illégale. M. Huang a résisté et a été relâché dix jours plus tard.


 
Huang Ke

M. Huang a été arrêté une nouvelle fois fin juin 2003 et emmené dans le même centre de détention. Il est mort alors qu'il était brutalement gavé le 3 juillet 2003. Il avait seulement 31 ans. Il a laissé derrière lui son jeune enfant et ses parents âgés.


La femme de M. Huang, la pratiquante de Falun Gong Mme Zhong Yunxiu, avait été torturée à mort en octobre 1999, après être allée à Pékin faire appel pour que justice soit rendue au Falun Gong.


4. Wang Xiuxia – torturée à mort à l'âge de 42 ans

Mme Wang Xiuxia a été arrêtée le 29 mai 2003, et détenue au Centre de Détention numéro 2 de la ville de Fushun.


 
Mme Wang Xiuxia


Mme Wang a commencé une grève de la faim de protestation et a été gavée plusieurs fois. Les gardiens l’ont menottée et lui ont mis aux pieds des chaînes de 24 kilos. Elle a été attachée à une chaise de torture en métal pendant plusieurs jours. Elle devait rester assise tout le temps dans la même position. Néanmoins, elle a refusé d'abandonner et a crié : "Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bonté-Patience est bon !" Les gardiens lui ont enfoncé des chiffons sales dans la bouche pour la faire taire et parfois, ils la lui fermaient simplement avec du ruban adhésif. Ils la battaient aussi et l'insultaient, et lui enfonçaient des cure-dents dans ses bras et ses jambes.


Une autre pratiquante, Jia Naizhi, a demandé à la directrice adjointe Yu Huide de détacher Mme Wang de la chaise en métal, mais Yu a refusé. Pour montrer son soutien à Mme Wang et protester contre la torture que subissaient les pratiquants de Falun Gong, de nombreux pratiquants détenus dans le Centre de Détention numéro 2 ont entrepris une grève de la faim.


Deux jours plus tard, Yu a réuni tous les toxicomanes et les autres détenus criminels dans le centre de détention, leur a donné des cigarettes, et leur a demandé de battre les pratiquants qui étaient en grève de la faim.


Plus d'une douzaine d'entre elles ont commencé à battre Mme Wang. Zheng Min, la chef des détenues de la cellule 102, a piétiné le cœur de Mme Wang à trois reprises jusqu'à ce que du sang gicle de sa bouche. Une autre détenue Zhang Bao s’est souvenue par la suite, "J'ai vu qu'elle allait mourir, alors j'ai immédiatement quitté ma cellule avec les autres détenues."Durant les jours qui ont suivi, Mme Wang est tombée dans le coma, mais les détenues continuaient à la brûler avec des mégots de cigarette et à lui arracher les poils pubiens et sous les aisselles. Ses parties génitales étaient si enflées, qu'elle était incapable d'uriner. Le 15 juin, Mme Wang est décédée dans le centre de détention à l'âge de 42 ans.


5. Zhang Shouhui – la tête fracassée contre un mur jusqu'à perdre connaissance

Mme Zhang Shouhui, qui avait déjà été arrêtée de nombreuses fois, a été de nouveau arrêtée le 29 mai 2003.

La police a couvert sa tête avec un sac noir et l’a placée dans une cellule obscure. Ils l'ont attachée sur une chaise en métal. Deux gardiennes lui tiraient les cheveux, lui donnaient des claques, et lui frappaient la poitrine. Lorsqu'elles étaient fatiguées, elles utilisaient des lampes incandescentes à haute intensité pour la brûler. Par la suite, elle a été transférée au Centre de Détention de Fushun.

 
Reconstitution d'une scène de torture: Tremper avec de l'eau froide


Lorsqu'elle a été transférée pour la première fois au centre de détention, les gardiennes ont incité les détenues criminelles à la traîner dans les toilettes, à lui retirer ses vêtements, et à déverser de l'eau froide sur son corps. Elle n'arrêtait pas de trembler. Alors, elles ont pincé ses cuisses et ses bras jusqu'à ce qu'elle saigne. Suite à cela, Mme Zhang a souvent eu des convulsions, des palpitations, et des douleurs à la poitrine. Au lieu de l'emmener à l'hôpital, les gardiennes, insinuant qu'elle feignait, l’ont traînée dehors et l’ont frappée puis l’ont attachée à nouveau sur une chaise en métal.


 
Reconstitution d'une scène de torture: Battre et frapper la tête contre le mur


Un jour, les détenues criminelles se sont jetées sur Mme Zhang et l’ont traînée dans un coin de la pièce. Lin Yun l’a tirée par les cheveux et l’a envoyée tête la première contre le mur. Mme Zhang a perdu connaissance.


6. Song Wenliang – du sel sur les blessures

M. Song Wenliang a été arrêté en octobre 2002 et détenu dans le Centre de Détention numéro 2 de la ville de Fushun numéro 2. L'environnement sombre et humide du centre a provoqué l’apparition de gale qui s’est répandue répandirent parmi les détenus, et M. Song a été contaminé. Les gardiens ont ordonné aaux criminels de "traiter" la gale de M. Song, et ils ont utilisé leurs chaussures pour écraser la ggale puis ont frotté du sel sur ses plaies ouvertes.

 
Reconstitution d'une scène de torture: Frapper avec des chaussures


Le gardien Wu a frappé les fesses de M. Song avec ses chaussures jusqu'à ce qu'elles commencent à saigner, puis il a versé de l'eau salée sur les plaies.


7. Du Jingqin – torturée à mort sur le banc du tigre

 
Mme Du Jingqin


Mme Du Jingqin a été torturée à mort le 24 février 2017. Elle avait été arrêtée à quatre reprises et condamnée à un an de camp de travaux forcés et à quatre ans de prison. Elle a été torturée sur un banc du tigre.


La gardienne Zhao Chunyan a encouragé les criminelles à torturer Mme Du. Elles ont attaché ses mains à un banc du tigre et l’ont menottée. Puis les détenues l’ont frappée et lui ont donné des coups de pied. Deux d'entre elles ont sauté sur la poitrine de Mme Du. Du sang a giclé de sa bouche et a éclaboussé le mur. Elle s’est évanouie immédiatement.

 
Reconstitution d'une scène de torture: La torture du banc du tigre


Le banc du tigre était dans le couloir, où il n'y avait pas de chauffage et où la température était souvent en-dessous de 0. Les gardiennes ont refusé de laisser Mme Du aller aux toilettes, ne lui laissant pas d'autre choix que de souiller ses vêtements. Elle n’ a été libérée du banc du tigre que lorsqu’elle s’est trouvée au seuil de la mort. Elle était pleine de contusions, son visage et ses lèvres étaient enflés, sa bouche et son nez saignaient, ses yeux étaient gonflés, et elle avait perdu deux dents.


8. Tian Caiying – torturée jusqu'au seuil de la mort, est décédée à l'âge de 59 ans

Mme Tian Caiying a été arrêtée chez elle le 22 avril 2016, et détenue au Centre de Détention de la ville de Fushun.


 
Tian Caiying


Mme Tian a été forcée à rester debout durant de longues périodes de temps et privée de sommeil. Plusieurs détenues criminelles la frappaient. Elle a été détenue durant plus de sept mois et a commencé à avoir des symptômes d'œdèmes et d'insuffisances au niveau du foie et des reins, on lui a diagnostiqué une tuberculose lymphatique. Mme Tian a néanmoins été condamnée à sept ans et demi de prison avec une année sous caution. Elle est décédée à l'âge de 59 ans le 2 août 2017, alors qu'elle était en liberté sous caution.


9. Jin Shunnu – torturée à mort à l'âge de 66 ans

Mme Jin Shunnu, une sino-coréenne résidant dans la ville de Fushun, a été arrêtée cinq fois. En octobre 2002, elle a été condamnée illégalement à 13 ans de prison et incarcérée dans la Prison pour Femmes de la Province du Liaoning. Les gardiennes de prison ont utilisé sur elle des matraques électriques et d'autres méthodes de torture. Elle a été libérée le 5 avril 2015, après avoir purgé intégralement sa peine.


 
Mme Jin Shunnu


Mme Jin a été arrêtée une nouvelle fois le 19 septembre 2018, et détenue dans le Centre de Détention de Fushun. Sa famille a reçu un appel téléphonique du centre le 6 octobre, leur indiquant que Mme Jin avait été hospitalisée. Elle était dans le coma lorsque sa famille est arrivée à l'hôpital. Les autorités du centre ont forcé sa famille à signer des documents, déchargeant le centre de toutes responsabilités concernant l'état de Mme Jin. Ils ont menacé sa famille de condamner Mme Jin à une longue peine s'ils refusaient de signer. La fille de Mme Jin et son mari ont signé le document. Ils sont restés à l'hôpital avec Mme Jin pendant quatre jours, mais elle n’a pas repris conscience et est morte le 10 octobre à l'âge de 66 ans.


 
Le Centre de Détention de la ville de Fushun

Adresse du Centre de Détention de la ville de Fushun: Gucheng Street Nangou, Wanghua District, ville de Fushun, Province du Liaoning, 113001 Réception: +86-11-24-66530504 Xielun: directeur du centre de détention, +86-13842345110 (téléphone mobile)

Centre de Détention numéro 1 de la ville de Fushun: Zhou Zhiguo, directeur du centre, +86-13941327000 (téléphone mobile), et +86-15504931789 (téléphone mobile) Zhang Jinghui, directeur politique, +86-13898349689 (téléphone mobile) Cai Ang, directeur adjoint, +86-13604133036 (téléphone mobile), and +86-15504931756 (téléphone mobile) Qu Yi (曲毅), +86-11-24-52330910


Centre de Détention numéro 2 de la ville de Fushun: Yu Kai, directeur, +86-11-24-56534826Z ou Chengwu, directeur politique,+86-15504931880 (téléphone mobile) Zhang Xin, directeur adjoint, +86-15504931818 (téléphone mobile) Yuan Changwei, directeur assistant, +86-13842368078 (téléphone mobile) Zang Jianmao, directeur assistant, +86-15504931810 (téléphone mobile) Zhao Chunyan, +86-13704935075 (téléphone mobile)

Personnel médical du Centre de Détention de la ville de Fushun: Sun Hao, chef du département médical, +86-13904236410 (téléphone mobile) Zhang Shouli, docteur, +86-13500439418 (téléphone mobile) Li Shuangyi, docteur, +86-13050192513 (téléphone mobile) Liu Xin, docteur, +86-15504931828 (téléphone mobile) An Dong, docteur, +86-13050149220 (téléphone mobile), et +86-15504931856 (téléphone mobile)

Voir également :

Après avoir survécu à treize ans de prison, une femme du Liaoning est de nouveau arrêtée et meurt en détention 21 jours plus tard

Thirty Falun Gong Practitioners Still Held in Fushun Detention Center
Persecution of Falun Gong Practitioners at Fushun City Detention Center Exposed in Detail
Persecution of Falun Gong Claims 17 More Lives in First Half of 2017

Version chinoise
辽宁省抚顺市看守所里的罪恶(图)


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.